Tourraque de Lacouture

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tourraque de Lacouture
Tour de Biran.jpg
La tourraque dans son environnement.
Présentation
Destination initiale
monument funéraire
Style
Propriétaire
commune de Biran
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte du Gers
voir sur la carte du Gers
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

La Tourraque de Lacouture est une tour en pierre gallo-romaine, aussi appelée pile, située à Biran (Gers).

Situation[modifier | modifier le code]

Tourraque ou tourrasse sont des formes augmentatives de « tour » utilisées pour désigner les piles gallo-romaines en Occitanie et plus spécifiquement en Gascogne. Lacouture est le lieu-dit où elle se trouve, sur la rive droite de la Baïse, au milieu d’un champ cultivé, à peu de distance de la route de Biran vers Le Brouilh-Monbert (la route de Condom à La Barthe-de-Neste, ancienne nationale 639, maintenant D 939). Elle est parfois mentionnée comme « pile du Mas de Biran », le Mas étant une ancienne commune fusionnée avec celle de Biran.

Description[modifier | modifier le code]

La niche de la pile.

La datation de cette pile est incertaine, probablement entre le Ier et le IIIe siècle de notre ère. Il s’agit d’un monument funéraire à un personnage local, propriétaire ou notable. Une enceinte, qui n’a pas été fouillée, entourait le monument, avec des sépultures et des objets de culte.

La tourraque de Lacouture est une des mieux conservées du département du Gers. Bien que sans décoration particulière, son appareil de petites pierres est à peu près intact. La niche supérieure, assez haute, avec une arcade en plein cintre derrière une voussure saillante, voûtée en cul-de-four, s’ouvre vers l’est et est soulignée d’un bandeau en légère saillie. Les dimensions de la tour sont d'environ 3,75 m par 5 m à la base, pour une hauteur de 11,30 m. Le couronnement, qui pouvait être pyramidal ou arrondi selon la courbure de la voûte de la niche, a partiellement disparu.

Une deuxième pile s’élevait à 20 mètres au nord, elle a été détruite au XIXe siècle. On y avait trouvé une épée et une clé romaine[1].

La tourraque de Lacouture fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques[2]. Anciennement propriété de l’État, elle a été transférée à la commune de Biran par convention du 24 octobre 2007.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. P. Audin, « La pile de Cinq-Mars et les piles gallo-romaines », Annales de Bretagne et des pays de l'Ouest année 1977, 84-2 pp. 351-367 Persée
  2. Notice no PA00094747, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe Lauzun, « Inventaire général des piles gallo-romaines du sud-ouest de la France et plus particulièrement du département du Gers », Bulletin Monumental, Caen, Henri Delesques imprimeur-éditeur, 1898
  • Pascale Clauss-Balty (sous la dir.), Les piles funéraires gallo-romaines du Sud-Ouest de la France, Pau, Presses Universitaires de Pau et des Pays de l'Adour, 2016

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]