Tombe de Cæcilia Metella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mausolée de Caecilia Metella
Image illustrative de l’article Tombe de Cæcilia Metella
Tombe de Cæcilia Metella.

Lieu de construction Via Appia
Date de construction Seconde moitié du Ier siècle av. J.-C.
Type de bâtiment Mausolée
Le plan ci-dessous est intemporel.

Rome environs 2 tombe caecilia metella.png

Localisation du mausolée sur la Via Appia (en rouge)

Coordonnées 41° 51′ 08″ nord, 12° 31′ 15″ est
Liste des monuments de la Rome antique

Le mausolée de Cécilia Métella est un tombeau qui se trouve sur la via Appia, dans le quartier de l'Appio-Latino à Rome. C'est le mausolée le mieux conservé et le plus connu parmi ceux bâtis le long de la via Appia[1].

Description[modifier | modifier le code]

Posé sur un soubassement carré, le monument à une forme circulaire de 29,50 mètres de diamètre, équivalent à cent pieds romains, et de 11 mètres de haut. Le sommet du tombeau devait être constitué d'un cône de terre haut de 7 mètres, disparu à l'époque moderne : c'est pour cette raison que le mausolée est qualifié de tombeau à tumulus, forme qui se retrouve sur le Mausolée d'Auguste, de la même période. Les créneaux visibles au sommet datent d'une fortification au Moyen-âge[1].

Il possédait un revêtement en grand appareil de travertin lisse, qui a été en partie arraché. Au sommet du cylindre se trouve une frise avec des bucranes reliés par des guirlandes de feuillage, similaire à la frise de l'Ara Pacis La frise s'interrompt par des trophées d'armes, à la hauteur de l'épitaphe, qui indique le destinataire du tombeau, en l'occurrence Cécilia Metella[2]. L'inscription Caeciliae / Q(uinti) Cretici f(iliae) / Metellae Crassi indique qu'elle est la fille de Quintus Caecilius Creticus et probablement la femme de Licinius Crassus, fils du célèbre Crassus, triumvir aux côtés de Jules César et de Pompée[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Coarelli 1994, p. 274
  2. CIL VI, 1274

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :