Tomotaka Tasaka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tomotaka Tasaka
Description de cette image, également commentée ci-après
Tomotaka Tasaka en 1955
Naissance
Préfecture de Hiroshima (Japon)
Nationalité Drapeau du Japon Japonais
Décès (à 72 ans)
Profession Réalisateur
Scénariste
Films notables Les Cinq Éclaireurs
Le Lac des larmes
La Côte ensoleillée

Tomotaka Tasaka (田坂具隆, Tasaka Tomotaka?, - ) est un réalisateur et scénariste japonais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tomotaka Tasaka a réalisé plus de 60 films et écrit une dizaine de scénarios entre 1925 et 1968[1].

Il est le frère du réalisateur Katsuhiko Tasaka (en) (1914-1979).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Sauf indication contraire, les titres en français se basent sur la filmographie de Tomotaka Tasaka dans l'ouvrage Le Cinéma japonais de Tadao Satō[2].

Années 1920[modifier | modifier le code]

  • 1926 : Récit tumultueux du potiron (かぼちゃ騒動記, Kabocha sōdoki?)
  • 1926 : 300 lieues à la recherche de la mère (母を尋ねて三百里, Haha o tazunete sanbyakuri?)
  • 1926 : Les Vicissitudes de la passion amoureuse (情熱の浮沈, Jōnetsu no fuchin?)
  • 1926 : Un homme en pleine forme (意気天を衝く, Ikiten o tsuku?)
  • 1926 : Le Trésor de l'amour (死の宝庫, Shi no hōko?) (film en trois parties)
  • 1927 : Le Journaliste aux bras de fer (鉄腕記者, Tetsuwan kisha?)
  • 1927 : Le Guerrier de la justice (正義の勇者, Seiji no yūsha?)
  • 1927 : Le Faucon noir (黒鷹丸, Kurotaka maru?)
  • 1927 : Les Enfants terribles du mont Ari (阿里山の侠児, Arisan no kyōji?)
  • 1927 : Histoire complète d'un couple (夫婦全集, Fūfu zenshū?)
  • 1927 : La Jeune Fille aux bulles de savon (しゃぼん娘, Shabon musume?)
  • 1927 : Renaissance (更生, Kōsei?)
  • 1928 : Duo de mariage (結婚二重奏, Kekkon nijūsō?)
  • 1928 : L'Époque sans fusil (無鉄砲時代, Muteppō jidain?)
  • 1928 : La Terre tourne I (地球は廻る 第一部 過去篇, Chikyu wa mawaru: Dai-ichi-bu Kako hen?)
  • 1928 : La Ville de l'amour (愛の町, Ai no machi?)
  • 1928 : Un marin inoubliable (思ひ出の水夫, Omoide no suifu?)
  • 1929 : Le Banquet I (響宴 第一篇, Kyoen: Daiippen?)
  • 1929 : Moi et elle (私と彼女, Watashi to kanojo?)
  • 1929 : La Marche de la Nikkatsu (日活行進曲 工場記活劇篇, Nikkatsu kōshinkyoku: Kōjōki katsugeki hen?)
  • 1929 : Paysage d'amour (愛の風景, Ai no fūkei?)
  • 1929 : Le Roi des nuages (雲の王座, Kumo no ōza?)

Années 1930[modifier | modifier le code]

Années 1940[modifier | modifier le code]

Années 1950[modifier | modifier le code]

Années 1960[modifier | modifier le code]

  • 1960 : Shinran (親鸞, Shinran?)
  • 1960 : Shinran II (続親鸞, Zoku shinran?)
  • 1961 : L'Enfant nu (はだかっ子, Hadakakko?)
  • 1962 : Le Menuisier et ses enfants (ちいさこべ, Chiisakobe?) (film en deux parties)
  • 1963 : La Maison de la honte (五番町夕霧楼, Gobanchō yūgirirō?)
  • 1964 : Le Requin (, Same?)
  • 1965 : Osan et son père mangent du riz froid (冷飯とおさんとちゃん, Hiyameshi to Osan to-chan?)
  • 1966 : Le Lac des larmes (湖の琴, Mizuumi no koto?)
  • 1968 : Sukurappu shūdan (スクラップ集団?)

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ja) « Filmographie », sur JMDb (consulté le 10 juin 2018)
  2. Tadao Satō, Le Cinéma japonais (tome II), Éditions du Centre Pompidou, , 324 p. (ISBN 2-85850-930-1), p. 287-288
  3. Les Cinq Éclaireurs : titre français du film lors de la rétrospective "Le Cinéma japonais" du 19 mars au 29 septembre 1997 au Centre George-Pompidou
  4. Bruits d'avion : titre français du film lors de la rétrospective "Le Cinéma japonais" du 19 mars au 29 septembre 1997 au Centre George-Pompidou
  5. Terre et soldats : titre français du film lors de la rétrospective "La Nikkatsu où la modernité toujours recommencée" du 2 octobre au 27 octobre 2007 à la MCJP
  6. L'Enfant favori de la bonne : titre français du film lors de la rétrospective "Hommage à Takeo Kimura" du 6 au 20 janvier 2011 à la MCJP
  7. Le Chouchou de la bonne : titre français du film lors de la rétrospective "Paysages du cinéma japonais" du 2 mai au 28 juillet 2012 à la MCJP
  8. Une ruelle sous le soleil : titre français du film lors de la rétrospective "Hommage à Takeo Kimura" du 6 au 20 janvier 2011 à la MCJP

Liens externes[modifier | modifier le code]