Klas Östergren

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Klas Östergren
Description de cette image, également commentée ci-après
Klas Östergren en 2007.
Naissance (63 ans)
Stockholm
Activité principale
Romancier
Auteur
Langue d’écriture Suédois

Œuvres principales

  • Gentlemen

Klas Östergren, né le à Stockholm, est un romancier suédois.

Biographie[modifier | modifier le code]

À 25 ans, Klas Östergren rédige Gentlemen, roman classique « à la Charles Dickens », qui le révèle au public. Éloge de l'amitié, complot historique, manipulation et femme fatale sur fond d'intrigue sophistiquée et de roman noir... l'œuvre devient culte. Elle inspire énormément la jeunesse suédoise de par la véracité de sa transcription du Stockholm des années 1980.

25 ans plus tard paraît Gangsters qui tend à conclure l'histoire des frères Morgan restée inachevée plus de deux décennies plus tôt. Ses lecteurs qui grandissent n'oublient jamais l'ouvrage qui a inspiré leur jeunesse.

Klas Östergren est loué dans la presse suédoise pour son style populaire, fédérateur, fastueux et surprenant. L'auteur tient néanmoins à préserver le mystère accompagnant sa personne et sa vie, fuyant les contraintes de la célébrité et l'immense popularité dont il bénéficie en Suède.

De 1982 à 1989, il fut l'époux de la comédienne Pernilla August avec laquelle il a eu une fille, Agnes.

Le , il est élu à l'Académie suédoise, au fauteuil N°11, auparavant occupé par Ulf Linde[1].

Le 6 avril 2018, il démissionne de l'Académie suédoise pour protester contre le scandale sexuel et de favoritisme qui entache l'institution et auquel cette dernière peine à faire face de façon satisfaisante. En particulier, la veille un vote a échoué qui visait à exclure des membres de l'Académie la poétesse Katarina Frostenson, épouse du Français Jean-Claude Arnault accusé d'agressions sexuelles, tentatives de viol et viol et qui se targue de pouvoir influencer l'Académie dans le choix des lauréats[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Attila (1975)
  • Ismael (1977)
  • Fantomerna (1978)
  • Gentlemen (1980)
  • Giganternas brunn (1981)
  • Slangbella (1983)
  • Fattiga riddare och stora svenskar (1983)
  • Plåster (1986)
  • Hoppets triumf (1987)
  • Ankare (1988)
  • Handelsmän och partisaner (1991)
  • Under i september (1994)
  • Med stövlarna på och andra berättelser (1997)
  • Tre porträtt (2002)
  • Gangsters (2005)
  • Orkanpartyt (2007)
  • Den sista cigaretten (2009)
  • Twist (2014)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (sv) « Ny ledamot i Svenska Akademien », sur svenskaakademien.se, (consulté le 28 février 2014)
  2. « Nobel de littérature : l’Académie suédoise touchée par des démissions en série », sur Le Monde.fr (consulté le 7 avril 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]