Guirlande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Guirlandes du retable de San Zeno à Vérone, peinture polyptyque de Andrea Mantegna

Une guirlande est un motif ornemental et décoratif sculpté, représentant un entrecroisement de feuillages, de fleurs et de fruits, généralement suspendu en feston et qui orne généralement les frontons, les murs ou des mobiliers. Le style Renaissance s'est inspiré des modèles de guirlandes de l'Ara Pacis et des stèles funéraires romaines[1].

Ce motif ornemental se rapportant à la décoration végétale permet notamment de mettre en valeur les palais, leurs frises et les décorations murales encastrées autour d’elles.

Le feston (appelé aussi guirlande festonnée) est une guirlande que l'on suspend sans la tendre de manière qu'elle retombe en arc, dans un but décoratif.

Symbolique[modifier | modifier le code]

Dans le monde gréco-romain, le motif est associé à l'abondance et aux célébrations.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hugues Daussy, Patrick Gilli, Michel Nassiet, La Renaissance, Belin,‎ 2003, p. 137

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :