Tsutomu Yamaguchi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Tsutomu Yamaguchi (山口 彊, Yamaguchi Tsutomu?) est un Japonais né le et mort le d'un cancer à l'estomac à l'âge de 93 ans[1]. Il est la seule personne reconnue comme ayant survécu aux deux bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki[2].

Le , il se rendit à Hiroshima pour un voyage d'affaires, le jour du largage de la première bombe atomique, qui fera, selon le Musée de la Bombe d'Hiroshima, 140 000 morts. Gravement brûlé au torse et ses tympans rendus hors d'usage, Yamaguchi eut néanmoins la force de quitter l'hôpital le lendemain, sur ses deux pieds, et de retourner immédiatement dans sa ville de résidence, à Nagasaki. Le 9 août, c'est cette dernière ville qui est touchée par la seconde bombe atomique. Tsutomu Yamaguchi réchappe à cette attaque, celle-ci ayant fait, selon les mêmes estimations, 70 000 victimes.

S'il a été reconnu hibakusha (« survivant de la bombe ») pour le bombardement de Nagasaki, le gouvernement japonais n'a reconnu que 64 ans plus tard, le [3], qu'il était également une victime de celui d'Hiroshima. Il est la seule personne reconnue comme ayant survécu aux deux explosions nucléaires.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décès de la seule personne ayant officiellement survécu à Hiroshima et Nagasaki le fil info - lesoir.be, 6 janvier 2010
  2. Tokyoalien, « Chanceux ou malchanceux ? Il survit à deux bombes atomiques », Le Post.fr,‎ (consulté le 26 mars 2009)
  3. (en) « National News : Elderly man officially recognized as double hibakusha », The Mainichi Daily News,‎ (consulté le 26 mars 2009)