Roy Jacobsen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Roy Jacobsen
Description de l'image Roy Jacobsen med bokomslag.jpg.
Naissance (68 ans)
Oslo
Activité principale
écrivain, biographe
Distinctions
Prix Tarjei Vesaas, prix des libraires norvégiens, prix des libraires norvégiens, prix Cappelen, prix Gyldendal, Nota Bene Bokpris, prix Dobloug, prix​ littéraire Riksmål, Européen de l'année, prix Ivar-Lo, chevalier de l'ordre du Faucon
Auteur
Genres
roman

Compléments

Académie norvégienne de langue et de littérature

Roy Jacobsen, né le (68 ans) à Oslo, est un écrivain norvégien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Roy Jacobsen obtient en 1982 le prix Tarjei Vesaas de la première œuvre, puis en 1991, un très grand succès public et critique avec Seierherrene (Les Conquérants). En 1995, il publie la biographie de Trygve Bratteli, le premier ministre. Il obtient le prix Dobloug en 2012[1].

Publications[modifier | modifier le code]

  • 1982 : Fangeliv, nouvelles
  • 1984 : Hjertetrøbbel, roman
  • 1985 : Tommy, roman
  • 1987 : Det nye vannet, roman
  • 1988 : Virgo, roman
  • 1989 : Det kan komme noen, nouvelles
  • 1990 : Ursula, livre pour enfants
  • 1991 : Seierherrene, roman
  • 1992 : Fata Morgana, roman,
  • 1994 : Den høyre armen, nouvelles
  • 1995 : Trygve Bratteli. En fortelling, biographie de Trygve Bratteli
  • 1998 : Ismael, roman
  • 1999 : Grenser, roman
  • 2001 : Fugler og soldater, nouvelles
  • 2002 : Det nye vinduet, nouvelles
  • 2003 : Frost, roman
  • 2005 : Hoggerne, roman
  • 2007 : Marions slør, roman
  • 2009 : Vidunderbarn, roman
  • 2013 : De usynlige, roman
  • 2015 : Hvitt hav, roman
  • 2017 : Rigels øyne, roman

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • Les Bûcherons [« Hoggerne »] (2005), trad. d’Alain Gnaedig, Paris, Éditions Gallimard, coll. « Du monde entier », 2011, 192 p. (ISBN 978-2-07-013139-6)[2],[3],[4]
  • Le Prodige [« Vidunderbarn »] (2009), trad. d’Alain Gnaedig, Paris, Éditions Gallimard, coll. « Du monde entier », 2014, 301 p. (ISBN 978-2-07-012792-4)
  • Les Invisibles [« De Usynlige »] (2013), trad. d’Alain Gnaedig, Paris, Éditions Gallimard, coll. « Du monde entier », 2017, 272 p. (ISBN 978-2-07-017775-2)[5],[6],[7]
  • Mer blanche [« Hvitt Hav »] (2015), trad. d’Alain Gnaedig, Paris, Éditions Gallimard, coll. « Du monde entier », 2019, 261 p. (ISBN 978-2-07-278558-0)[8]
  • Les Vainqueurs [« Seierherrene »] (1991), trad. d’Alain Gnaedig, Paris, Éditions Gallimard, coll. « Du monde entier », 2022, 704 p. (ISBN 978-2-07-294364-5)

Réception critique[modifier | modifier le code]

  • « Le roman de Roy Jacobsen fascine et saisit son lecteur dès ses premières lignes. Comment résister quand le réel sombre dans le non-sens. »[9]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]