Ordan-Larroque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ordan-Larroque
Ordan-Larroque
Parking situé à l'arrière de l'église.
Blason de Ordan-Larroque
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Gers
Arrondissement Auch
Canton Gascogne-Auscitaine
Intercommunalité Le Grand Auch Cœur de Gascogne Agglomération
Maire
Mandat
Marie-Line Éverlet
2014-2020
Code postal 32350
Code commune 32301
Démographie
Gentilé Ordanais, ordanaises
Population
municipale
915 hab. (2016 en diminution de 1,82 % par rapport à 2011)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 41′ 18″ nord, 0° 27′ 42″ est
Altitude 182 m
Min. 135 m
Max. 273 m
Superficie 42,64 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Gers

Voir sur la carte administrative du Gers
City locator 14.svg
Ordan-Larroque

Géolocalisation sur la carte : Gers

Voir sur la carte topographique du Gers
City locator 14.svg
Ordan-Larroque

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ordan-Larroque

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ordan-Larroque

Ordan-Larroque (Ordan e La Ròca en gascon) est une commune française située dans le département du Gers en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune d'Ordan-Larroque est située sur la rivière Auloue à 13 km à l'ouest d'Auch, en sortie du Bois d'Auch. Elle fait partie de l'aire urbaine d'Auch.

Le village est construit sur un éperon rocheux dominant la vallée.

Situation d'Ordan-Larroque

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Ordan-Larroque[1]
Antras Saint-Lary
Biran Ordan-Larroque Castin
Barran Auch

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La superficie d'Ordan-Larroque est de 4 264 hectares, ce qui en fait la treizième commune la plus vaste du département du Gers. Son altitude varie entre 135 et 273 mètres[2].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Situé à 182 mètres d'altitude, la rivière de la Auloue, le ruisseau d'en Pédoulin, le ruisseau de Cocuron sont les principaux cours d'eau qui traversent la commune d'Ordan-Larroque.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Ordan-Larroque est traversée par la route nationale 124.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Ordan vient du mot basque Urdax qui signifie "petit plateau" (voir toponymie basque) le village est bâti sur un plateau mais aucune villa gallo romaine ou romaine ne lui a donné son nom[3]. Larroque quant à lui veut dire le gros rocher, c'est que la commune d'Ordan-Larroque se trouve sur un éperon rocheux, d'où le nom La Ròca (populaire en région Occitanie)[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

De nombreuses haches de pierre taillées ou polies trouvées sur la commune témoignent d'une occupation aux périodes paléolithique et néolithique. La présence romaine à partir du Ier siècle a laissé de nombreux vestiges sur la commune. La villa romaine de Cassan abrite encore aujourd'hui des piles gallo-romaines. Une voie romaine traverse le nord de la commune. Le château Larroque, au bord de la voie romaine, encore habité à ce jour. Le village faisait partie de la baronnie de Biran, sous le comté de Pardiac. Le Moyen Âge a conduit les seigneurs à élever des buttes entourées de fossés (mottes castrales). Un château fut construit aux XIe et XIIe siècles sur l'emplacement de l'actuel village d'Ordan et dépérit au XVIe ; les restes des murailles sont toujours visibles.


Ordan devient une commune à la Révolution française. La paroisse de Saint-Jean-de-Bazillac, également promue à ce nouveau statut, est cependant rapidement absorbée par Ordan. Elle absorbe également par la suite la commune d'Ardenne en 1824 et les communes de Larroque et de Meilhan en 1828[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Les maires depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale ont été successivement : MM. Sainte-Marie, Albert Bourousse, puis Maurice Gouazé.

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1995 2008 Michel Barthe UMP Conseiller général
mars 2008 En cours Marie Line Everlet[4] Sans étiquette Fonctionnaire

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

La commune a été récompensée par quatre fleurs et la distinction Grand prix au palmarès 2007 du concours des villes et villages fleuris[5].

Elle possède également un très vieil érable champêtre, fruit de la tradition botanique du village.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[7]. En 2016, la commune comptait 915 habitants[Note 1], en diminution de 1,82 % par rapport à 2011 (Gers : +0,94 %, France hors Mayotte : +2,44 %).
Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
7738527907701 1781 0871 1401 1041 067
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
1 1171 0531 0401 0241 0541 040902845812
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
821807789742772797702658611
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015 2016
468511620738774862932919915
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

En 2005, d'après l'INSEE, Ordan-Larroque comptait 89 habitants de plus soit 862 habitants (+11,5 %). 52,5 % d'hommes et 47,5 % de femmes.

Les Ordanais étaient 774 en 1999, soit une hausse de 5 % depuis 1990 et de 25 % depuis 1982. Leur nombre continue à augmenter régulièrement, amenant à l'ouverture d'une quatrième classe dans l'école communale en septembre 2003.

Enseignement[modifier | modifier le code]

École maternelle et élémentaire de Ordan-Larroque située sur la place Ecole, elle fait partie de l'académie de Toulouse.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Depuis 2003, l'association Culture et Loisirs au Village organise, chaque deuxième dimanche d'octobre "La Journée des Plantes Rares". Plus de 30 pépiniéristes producteurs et collectionneurs privilégiant des méthodes de culture biologique ou raisonnée, présentent des plantes rares ou tombées dans l’oubli. Cette manifestation, reconnue au niveau du Grand Sud Ouest accueille chaque année plus de 3 000 visiteurs, acheteurs et amateurs éclairés[10].

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Le village compte plusieurs commerces, dont un bureau de poste, des brocanteurs, et quelques artisans.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le patrimoine historique et archéologique d'Ordan-Larroque est présenté dans le Conservatoire municipal d'archéologie et d'histoire, aménagé au pied de l'église paroissiale.

Deux chemins de randonnée sont balisés afin de permettre aux promeneurs de visiter le village.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Article connexe : Armorial des communes du Gers.
Blason de Ordan-Larroque Blason Écartelé en sautoir: au 1er de gueules au lion couronné d'argent, au 2e d'or à la corneille de sable becquée de gueules, au 3e d'or à l'arbre au naturel, au 4e de gueules à la borne d'argent maçonnée de sable; au sautoir en filet d'azur brochant sur la partition.
Détails
Adopté le 20 décembre 2017.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]