Rita Tornborg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Rita Tornborg
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinctions

Rita Tornborg, née Rita Albihn le 13 décembre 1926 à Johannesburg (Afrique du Sud) est une écrivaine et critique littéraire suédoise.

Biographie[modifier | modifier le code]

De mère polonaise et de père suédois, elle passe sa petite enfance en Afrique du Sud. En 1932 — elle a alors 6 ans —, sa famille s'installe en Pologne puis, en 1943, en Suède. Elle passe son baccalauréat au Lycée polonais de Stockholm et entame des études de zoologie à l'Université de Lund.

Rita Tornborg travaille tout d'abord comme assistante de laboratoire à l'hôpital universitaire Karolinska à Stockholm, puis comme critique littéraire pour le quotidien suédois Svenska Dagbladet.

Elle dépeint dans ses romans la vie et l'insertion des immigrants juifs d'Europe centrale et orientale en Suède. Elle s'intéresse à la culture juive, plus particulièrement au hassidisme.

Rita Tornborg est l'auteur à ce jour de six romans et d'un recueil de nouvelles. Son premier roman, Paukes gerilla, publié à l'âge de 40 ans en 1970, lui vaut la bourse de la première œuvre des éditions Bonnier. En 1974 elle obtient une bourse de voyage du Fonds des écrivains suédois.

Œuvre romanesque[modifier | modifier le code]

  • Paukes gerilla (La guérilla de Pauke), 1970, 150 pages
  • Docent Åke Ternvall ser en syn (La vision du professeur Åke Ternvall), 1972, 171 pages
  • Hansson och Goldman (Hansson et Goldman), 1974, 193 pages
  • Friedmans hus (La maison de Friedmann) 1976, 239 pages
  • Salomos namnsdag (La Saint-Salomon), 1979, 313 pages
  • Systrarna (Les sœurs), 1982, réédité en 1984, 290 pages
  • Rosalie (Rosalie) (nouvelles), 1991, 254 pages

Toute son œuvre est publiée aux éditions Bonnier, à Stockholm.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

En 2005, un documentaire réalisé par Stanisław Kubiak lui a été consacré par la télévision polonaise[1]

Rita Tornborg traductrice[modifier | modifier le code]

Rita Tornborg a traduit du polonais en suédois, en collaboration avec Erik Tornborg et Per Arne Bodin, des poèmes de Jerzy Ficowski : Att läsa i aska: dikter av Jerzy Ficowski, Bonniers, Stockholm 1987 (titre original Odczytanie popiołów, édité en samizdat en 1980) (en français : Déchiffrer les cendres, 1re édition : Plasma, 1981 (ISBN 978-2-90137682-8), 2e édition : Est-Ouest Internationales, 2005 postface d'Anna Kamienska, photographies de Marc Sagnol, traduction française de Jacques Burko (ISBN 978-2-95166274-2)

Rita Tornborg en traduction[modifier | modifier le code]

À ce jour, aucune traduction en français de l'œuvre de Rita Tornborg n'a été publiée. Un de ses romans (La saint-Salomon) a été traduit en polonais:

- Imieniny Salomona (titre original Salomos namsdag), traduit du suédois par Leonard Neuger, Oficyna literacka, Cracovie 1993

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]