Stellaria media

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher


La Stellaire intermédiaire ou Morgeline (Stellaria media L.) est une espèce de plantes annuelles de la famille des Caryophyllaceae. C'est une herbe commune en Europe. Elle peut faire office de plante bioindicatrice car sa présence est la signature d'un sol équilibré et fertile.[1] Elle est parfois appelée Mouron blanc ou Mouron des oiseaux. L'épithète du nom botanique media, « milieu », fait référence à la ligne de poils caractéristiques qui court en plein milieu des tiges d'un nœud à l'autre de cette espèce[2].

Ce dernier nom commun vient des graines de la plante, très appréciées par les oiseaux.

Usages[modifier | modifier le code]

La plante est comestible pour l'homme, on peut par exemple en faire une soupe[3]. Il s'agit aussi de l'une des meilleures salades sauvages : douce, pas amère et renfermant calcium, silice, magnésium, vitamine C. Au Japon, elle fait partie de la traditionnelle salade en début d'année : la salade aux 7 herbes (voir la fête du Nanakusa-no-sekku).

Synonymie[modifier | modifier le code]

D'autres plantes sont appelées Mouron dont le Mouron rouge (Anagallis arvensis), qui ressemble au Mouron des oiseaux par l'aspect des feuilles et le port de la plante. Voir l'article Mouron.

Description[modifier | modifier le code]

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Organes reproducteurs
Graine
Habitat et répartition
  • Habitat type : annuelles commensales des cultures
  • Aire de répartition : cosmopolite

Données d'après : Julve, Ph., 1998 ff. - Baseflor. Index botanique, écologique et chorologique de la flore de France. Version : 23 avril 2004.

Consommateurs[modifier | modifier le code]

Le papillon de nuit (hétérocère) géométridé la Brocatelle d'or (Camptogramma bilineata) se nourrit de Mouron des oiseaux.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Comprendre son sol avec les plantes bio-indicatrices - FERME DE SAINTE MARTHE », sur www.fermedesaintemarthe.com (consulté le 18 février 2017)
  2. François Couplan, Les plantes et leurs noms. Histoires insolite, Éditions Quae, (lire en ligne), p. 86.
  3. "Recettes avec des plantes sauvages" - Myriam de Mahé - Éditions Le mercure dauphinois - 2009

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]