Lanval

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lanval
Informations générales
Auteur
Création
XIIe siècleVoir et modifier les données sur Wikidata
Type

Lanval est l'un des Lais de Marie de France. Ce lai est écrit en anglo-normand.

Résumé[modifier | modifier le code]

Il raconte l'histoire d'un chevalier à la cour du roi Arthur qui est négligé par le roi, courtisé par une dame féerique (recevant différents cadeaux de celle-ci) et qui repousse les avances de la reine Guenièvre[1]. L'intrigue est compliquée par la promesse de Lanval de ne pas révéler l'identité de sa maîtresse, promesse qu'il rompt lorsque Guenièvre l'accuse de n'avoir « aucun désir pour les femmes ». Devant Arthur, Guenièvre accuse Lanval de lui faire honte et Arthur, lors d'un long procès, exige que Lanval révèle le nom de sa maîtresse. Malgré la promesse rompue, l'amante féerique apparaît, excuse Lanval et l'amène avec elle à Avalon.

Adaptations[modifier | modifier le code]

Ce lai breton a été populaire et a été adapté en moyen anglais sous les titres de Sir Landevale, Sir Launfal et Sir Lambewell, ainsi qu'en vieux norrois dans les Strengleikar.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Éditions
  • Marie de France, Lais de Marie de France, transposés en français moderne par Paul Truffau, Paris, L'Edition de l'Art,
  • Marie de France, Lais de Marie de France, Paris, Honoré Champion, édition de Jean Rychner, .
  • Marie de France, Lais, Paris, Garnier Flammarion, édition de Laurence Harf-Lancner, .
  • Marie de France, Lais, Paris, édition de Philippe Walter, Gallimard, , p. 93-111. .
  • Marie de France, Lais de Marie de France, Paris, édition de Françoise Morvan, Actes Sud, coll. Babel,
  • Lais, Paris, édition de Nathalie Koble et Mireille Séguy, Champion Classiques, , p. 241-265.
Ouvrages
  • Emil Schiött, L'Amour et les amoureux dans les lais de Marie de France, Lund, Thèse, (Lire en ligne).
  • Edgard Sienaard, Les lais de Marie de France : du conte merveilleux à la nouvelle psychologique, Genève, Champion, .
  • P. Menard, Les lais de Marie de France, contes d’amours et d’aventures du Moyen Âge, Paris, Littératures Modernes, .
  • Laurence Harf-Lancner, Les fées au Moyen Âge, Paris, Champion,
  • G. S. Burgess, The Lais of Marie de France. Text and context, Manchester,
  • Bernard Sergent, L'origine celtique des Lais de Marie de France, Genève, Droz, . [2].
Articles
  • Joseph Bédier, « Les Lais de Marie de France », Revue des Deux Mondes, no 107,‎ .
  • Lucien Foulet, « Marie de France et les lais Bretons », ZRPh, no 29,‎ 1905. p. 19-56 et 293-322.
  • Ernest Hoepffner, « La tradition manuscrite des lais de Marie de France », Neophilologus, no 12,‎ .
  • Leo Spitzer, « Marie de France Dichterin von Problemmärchen », Zeitschrift für romanische Philologie, no 50,‎ .
  • Ernest Hoepffner, « La géographie et l'histoire dans les Lais de Marie de France », Romania, no 56,‎ , p. 1-32.  (Lien web).
  • Ernest Hoepffner, « Pour la chronologie des Lais de Marie de France », Romania, no 59,‎ , p. 351-370.
  • H. Ferguson, « Folklore in the Lais of Marie de France », Romanic Review, no 57,‎ .
  • R.N.Illingworth, « La chronologie des lais de Marie de France », Romania, no 87,‎ .
  • Jean Frappier, « Une Édition nouvelle des Lais de Marie de France », Romance Philology, no XXII,‎
  • J. Flori, « Seigneurie, noblesse et chevalerie dans les lais de Marie de France », Romania, no 108,‎ .
  • D. M. Faust, « Women Narrators in the Lais of Marie de France », Women in French Litterature, Saragora,‎ .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01415338/document »
  2. White-Le Goff, Myriam, « Bernard Sergent, L’origine celtique des Lais de Marie de France », Cahiers de recherches médiévales et humanistes. Journal of medieval and humanistic studies,‎ (ISSN 2115-6360, lire en ligne, consulté le 25 septembre 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :