Catacombes de Sousse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Catacombes de Sousse
Image illustrative de l’article Catacombes de Sousse
Catacombes du Bon Pasteur de Sousse
Localisation
Pays Drapeau de la Tunisie Tunisie
Lieu Médina de Sousse
Type Catacombes
Longueur : 5 km
Coordonnées 35° 49′ 05″ nord, 10° 37′ 35″ est

Géolocalisation sur la carte : Tunisie

(Voir situation sur carte : Tunisie)
Catacombes de Sousse
Catacombes de Sousse
Histoire
Époque Fin du Ier siècle

Les catacombes de Sousse sont une nécropole souterraine située à l'ouest de la médina de Sousse (Tunisie). Elle est découverte en 1888 par le colonel Vincent.

Aménagements[modifier | modifier le code]

Aménagées en sous-sol vers la fin du Ier siècle par les chrétiens pour y inhumer leurs morts au temps de leur persécution (comme partout ailleurs dans l'Empire romain), les catacombes se présentent sous la forme de 240 galeries s'étendant sur cinq kilomètres et qui contiendraient près de 15 000 sépultures. Au nombre de quatre dont trois complètement fouillées — les catacombes du Bon Pasteur, d'Hermès et de Sévère —, elles sont mieux conservées que les catacombes de Rome. Cimetière clandestin, les catacombes ont également servi de lieu de culte et de refuge pour les premiers adeptes du christianisme et ont été utilisées jusqu'à la fin du IVe siècle.

Celles du Bon Pasteur, ouvertes à la visite, s'étendent sur 1,6 kilomètre et comportent environ 6 000 sépultures creusées dans les parois et superposées sur plusieurs étages. Elles étaient fermées par des tuiles ou des dalles de marbre sur lesquelles sont parfois tracés, à la pointe ou avec un pinceau, les noms des défunts. Les corps étaient ensevelis dans un linceul et parfois noyés dans de la chaux. À intervalles plus ou moins réguliers, on note la présence de niches qui accueillaient des lampes à huile. Quand de nouvelles galeries étaient ouvertes, la terre était reportée dans des galeries désaffectées, ce qui a contribué à leur bonne conservation. Quelques inscriptions et des objets qui formaient le mobilier funéraire sont aujourd'hui conservés au musée archéologique de Sousse.

Œuvres d'art[modifier | modifier le code]

C'était également un espace de création artistique sacrée comme en témoignent quelques-unes des œuvres exposées au musée archéologique de Sousse : épitaphes et gravures sur marbre représentant des symboles sacrés (poissons, colombes, le Bon Pasteur, etc.).

Références[modifier | modifier le code]