The Lone Gunmen : Au cœur du complot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Lone Gunmen : Au cœur du complot
Titre original The Lone Gunmen
Genre Série d'espionnage
Comédie
Création Chris Carter
Vince Gilligan
John Shiban
Frank Spotnitz
Acteurs principaux Bruce Harwood
Tom Braidwood
Dean Haglund
Stephen Snedden
Zuleikha Robinson
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine FOX
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 13
Durée 42 minutes
Diff. originale

The Lone Gunmen : Au cœur du complot (The Lone Gunmen) est une série télévisée américaine en 13 épisodes de 42 minutes, créée par Chris Carter, Vince Gilligan, John Shiban et Frank Spotnitz, et diffusée entre le et le sur le réseau FOX. En France, la série a été diffusée à partir du sur France 4.

C'est une série dérivée de la série X-Files : Aux frontières du réel qui met en vedette les Bandits solitaires, trois individus adeptes de théories conspirationnistes qui apportent régulièrement leur aide à Fox Mulder dans X-Files. Malgré des critiques positives, les audiences ont rapidement chuté et la série a été annulée au bout d'une seule saison.

Synopsis[modifier | modifier le code]

John Fitzgerald Byers, Melvin Frohike et Richard Langly forment à eux trois les « Bandits solitaires » (The Lone Gunmen). Ils publient leur propre journal qui dénonce entre autres les complots destinés à cacher les crimes du gouvernement des États-Unis, les expériences militaro-scientifiques ou militaro-industrielles douteuses sur le plan éthique, et la façon dont le gouvernement espionne les citoyens. Ces trois soldats de la vérité aux compétences techniques et scientifiques complémentaires mènent eux-mêmes leurs enquêtes et publient leurs résultats afin de réveiller les consciences américaines. Ils sont aidés par Jimmy Bond, un jeune homme courageux et idéaliste, bien que pas très intelligent, et croisent régulièrement la route de Yves Adele Harlow, une mystérieuse femme fatale qui est parfois leur alliée et parfois leur rivale.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Après avoir consacré deux épisodes, Les Bandits solitaires et Brelan d'as, aux Bandits solitaires lors des 5e et 6e saisons de X-Files, Chris Carter, Vince Gilligan, John Shiban et Frank Spotnitz, qui ont pris beaucoup de plaisir à étoffer ces personnages, s'aperçoivent qu'ils ont le potentiel pour avoir leur propre série[1]. Après l'arrêt prématuré de sa série Harsh Realm, Carter décide de lancer la production d'une série dérivée ayant pour personnages principaux les Bandits solitaires et en confie les rênes à Gilligan, Shiban et Spotnitz. La série est conçue pour être plus axée sur les complots impliquant des multinationales et dénuée des éléments de science-fiction et de fantastique omniprésents dans X-Files. Le ton général de la série est par ailleurs beaucoup plus humoristique que celui de la série-mère[1],[2].

Tournage[modifier | modifier le code]

La série est tournée principalement à Vancouver et ses alentours[2]. Par coïncidence, l'épisode pilote, diffusé le 4 mars 2001, soit six mois avant les attentats du 11 septembre, met en scène des membres du gouvernement organisant un détournement d'avion afin de le faire s'abattre contre l'une des tours du World Trade Center. Cette coïncidence passe inaperçue pendant plusieurs mois avant d'être signalée dans un article de presse et largement reprise par la suite, alimentant ainsi les théories du complot sur ces attentats[3].

Quelques personnages de X-Files apparaissent ponctuellement dans la série : Skinner joue un rôle important dans l'épisode Jeux de menteurs, alors que Mulder fait une courte apparition dans Roméo 61[2].

Diffusion et arrêt de la série[modifier | modifier le code]

Après un épisode pilote réalisant lors de sa première diffusion aux États-Unis un taux d'audience très correct, avec 13,2 millions de téléspectateurs[4], l'intérêt du public, qui ne retrouve pas dans la série l'ambiance de X-Files[2], faiblit progressivement. Le 4e épisode réunit 8,9 millions de téléspectateurs, le 8e seulement 6,3 millions et le final de la saison 5,3 millions[4].

La série est donc annulée par la FOX au bout de treize épisodes, avec de plus un cliffhanger. Celui-ci est partiellement résolu lors de l'épisode N'abandonnez jamais de la 9e saison de X-Files, qui met les Bandits solitaires en vedette pour la dernière fois[2].

En France, la série est diffusée pour la première fois à partir du sur France 4[5].

Épisodes[modifier | modifier le code]

Liste des épisodes de The Lone Gunmen : Au cœur du complot
Titre Réalisation Scénario Première diffusion
1 Pilote fantôme
Pilot
Rob Bowman Chris Carter, Vince Gilligan, John Shiban et Frank Spotnitz Drapeau des États-Unis États-Unis :

Enquêtant sur la mort de son père, Byers découvre qu'il est toujours vivant et que le complexe militaro-industriel américain prévoit d'organiser un terrible attentat afin de relancer la vente des armements. 

2 Agent triple zéro
Bond, Jimmy Bond
Bryan Spicer Vince Gilligan, John Shiban et Frank Spotnitz Drapeau des États-Unis États-Unis :

Lors d'une enquête sur des armes biologiques convoités par des espions, les Bandits solitaires font la connaissance de Jimmy Bond, une jeune homme riche et naïf qui sert à son insu de couverture aux agents étrangers. 

3 L'Empoisonneuse d'Alsace
Eine Kleine Frohike
David Jackson John Shiban Drapeau des États-Unis États-Unis :

Afin de confondre « l'empoisonneuse d'Alsace », une criminelle de guerre nazie, Frohike se fait passer pour son fils disparu à la fin de la deuxième guerre mondiale

4 De l'eau dans le carburateur
Like Water for Octane
Richard Compton Collin Friesen Drapeau des États-Unis États-Unis :

Les Bandits solitaires sont en compétition avec l'homme de main d'une compagnie pétrolière afin de mettre la main sur un véhicule fonctionnant avec un moteur à eau. 

5 Trois hommes et un bambin
Three Men and a Smoking Diaper
Bryan Spicer Chris Carter Drapeau des États-Unis États-Unis :

Les Bandits solitaires enquêtent sur la mort de la secrétaire d'un sénateur en pleine campagne électorale. 

6 Adam contre Charlie
Madam, I'm Adam
Bryan Spicer Thomas Schnauz Drapeau des États-Unis États-Unis :

Les Bandits solitaires cherchent à retrouver l'identité d'un homme qui prétend que sa vie lui a été volée après son enlèvement par des extraterrestres

7 La Planète des Frohikes
Planet of the Frohikes
John T. Kretchmer Vince Gilligan Drapeau des États-Unis États-Unis :

Un chimpanzé à qui des expériences ont conféré une intelligence humaine contacte les Bandits solitaires pour qu'ils l'aident à s'échapper d'un laboratoire gouvernemental. 

8 Peine capitale
Maximum Byers
Vincent Misiano Vince Gilligan et Frank Spotnitz Drapeau des États-Unis États-Unis :

Byers et Bond se font passer pour des prisonniers dans une prison du Texas afin d'innocenter le fils de l'une de leurs fidèles lectrices sur le point d'être exécuté. 

9 Chirurgie mortelle
Diagnosis Jimmy
Bryan Spicer John Shiban Drapeau des États-Unis États-Unis :

Alors que les Bandits solitaires enquêtent sur des braconniers qui tuent illégalement des grizzlies, Bond est victime d'un accident. À l'hôpital, il suspecte son médecin d'être un tueur en série en fuite. 

10 Le Dernier Tango à Miami
Tango de los Pistoleros
Bryan Spicer Thomas Schnauz Drapeau des États-Unis États-Unis :

Pour arrêter un espion, Frohike et Yves Adele Harlow participent à un concours de tango qui va dévoiler un pan du passé de Frohike. 

11 Jeux de menteurs
The Lying Game
Richard Compton Nandi Bowe Drapeau des États-Unis États-Unis :

En enquêtant sur le meurtre d'un ancien camarade d'université de Byers, les Bandits solitaires découvrent que le directeur adjoint Walter Skinner est impliqué dans l'affaire. 

12 Capitaine Toby
The Cap'n Toby Show
Carol Banker Vince Gilligan, John Shiban et Frank Spotnitz Drapeau des États-Unis États-Unis :

Le capitaine Toby, présentateur d'une émission pour enfants qui était la préférée de Langly, est accusé du meurtre de deux techniciens de l'émission. Langly refuse de croire à la culpabilité de son héros d'enfance. 

13 Roméo 61
All About Yves
Bryan Spicer Vince Gilligan, John Shiban et Frank Spotnitz Drapeau des États-Unis États-Unis :

Les Bandits solitaires font équipe avec Morris Fletcher et découvrent l'existence d'une organisation secrète gouvernementale qui serait responsable de nombreux assassinats de personnalités, dont celui de Kennedy, lors des dernières décennies. 

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Julie Salamon, du New York Times, évoque une série qui, malgré ses « personnages excentriques » est à la fois « plus conventionnelle et plus légère » que X-Files tout en étant « savamment écrite, réalisée et montée »[6]. Howard Rosenberg, du Los Angeles Times, estime que la série est une « parodie hybride » de X-Files et de Mission impossible dont les points forts sont « les scénarios et ses personnages bien particuliers », et conclut en affirmant que c'est « potentiellement la série la plus amusante du moment à être diffusée en première partie de soirée »[7].

Aaron Beierle, de DVD Talk, affirme que la série « procure un formidable mélange d'action, de drame et de comédie » et que les interprétations des acteurs principaux sont « excellentes », alors que les histoires sont « divertissantes, intelligentes et bien écrites »[8]. Pour le site Le Monde des Avengers, la série est « une petite merveille d’humour pétillant et audacieux, avec des enquêtes finement décalées par rapport aux X-Files mais néanmoins toujours captivantes »[2]. Eric Profancik, de DVD Verdict, évoque une série « facile à regarder et à apprécier » et « comportant un sympathique mélange de sérieux, de parodie, d'action et d'humour », malgré des intrigues « quelque peu capillotractées »[9].

Distinctions[modifier | modifier le code]

L'épisode pilote remporte en 2001 le Canadian Society of Cinematographers Award de la meilleure photographie pour une série dramatique[10].

Sortie vidéo[modifier | modifier le code]

Un coffret de trois DVD de la série, comprenant également l'épisode N'abandonnez jamais de X-Files, ainsi qu'un making-of de la série et des commentaires audio des producteurs et acteurs, est distribué le en zone 1 par Fox Home Entertainment [8] et le en zone 2 par Pathé Fox Europa.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Melissa J. Perenson, « Chris Carter taught us to trust no one, but wants us to trust The Lone Gunmen », sur scifi.com (consulté le 9 octobre 2015)
  2. a, b, c, d, e et f « The Lone Gunmen : Au cœur du complot », sur theavengers.fr (consulté le 9 octobre 2015)
  3. (en) Aaron John Gulyas, The Paranormal and the Paranoid: Conspiratorial Science Fiction Television, Rowman & Littlefield,‎ (ISBN 144225114X), p. 123-124
  4. a et b (en) « The Lone Gunmen », sur tvtango.com (consulté le 9 octobre 2015)
  5. « Les Lone Gunmen arrivent sur France 4 ! », Allociné,‎ (consulté le 9 octobre 2015)
  6. (en) Julie Salamon, « Even More Truth Is Out There », The New York Times,‎ (consulté le 9 octobre 2015)
  7. (en) Howard Rosenberg, « 'Lone Gunmen' Is a Microchip Off the Old 'Files' », Los Angeles Times,‎ (consulté le 9 octobre 2015)
  8. a et b (en) « Lone Gunmen: Complete Series », sur dvdtalk.com (consulté le 9 octobre 2015)
  9. (en) Eric Profancik, « The Lone Gunmen: The Complete Series », sur dvdverdict.com (consulté le 9 octobre 2015)
  10. (en) « The Lone Gunmen Awards », Internet Movie Database (consulté le 9 octobre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]