Confit byaldi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Confit byaldi
Image illustrative de l’article Confit byaldi

Créateur Michel Guérard / Thomas Keller
Date 1976
Place dans le service Plat principal
Ingrédients Piperade de poivron grillé, d'oignons jaunes, de tomates, d'huile d'olive, d'ail, et d'herbes aromatiques, et fines tranches de courgette, courge jaunes, aubergine, et tomate, vinaigrette au vinaigre balsamique
Mets similaires Ratatouille, Bohémienne, Confit, Tian niçois, Poivron grillé, Moussaka
Classification Cuisine occitane, Régime méditerranéen

Le confit byaldi est une recette culinaire créée par le chef cuisinier français Michel Guérard en 1976, et reprise et popularisée par le chef américain Thomas Keller, conseiller culinaire du film d'animation Ratatouille de 2007.

Histoire[modifier | modifier le code]

Considérée comme une variante de la ratatouille, du tian provençal, de confit, et de poivron grillé... de la cuisine occitane, cette recette culinaire est proche de la bohémienne qui comporte uniquement aubergines et tomates[1]. Le nom byaldi vient du plat de la cuisine turque İmam bayıldı, composé d'aubergines farcies et d'huile d'olive.

Brad Lewis (producteur de cinéma du film Ratatouille de 2007) passe deux jours dans le restaurant californien The French Laundry, du chef cuisinier Thomas Keller (l'un des meilleurs cuisiniers du monde, 7 étoiles au Guide Michelin...), et lui demande comment il cuisinerait la ratatouille si le plus célèbre critique gastronomique du monde devait lui rendre visite. Keller lui répond qu'il la cuisinerait selon sa recette de confit byaldi de son ouvrage culinaire The French Laundry Cookbook de 1999.

Le plat est ainsi celui que donne à voir le film Ratatouille[2].

Recette de Thomas Keller[modifier | modifier le code]

Thomas Keller la prépare avec une piperade composée de poivron grillé finement hachés et réduits, d'oignons jaunes, de tomates, d'huile d'olive, d'ail, et d'herbes aromatiques. La piperade est éparpillée sur une plaque de cuisson, avec une juxtaposition de fines tranches de courgette, de courge jaunes, d'aubergine, et de tomate, cuit lentement plusieurs heures à la vapeur des légumes. Le plat est ensuite caramélisé / confit par rôtissage, et servi avec une vinaigrette au vinaigre balsamique[3].

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Autres sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Robin Garr, « Ratatouille » (consulté le 27 juillet 2010)
  • (en) Stacy Finz, « Bay Area flavors food tale: For its new film 'Ratatouille,' Pixar explored our obsession with cuisine », San Francisco Chronicle,‎ =2007 (lire en ligne).
  • (en) Kim Severson, « A Rat With a Whisk and a Dream », The New York Times,‎ (lire en ligne).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]