Åsta Holth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Åsta Holth
Åsta Holt 1945.jpg
Åsta Holt en 1945.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Svullrya (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 95 ans)
KongsvingerVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinctions

Åsta Holth, née le à Grue et morte le à Kongsvinger, est une novelliste et poétesse norvégienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née dans le comté de Hedmark près de la frontière suédoise[1], ses parents sont Aksel Holth (1853-1930), cordonnier et Olea Skaslien née Plathe (1870-1953), marin[2]. Elle est la plus jeune des trois enfants du couple et doit quitter l'école à 14 ans pour prendre un emploi de femme de chambre, un emploi encore non réglementé à son époque[2].

Elle fait ses débuts littéraire en 1944 avec le recueil de nouvelles Gamle bygdevegen[3]. Sa trilogie Finnskogen intitulée Kornet og freden (1955), Steinen blømer (1963) et The Chapel (1967) s'intéresse à la population immigrée finlandaise de Christiania du XVIIe au XIXe siècle[3]. Son écriture s'intéresse beaucoup à la vie à la campagne[2]. En plus des nouvelles, Åsta Holth écrit aussi des pièces pour un théâtre amateur à partir de 1929 et qui sont publiées dans le magazine Labor sous son nom de famille finlandais, Paavolainen[2].

En 1955, elle obtient son premier grand succès avec la publication de Kornet og freden, le premier tome de sa trilogie[4]. Pour l'écrire, elle s'inspire de sa propre vie et famille[3]. À partir de là, les femmes deviennent un élément central de ses histoires[3]. Elle finit par écrit son autobiographie intitulée Piga en 1979[4].

Très concernée par la conservation de la culture finlandaise de Norvège, elle fonde le festival Finnskogdagane organisé dans la ville de Svullrya chaque année[3]. Un sentier commémoratif est ouvert lors du festival de 2017[4].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Le 11 août 1951, elle épouse l'ouvrier forestier Per Vestlien (1904-1981)[3].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en-GB) « Holth, Åsta », sur Nordic Women's Literature (consulté le 18 avril 2019)
  2. a b c et d (no) Randi Brenden, « Åsta Holth », dans Norsk biografisk leksikon, (lire en ligne)
  3. a b c d e f et g (no) Norsk Forfattersentrum, « Åsta Holth », dans Store norske leksikon, (lire en ligne)
  4. a b et c (no) « Hør Åsta Holth lese sine dikt mens du går på stien », Glomdalen, (consulté le 18 avril 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]