Stig Larsson (écrivain)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Larsson.
Ne doit pas être confondu avec Stig Larsson ou Stieg Larsson.
Stig Larsson
Description de l'image Stig Larsson in 2018.jpg.
Nom de naissance Stig Håkan Larsson
Naissance (64 ans)
Skellefteå
Activité principale
écrivain, producteur de cinéma, scénariste, réalisateur, dramaturge, poète, régisseur
Distinctions
prix Dobloug, prix Bellman, Signe Ekblad-Eldh Award, prix spécial de l'Académie les Neuf
Auteur
Genres
roman, poésie, théâtre

Stig Håkan Larsson, né le à Skellefteå, dans le comté de Västerbotten, est un poète, dramaturge, romancier, producteur, scénariste et critique suédois.

Il a été membre du comité de rédaction de Kris, et est entre autres connu pour les romans Les Autistes et Nouvel An, un jeu et le film Kaninmannen [1].

Dans Un homme amoureux, Karl Ove Knausgaard vante son roman Natta de Mina (non encore traduit en français).

Biographie[modifier | modifier le code]

Principaux titres : Autisterna (1979); Nyår (1984); Samtidigt, på olika platser (1985); Introduktion (1986); Komedin I (1989); Om en död: Prosatexter 1979-1988 (1992); Matar (1995); Natta de mina (1997); När det känns att det håller på ta slut (2012)

Il obtient le prix Dobloug en 1997 et le Prix Bellman 2006.

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • Les Autistes [« Autisterna »], trad. de Jean-Baptiste Brunet-Jailly, Paris, Presses de la Renaissance, coll. «Les Romans étrangers», 1986, 147 p. (ISBN 2-85616-368-8)
  • Nouvel an [« Nyår »], trad. de Jean-Baptiste Brunet-Jailly, Paris, Presses de la Renaissance, coll. «Les Romans étrangers», 1987, 221 p. (ISBN 2-85616-437-4)
  • Introduction [« Introduktion »], trad. de Jean-Baptiste Brunet-Jailly, Paris, Presses de la Renaissance, coll. «Les Romans étrangers», 1989, 237 p. (ISBN 2-85616-527-3)
  • La Comédie [« Komedin I »], trad. de Jean-Baptiste Brunet-Jailly, Paris, Presses de la Renaissance, coll. «Les Romans étrangers», 1991, 297 p. (ISBN 2-85616-616-4)
  • On ne l’attendait pas, trad. de Jacques Robnard, Paris, Aux nouvelles écritures théâtrales, 2003, 67 p. (notice BnF no FRBNF39511995)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]