Kjell Askildsen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Kjell Askildsen
Description de l'image Askildsen kjell.jpg.
Naissance (89 ans)
Mandal, Drapeau de la Norvège Norvège
Activité principale
auteur, écrivain
Distinctions
prix Dobloug, prix Brage honorifique, prix nordique de l'Académie suédoise, prix Aschehoug, Prix de l'Académie norvégienne, prix littéraire Mads Wiel Nygaard, Prix​ Littéraire Riksmål, October Prize
Auteur
Genres
nouvelle, roman

Kjell Askildsen, né le à Mandal, est un écrivain norvégien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père est emprisonné pendant l'occupation de la Norvège par le Troisième Reich et ses deux frères aînés incarcérés au camp de concentration de Grini.

Il amorce sa carrière littéraire en publiant le recueil de nouvelles Heretter følger jeg deg helt hjem (1953), dont les descriptions très libres de la sexualité des personnages suscitent une polémique. À partir de 1955, il fait aussi paraître des romans, mais demeure surtout un grand nouvelliste, notamment dans Les Dernières Notes de Thomas F., et autres nouvelles (Thomas F' siste nedtegnelser til), recueil qui remporte en 1983 le prix littéraire des critiques norvégiens.

Il a également obtenu le prix Dobloug en 1995, le prix Brage en 1996 et le prix nordique de l'Académie suédoise en 2009.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Heretter følger jeg deg helt hjem (1953)
  • Kulisser (1966)
  • Ingenting for ingenting (1982)
  • Thomas F' siste nedtegnelser til (1983)
    Publié en français sous le titre Les Dernières Notes de Thomas F., et autres nouvelles, traduit par Anne-Charlotte Rouleau et Éric Eydoux, Thaon, Éditions Amiot Lenganey, coll. « Domaine nordique », 1992, 206 p. (ISBN 2-909033-22-8) ; réédition, Paris, Le Serpent à Plumes, coll. « Motifs » no 41, 1996 (ISBN 2-84261-011-3)
  • En plutselig frigjørende tanke (1987)
  • Et stort øde landskap (1991)
  • Hundene i Tessaloniki (1996)
    Publié en français sous le titre Les Chiens de Thessalonique, traduit par Éric Eydoux et Nathalie Issard, Monaco/Paris, Le Serpent à Plumes, coll. « Fiction étrangère », 2002, 123 p. (ISBN 2-84261-373-2)
  • Samlede noveller (1999)
  • Alt som før (2005)

Romans[modifier | modifier le code]

  • Herr Leonard Leonard (1955)
  • Davids bror (1957)
  • Kulisser (1966)
  • Omgivelser (1969)
  • Kjære, kjære Oluf (1974)
  • Hverdag (1976)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]