En famille (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

En famille
Image illustrative de l’article En famille (roman)
Illustration d’Henri Lanos.

Auteur Hector Malot
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman
Éditeur E. Flammarion
Lieu de parution Paris
Date de parution
Illustrateur Henri Lanos
Nombre de pages 512

En famille est un roman français d'Hector Malot publié à Paris, chez Ernest Flammarion, en [1].

Présentation[modifier | modifier le code]

En famille – dont le titre fait écho à Sans famille, publié en  – est le cinquantième ouvrage d’une œuvre qui dénonce les conditions de travail, particulièrement celles des enfants.

Hector Malot milita également pour le droit au divorce, la réforme des lois sur les hôpitaux psychiatriques, ou encore les droits des enfants naturels.

Dans la lignée des récits d'enfants à la recherche de leurs origines, ce roman « populaire » se penche également sur la question sociale qui préoccupait beaucoup d'écrivains de l'époque.

Thèmes[modifier | modifier le code]

Ce roman narre le destin d'une jeune orpheline d'une douzaine d'années : Perrine, prénom emprunté par l’auteur à sa petite-fille. D’autre part, l’ouvrage retrace la vie et l’évolution d’un grand complexe industriel de la fin du XIXe siècle : les usines Saint Frères de la vallée de la Nièvre, à Flixecourt dans la Somme.

Résumé[modifier | modifier le code]

À la fin du XIXe siècle, la jeune Perrine a entamé, avec ses parents, un voyage de l’Inde vers la France pour tenter d’atteindre Maraucourt, où réside le riche grand-père Vulfran Paindavoine, qui a rompu toute relation avec son fils Edmond du jour où celui-ci a épousé la future mère de Perrine, l’Anglo-Indienne Marie Doressany.

Le roman commence avec l’arrivée, après la mort d’Edmond, de Marie et de Perrine à Paris, épuisées et sans argent. Très rapidement, Marie, exténuée par le voyage, est à l’article de la mort. Avant de mourir, elle révèle à Perrine que le vieux Vulfran aurait certainement recueilli son fils Edmond, mais qu’il aurait sans doute rejeté sa belle-fille et sa petite-fille car le vieil homme, qui a toujours été contre le mariage de ses parents, a toujours refusé d’avoir des relations avec la jeune Perrine.

En famille d'Hector Malot est paru en 1893.

À la mort de sa mère, Perrine restée seule et sans argent, réussit à se rendre à pied à Maraucourt où son grand-père, le vieux Vulfran, riche industriel du textile, bourru et inflexible avec les humbles, continue à diriger son empire industriel, sans cesser d’attendre le retour de son fils bienaimé Edmond. Craignant d’être rejetée, Perrine ne s’identifie pas et commence à travailler, sous le faux nom d’Aurélie, comme ouvrière dans l’usine de son grand-père.

Malgré l’état d’extrême indigence auquel la réduit le maigre salaire qu’elle perçoit, la détermination, l’esprit d’initiative et la loyauté de la jeune fille la font vite remarquer par le vieux Vulfran qui, devenu aveugle à la suite d’une cataracte, la promeut au rang de première interprète et traductrice de l’anglais, langue que lui a apprise sa mère, sans soupçonner qu’il s’agit de sa petite-fille. Celle-ci deviendra bientôt sa secrétaire personnelle.

Entretemps, le vieux Vulfran, qui poursuit ses recherches afin de retrouver son fils, finit par découvrir que son cher Edmond est mort, et tombe dans une grande dépression. Dans ces tristes moments, Perrine reste à ses côtés, en l’aidant à se remettre du terrible coup qu’il a reçu. Peu à peu, la jeune fille va conquérir l’affection de son grand-père, qui commence à soupçonner sa véritable identité. Après quelques investigations menées en secret, le grand-père découvre que la jeune fille qui l’a aidé dans ses moments de détresse et qu’il connait sous le nom d’« Aurélie » n’est autre que sa petite-fille, et finira par l’accueillir avec joie dans la famille. Par la suite, quand le grand-père aura retrouvé la vue après une opération de sa cataracte, il reconnaitra les traits de son fils perdu dans le visage de Perrine.

Adaptations[modifier | modifier le code]

En Famille a été adapté en sérié d'animation japonaise dans le cadre du World Masterpiece Theater, sous le nom de Perrine monogatari.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice n°: FRBNF30868610 de la Bibliothèque nationale de France.
  2. Cf. Notice n°: FRBNF43428635 de la Bibliothèque nationale de France (catalogue général).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :