Le Pré Catelan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Pré Catelan
Image illustrative de l’article Le Pré Catelan
Une soirée au Pré Catelan (1909) par Henri Gervex.
Présentation
Coordonnées 48° 51′ 50″ nord, 2° 15′ 02″ est
Pays France
Ville Paris
Adresse Route de Suresnes
75016 Paris
Fondation 1905
Site web restaurant.leprecatelan.comVoir et modifier les données sur Wikidata
Informations
Chef cuisinier Frédéric Anton
Critique 3/3 étoiles Guide Michelin 2015
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Le Pré Catelan
Le Pré Catelan
Géolocalisation sur la carte : France/Paris
Le Pré Catelan
Le Pré Catelan

Le Pré Catelan est un restaurant actuellement propriété de l'entreprise Lenôtre, situé au cœur du bois de Boulogne dans le 16e arrondissement de Paris.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'origine du nom de « Pré Catelan » vient du capitaine des chasses de Louis XIV, Théophile Catelan. Mais une légende attribue aussi cette origine à un troubadour nommé Arnault Catelan, qui y aurait perdu la vie, alors qu’il apportait des présents à à Philippe le Bel, de la part de Béatrice de Savoie[1].

Autrefois simple pré, on y extrayait les pierres qui servaient à paver les allées du bois de Boulogne. Après la fermeture des carrières, il devint un parc d’attraction où l'on venait boire du lait frais dans la laiterie, écouter des concerts, faire quelques promenades à vélo ou des tours de manège. L'activité du parc prit fin avec la guerre de 1870 et les affrontements de la Commune[1].

En 1905, l’architecte Guillaume Tronchet se voit confier par la Ville de Paris la construction d’un casino-restaurant de luxe au Pré Catelan. Il s’inspire des folies du XVIIIe siècle pour ce bâtiment en longueur, enchâssé dans le bois de Boulogne.

Avec l'ajournement du projet de casino, la ville cède la concession au propriétaire du restaurant Chez Paillard, qui avait également réalisé la construction aux Champs-Élysées du pavillon Paillard (l'actuel Pavillon Élysée-Lenôtre). Le restaurant Le Pré Catelan est repris, en 1908, par un autre restaurateur parisien, Léopold Mourier, propriétaire notamment du Fouquet’s, qui en fera l’un des endroits les plus courus de Paris.

À la mort de Mourier en 1923, Charles Drouant, le propriétaire du restaurant de la place Gaillon, reprend l’ensemble de ces établissements. Il va alors porter la cuisine et le service du restaurant à un haut niveau gastronomique.

En 1976, Le Pré Catelan est cédé à Colette et Gaston Lenôtre, qui vont investir dans les travaux de rénovation. Tout le bâtiment doit être remis en état, y compris les façades et les jardins. Des cuisines vastes et fonctionnelles sont aménagées pour le restaurant Lenôtre, car il est prévu d'être ouvert toute l’année.

Le restaurant gastronomique du bois de Boulogne trouve sa place parmi les meilleures tables parisiennes. En 1997, c’est avec le chef Frédéric Anton que le restaurant obtient 3 étoiles au guide Michelin.

Depuis 2011, Le Pré Catelan fait partie des lieux et marques de prestige de Sodexo[2].

Les salons du Pré Catelan[modifier | modifier le code]

Au cœur du bois de Boulogne et à proximité des Champs-Élysées se dessine Le Pré Catelan, un pavillon style Napoléon III. Ses 12 salons de réceptions baignés de lumière, dont l'architecture évoque la Belle Époque, et leurs terrasses ou jardins sont exclusivement dédiés à des événements privés et professionnels.

  • Salon d'Honneur
  • Salon Trianon
  • Salon Empire
  • Salon Louis XVI
  • Salon Versailles
  • Salon Catelan
  • Salon Lenôtre
  • Salon Caravelle
  • Salon Marie-Antoinette
  • Salon Médicis
  • Salon Roqueplan
  • Salon Eugénie

Le restaurant du Pré Catelan[modifier | modifier le code]

Le restaurant[modifier | modifier le code]

L'architecte Pierre Yves Rochon signe un concept moderne, en symbiose avec la nature qui l'entoure, en conservant l’élégance du lieu. L'idée de Pierre Yves Rochon : se trouver dans un endroit prodigieux, au grand air, dans le calme du bois de Boulogne ; y goûter à la cuisine d’un grand chef, tout en savourant l’architecture du lieu.

Vert, noir, blanc et argent sont les couleurs dominantes : le vert pour le clin d’œil à la verdure extérieure, le noir, le blanc, l’argent en alternance pour souligner les espaces, mettre en valeur les détails, pilastres, bas-reliefs. Le mobilier s’harmonise ou s'oppose à l’architecture du bâtiment, classique et moderne, se mettant respectivement en valeur. Les fauteuils, consoles et tables de finition chromée, inox ou miroir, participent avec les décors blancs et beiges à faire entrer la lumière dans le lieu, accentuant ainsi cette impression de pureté et de légèreté.

La carte des vins est conçue par Olivier Poussier, meilleur sommelier du monde en 2000[3].

Le chef Frédéric Anton[modifier | modifier le code]

Le chef du restaurant est Frédéric Anton ; il a notamment côtoyé Gérard Veissière, Robert Bardot, Gérard Boyer et Joël Robuchon.

Dès 1999, le restaurant est récompensé d’une 2e étoile au Guide Michelin.

L'année suivante, Frédéric Anton obtient le titre de meilleur ouvrier de France.

En 2007, c’est la consécration avec l’obtention de la 3e étoile au guide[4]. Il rejoint ainsi le cercle des cinq toques Gault Millau en 2015.

Photographies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Pré-Catelan et jardin Shakespeare », sur www.paris.fr (consulté le 3 décembre 2018).
  2. « UPDATE 1-Sodexo keeps goals, rules out large buys », Reuters,‎ tue sep 27 14:43:29 utc 2011 (lire en ligne, consulté le 15 mars 2018).
  3. « La carte des vins par Olivier Poussier », www.relaischateaux.com.
  4. « Trois étoiles au guide Michelin pour Le Pré Catelan », www.linternaute.com.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :