Hyperaccumulateur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un hyperaccumulateur, ou plante hyperaccumulatrice, est une plante capable de stocker dans ses tissus une quantité élevée, voire très élevée, d'un ou de plusieurs éléments, généralement par le biais de la bioaccumulation.

Les hyperaccumulateurs sont utilisés lors d'opérations de phytoremédiation.

En complément, les exudats (substances émises par les racines) peuvent jouer un rôle important ou essentiel dans la dégradation de certains polluants (organométalliques par exemple). Les micro-organismes du sol utilisent ces exudats et les polluants conjointement, ce qui développe leur activité. Ces exudats et les polluants sont probablement utilisés conjointement par les micro-organismes du sol, ce qui stimule l’activité de ces derniers[1].

Table d'hyperaccumulateurs – 1[modifier | modifier le code]

Ce premier tableau gère les composants suivants : Al, Ag, As, Be, Cr, cuivre, Mn, Hg, Mo, Pb, Pd, Pt, Se, Zn, Naphtalène.

La base de cette présente liste non exhaustive d'hyperaccumulateurs a été fournie par Stevie Famulari[2]. (colonne Critères d'accumulation, que signifient A-, H-, T- ?)

Charte de polluants et des plantes traitantes – taux d'accumulation pour Al, Ag, As, Be, Cr, Cu, Mn, Hg, Mo, Naphtalène, Pb, Pd, Pt, Se, Zn
Polluant Critères d'accumulation (en mg/kg poids sec) Nom latin Nom commun H-Hyperaccumulateur ou A-Accumulateur P-Précipitateur T-Tolérant Notes Sources
Al-Aluminium A- Agrostis castellana Agrostide de Castille, Agrostis de Castille As(H), Mn(A), Pb, Zn(A) Origine Portugal [3]
Al-Aluminium 1000 Hordeum Vulgare Orge 25 cas relevés [4],[5]
Al-Aluminium xxx Solidago hispida (Solidago canadensis L) Gerbe-d'or, Solidage du Canada xxx Origine Canada [4],[5]
Al-Aluminium 100 Vicia faba Fève xxx xxx [4],[5]
Ag--Argent xxx Brassica napus Colza Cr, Hg, Pb, Se, Zn Phytoextraction

[6],[7]

Ag-Argent xxx Kochia scoparia Bassia à balais, Bassie à balais, Belvédère Pb, U[8]. Cr, Hg, Se, Zn Perchlorate (wetland halophytes). Phytoextraction [3],[7]
Ag-Argent xxx Salix Spp. OsiersSaules Ag, Cr, Hg, Zn[3]. Cd, Pb, U, MTBE[7]. Pb[8]. Phytoextraction. Perchlorate (wetland halophytes). [7]
As-Arsenic 100 Agrostis capillaris L. Agrostide capillaire ou commune, Agrostis capillaire ou commun xxx xxx [5]
As-Arsenic xxx Agrostis castellana Agrostide de Castille, Agrostis de Castille Al(A), Mn(A), Pb, Zn(A) Origine Portugal [3]
As-Arsenic 1000 Agrostis tenerrima Trin. Agrostide élégante (fluette, grêle) ou Agrostis élégant (fluet, grêle) xxx 4 cas relevés [5],[9]
As-Arsenic H-maximum observé: 27,000 (feuilles)[10] Pteris vittata L. Fougère à feuilles longues 26 % de l'arsenic du sol enlevé après 20 semaines de plantation, environ 90 % As accumulé dans les feuilles[11]. Les extraits de racines et de feuilles réduisent l'arséniate en arsenite[12]. xxx
Be-Béryllium xxx xxx xxx xxx Pas d'accumulation relevée [5]
Cd-Cadmium xxx Athyrium yokoscense Fougère Cd(A), Cu(H), Pb(H), Zn(H) Origine Japon [3]
Cd-Cadmium >100 Avena strigosa Schreb. Avoine xxx xxx [13]
Cd-Cadmium H- Bacopa monnieri Smooth water hyssop Cd(H), Cu(H), Cr(H), Hg(A), Pb(A) Origine Inde; espèce aquatique émergente [3],[14]
Cd-Cadmium H- Brassicaeae choux Cd, Cs, Ni, Sr, Zn[7] Phytoextraction xxx
Cd-Cadmium xxx Brassica juncea L. Chou faux Jonc ou Moutarde brune Cd(A), Cr(A), Cu(H), Ni(H), Pb(H), Pb(P), Ur(A), Zn(H) Cultivé [3],[7],[15]
Cd-Cadmium H- Callisneria Americana Tape Grass Cr(A), Cu(H), Pb(H) Origines Europe et Afrique du Nord; extensément cultivé dans l'industrie des aquariums [3]
Cd-Cadmium >100 Crotalaria juncea xxx xxx Quantités importantes de phénoliques solubles. [13]
Cd-Cadmium xxx Eichhornia crassipes Jacinthe d'eau Cr(A), Cu(A), Hg(H), Pb(H), Zn(A). Also Cs, Sr, U[16], et pesticides[17] Pantropical/Subtropical, dite 'herbe à problème' [3]
Cd-Cadmium xxx Helianthus annuus Tournesol xxx Phytoextraction & rhizofiltration [3],[7],[8]
Cd-Cadmium H- Hydrilla verticallata Hydrilla Cr(A), Hg(H), Pb(H) Origine Asie du S-E; introduite aux E.-U. d'Amérique, envahit les eaux chaudes de ce pays (The troublesome weed, l'herbe à problème) [3]
Cd-Cadmium H- Lemna minor Petite Lenticule, Petite Lentille-d'eau Cu(H), Pb(H), Zn(A) Origine Amérique du Nord, largement répandue [3]
Cd-Cadmium T- Pistia stratiotes Water Lettuce Cr(H), Cu(T), Hg(H) Pantropicale originaire du sud des États-Unis; herbe aquatique [3]
Cd-Cadmium xxx Salix viminalis L. Osier vert, Saule des vanniers Ag, Cr, Hg, Se, Zn[3]. Aussi Pb, U, MTBE[7]. Phytoextraction. Perchlorate (wetland halophytes). [8]
Cd-Cadmium H- Spirodela polyrhiza Lenticule (Lentille-d'eau, Spirodèle) à nombreuses racines Cr(H), Ni(H), Pb(H), Zn(A) xxx [3],[5],[18]
Cd-Cadmium > Tagetes erecta L. African-tall xxx Tolérance seulement. La peroxidation des lipides augmente; Les enzymes antioxidants tels que superoxide dismutase, ascorbate peroxidase, glutathione réductase, et catalase sont moins actifs en présence de cadmium. [13]
Cd-Cadmium xxx Thlaspi caerulescens Tabouret bleuâtre, Tabouret des bois Cr(A), Co(H), Cu(H), Mo, Ni(H), Pb(H), Zn(H) Phytoextraction. Encourage une population bactérienne moins dense que pour Trifolium pratense mais plus riche en bactéries résistantes aux métaux[19]. [3],[5],[7],[20],[21],[22],[23]
Cd-Cadmium 1000 Vallisneria spiralis Vallisnérie, Vallisnérie en spirale xxx 37 cas relevés; origine Inde [5],[24]
Cr-Chrome xxx Azolla spp. xxx xxx xxx [5],[25]
Cr-Chrome H- Bacopa monnieri Smooth water hyssop Cd(H), Cr(H), Cu(H), Hg(A), Pb(A)[3] Origine Inde; espèce aquatique émergente [14]
Cr-Chrome xxx Brassica juncea L. Chou faux Jonc ou Moutarde brune Cd(A), Cr(A), Cu(H), Ni(H), Pb(H), Pb(P), Urr(A), Zn(H) Cultivé [3],[7],[15]
Cr-Chrome xxx Brassica napus Colza Ag, Hg, Pb, Se, Zn Phytoextraction [6],[7]
Cr-Chrome A- Callisneria Americana Tape Grass Cd(H), Cu(H), Pb(H) Origines Europe et Afrique du Nord; extensément cultivé dans l'industrie des aquariums [3]
Cr-Chrome 1000 Dicoma niccolifera xxx xxx 35 cas relevés [5]
Cr-Chrome xxx Eichhornia crassipes Jacinthe d'eau (?) Ca(A), Cu(A), Hg(H), Pb(H), Zn(A). Also Cs, Sr, U[16], et pesticides[17]. Pantropical/Subtropical, "herbe à problème" [3]
Cr-Chrome xxx Helianthus annuus xxx xxx Phytoextraction & rhizofiltration [7],[3]
Cr-Chrome A- Hydrilla verticallata Hydrilla Cd(H), Hg(H), Pb(H) Origine Asie du S-E; introduite aux E.-U. d'Amérique, envahit les eaux chaudes de ce pays (The troublesome weed, l'herbe à problème) [3]
Cr-Chrome xxx Kochia scoparia Bassia à balais, Bassie à balais, Belvédère Pb, U[8]. Ag, Hg, Se, Zn Perchlorate (wetland halophytes). Phytoextraction [3],[7]
Cr-Chrome xxx Medicago sativa Alfalfa xxx xxx [5],[26]
Cr-Chrome H- Pistia stratiotes Water lettuce Cd(T), Cu(T), Hg(H) Pantropicale originaire du sud des États-Unis; herbe aquatique [3],[5],[27]
Cr-Chrome xxx Salvinia molesta Kariba weeds ou water ferns Cr(H), Ni(H), Pb(H), Zn(A) xxx [3],[5],[18]
Cr-Chrome xxx Salix Spp. OsierSaule Ag, Cr, Hg, Se, Zn[3]. Pb, U, MTBE[7]. Phytoextraction. Perchlorate (wetland halophytes). [8]
Cr-Chrome H- Spirodela polyrhiza Lenticule (Lentille-d'eau, Spirodèle) à nombreuses racines Cd(H), Ni(H), Pb(H), Zn(A) xxx [3],[5],[18]
Cr-Chrome 100 Sutera fodina xxx xxx xxx [5],[28],[29]
Cr-Chrome A- Thlaspi caerulescens Tabouret bleuâtre, Tabouret des bois Cd(H), Co(H), Cu(H), Mo, Ni(H), Pb(H), Zn(H) Phytoextraction. La plante pourrait acidifier sa rhizosphère, ce qui affecterait l'absorption des métaux en augmentant leur disponibilité[19]. [3],[5],[7],[19],[20],[21],[22]
Cu-Cuivre xxx Athyrium yokoscense Fougère Cd(A), Pb(H), Zn(H) Origine Japon [3]
Cu-Cuivre 9000 Aeolanthus biformifolius xxx xxx Origine Afrique [30]
Cu-Cuivre xxx Azolla filiculoides Azolla fausse Filicule Ni(A), Pb(A), Mn(A) Origine Afrique; espèce aquatique flottante [3]
Cu-Cuivre H- Bacopa monnieri Smooth water hyssop Cd(H), Cr(H), Hg(A), Pb(A) Origine Inde; espèce aquatique émergente [3],[14]
Cu-Cuivre xxx Brassica juncea L. Chou faux Jonc ou Moutarde brune Cd(A), Cr(A), Cu(H), Ni(H), Pb(H), Pb(P), Urr(A), Zn(H) Cultivé [3],[7],[15]
Cu-Cuivre xxx Callisneria Americana Tape Grass Cd(H), Cr(A), Pb(H) Origines Europe et Afrique du Nord; extensément cultivé dans l'industrie des aquariums [3]
Cu-Cuivre xxx Eichhornia crassipes Jacinthe d'eau (?)u Cd(H), Cr(A), Hg(H), Pb(H), Zn(A). Also Cs, Sr, U[16], et pesticides[17]. Pantropical/Subtropical, "herbe à problème" [3]
Cu-Cuivre xxx Helianthus annuus Tournesol xxx Phytoextraction & rhizofiltration [3],[7]
Cu-Cuivre 1000 Larrea tridentata xxx xxx 67 cas relevés, origine U.S. [5],[21]
Cu-Cuivre H- Lemna minor Petite Lenticule, Petite Lentille-d'eau Cd(H), Pb(H), Zn(A) Origine Amérique du Nord, largement répandue [3]
Cu-Cuivre T- Pistia stratiotes Water Lettuce Cd(T), Cr(H), Hg(H) Pantropicale originaire du sud des États-Unis; herbe aquatique [3]
Cu-Cuivre xxx Thlaspi caerulescens Tabouret bleuâtre, Tabouret des bois Cd(H), Cr(A), Co(H), Mo, Ni(H), Pb(H), Zn(H) Phytoextraction. Le cuivre limite de façon notable la croissance de T. caerul.[22]. [3],[5],[7],[19],[20],[21]
Cu-Cuivre 100 xxx xxx xxx xxx [5],[28],[29]
Mn-Manganèse A- Agrostis castellana Agrostide de Castille, Agrostis de Castille Al(A), As(H), Pb, Zn(A) Origine Portugal [3]
Mn-Manganèse xxx Azolla filiculoides Azolla fausse Filicule Cu(A), Ni(A), Pb(A) Origine Afrique; espèce aquatique flottante [3]
Mn-Manganèse xxx Brassica juncea L. Chou faux Jonc ou Moutarde brune xxx xxx [7],[15]
Mn-Manganèse xxx Helianthus annuus Tournesol xxx Phytoextraction & rhizofiltration [7]
Mn-Manganèse 1000 Macademia neurophylla xxx xxx 28 cas relevés [5],[31]
Mn-Manganèse 200 xxx xxx xxx xxx [5]
Hg-Mercure A- Bacopa monnieri Smooth water hyssop Cd(H), Cu(H), Cr(H), Hg(A), Pb(A) Origine Inde; espèce aquatique émergente [3],[14]
Hg-Mercure xxx Brassica napus Colza Ag, Cr, Pb, Se, Zn Phytoextraction [6],[7]
Hg-Mercure xxx Eichhornia crassipes Jacinthe d'eau (?) Cd(H), Cr(A), Cu(A), Pb(H), Zn(A). Also Cs, Sr, U[16], et pesticides[17]. Pantropical/Subtropical, "herbe à problème" [3]
Hg-Mercure H- Hydrilla verticallata Hydrilla Cd(H), Cr(A), Pb(H) Origine Asie du S-E; introduite aux E.-U. d'Amérique, envahit les eaux chaudes de ce pays (The troublesome weed, l'herbe à problème) [3]
Hg-Mercure xxx Kochia scoparia Bassia à balais, Bassie à balais, Belvédère Pb, U[8]. Ag, Cr, Se, Zn Perchlorate (wetland halophytes). Phytoextraction [3],[7]
Hg-Mercure 1000 Pistia stratiotes Water lettuce Cd(T), Cr(H), Cu(T) 35 cas relevés. Pantropicale originaire du sud des États-Unis; herbe aquatique. [3],[5],[21],[32]
Hg-Mercure xxx Salix Spp. OsierSaule Ag, Cr, Se, Zn[3]. Pb, U, MTBE[7]. Phytoextraction. Perchlorate (wetland halophytes). [8]
Mo-Molybdène 1500 Thlaspi caerulescens Tabouret bleuâtre, Tabouret des bois Cd(H), Cr(A), Co(H), Cu(H), Ni(H), Pb(H), Zn(H) phytoextraction [3],[5],[7],[19],[20],[21],[22]
Naphtalène xxx Festuca arundinacea Tall Fescue xxx augmente les gènes cataboliques et la minéralization du naphtalène [33]
Naphtalène xxx Trifolium hirtum Trèfle rose xxx diminue les gènes cataboliques et la minéralization du naphtalène [33]
Pd-Palladium xxx xxx xxx xxx pas de cas relevé [8]
Pt-Platine xxx xxx xxx xxx pas de cas relevé [5]
Pb-Plomb A- Agrostis castellana Agrostide de Castille, Agrostis de Castille Al(A), As(H), Mn(A), Zn(A) Origine Portugal [3]
Pb-Plomb xxx Ambrosia artemisiifolia Ragweed xxx xxx [6]
Pb-Plomb xxx Armeria maritima Seapink Thrift xxx xxx [6]
Pb-Plomb xxx Athyrium yokoscense Fougère Cd(A), Cu(H), Zn(H) Origine Japon [3]
Pb-Plomb A- Azolla filiculoides Azolla fausse Filicule Cu(A), Ni(A), Mn(A) Origine Afrique; espèce aquatique flottante [3]
Pb-Plomb A- Bacopa monnieri Smooth water hyssop Cd(H), Cu(H), Cr(H), Hg(A) Origine Inde; espèce aquatique émergente [3],[14]
Pb-Plomb H- Brassica juncea Chou faux Jonc ou Moutarde brune Cd(A), Cr(A), Cu(H), Ni(H), Pb(H), Pb(P), Ur(A), Zn(H) 79 cas relevés. Phytoextraction [3],[5],[6],[7],[15],[19],[21],[22],[23]
Pb-Plomb xxx Brassica napus Colza Ag, Cr, Hg, Se, Zn Phytoextraction [6],[7]
Pb-Plomb xxx Brassica oleracea Kale et Chou ornemental, Broccoli xxx xxx [6]
Pb-Plomb H- Callisneria Americana Tape Grass Cd(H), Cr(A), Cu(H) Origines Europe et Afrique du Nord; extensément cultivé dans l'industrie des aquariums [3]
Pb-Plomb xxx Eichhornia crassipes Jacinthe d'eau (?) Cd(H), Cr(A), Cu(A), Hg(H), Zn(A). Also Cs, Sr, U[16] et pesticides[17] Pantropical/Subtropical, 'the troublesome weed' ('l'herbe à problème) [3]
Pb-Plomb xxx Festuca ovina Blue Sheep Fescue xxx xxx [6]
Pb-Plomb xxx Helianthus annuus Tournesol xxx Phytoextraction & rhizofiltration [3],[6],[7],[8],[23]
Pb-Plomb H- Hydrilla verticallata Hydrilla Cd(H), Cr(A), Hg(H) Origine Asie du S-E; introduite aux E.-U. d'Amérique, envahit les eaux chaudes de ce pays (The troublesome weed, l'herbe à problème) [3]
Pb-Plomb H- Lemna minor Petite Lenticule, Petite Lentille-d'eau Cd(H), Cu(H), Zn(A) Origine Amérique du Nord, largement répandue [3]
Pb-Plomb xxx Salix viminalis L. Osier vert, Saule des vanniers Ag, Cr, Hg, Se, Zn[3]. Cd, U, MTBE[7]. xxx [8]
Pb-Plomb H- Salvinia molesta Water Fern Cr(H), Ni(H), Pb(H), Zn(A) Origine Inde [3]
Pb-Plomb H- Spirodela polyrhiza Lenticule (Lentille-d'eau, Spirodèle) à nombreuses racines Cd(H), Cr(H), Ni(H), Zn(A) xxx [3],[5],[18]
Pb-Plomb xxx Thlaspi caerulescens Tabouret bleuâtre, Tabouret des bois Cd(H), Cr(A), Co(H), Cu(H), Mo(H), Ni(H), Zn(H) phytoextraction. [3],[5],[7],[19],[20],[21],[22]
Pb-Plomb xxx Thlaspi rotundifolium Pennycress xxx xxx [6]
Pb-Plomb xxx Triticum aestivum Wheat (scout) xxx xxx [6]
Se-Sélénium xxx Brassica juncea Chou faux Jonc ou Moutarde brune xxx Bactéries de la rhizosphère enhancent accumulation[34] [7]
Se-Sélénium xxx Brassica napus Colza Ag, Cr, Hg, Pb, Zn Phytoextraction [6],[7]
Sélénium-Se 1,9 % de la masse totale de Se fournie est accumulé dans les tissus de C. canescens; 0,5 % est éliminé via volatilisation[35]. Chara canescens Desv. & Lois [Muskgrass] xxx Chara traitée avec du sélénite contient 91 % du Se total sous des formes organiques (sélénoéthers and disélénides), comparé à 47 % pour le [muskgrass] traité avec du sélénate. [36]
Se-Sélénium xxx Kochia scoparia Bassia à balais, Bassie à balais, Belvédère Pb, U[8]. Ag, Cr, Hg, Zn Perchlorate (wetland halophytes). Phytoextraction [3],[7]
Se-Sélénium xxx Salix Spp. OsierSaule Ag, Cr, Hg, Zn[3]. Cd, Pb, U, MTBE[7]. Pb[8]. Perchlorate (wetland halophytes)[7]. Phytoextraction [7]
Zn-Zinc A- Agrostis castellana Agrostide de Castille, Agrostis de Castille As(H), Pb(A), Mn(A), Al(A) Origine Portugal [3]
Zn-Zinc xxx Athyrium yokoscense Fougère Cd(A), Cu(H), Pb(H) Origine Japon [3]
Zn-Zinc xxx Brassicaeae xxx Hyperaccumulators: Cd, Cs, Ni, Sr Phytoextraction [7]
Zn-Zinc xxx Brassica juncea L. Chou faux Jonc ou Moutarde brune Cd(A), Cr(A), Cu(H), Ni(H), Pb(H), Pb(P), Urr(A) Les larves de Pieris brassicae (Piéride du Chou) refusent toute ingestion de ses feuilles à taux en zinc élevé. (Pollard et Baker, 1997) [3],[7],[15]
Zn-Zinc xxx Brassica napus Colza Ag, Cr, Hg, Pb, Se Phytoextraction [6],[7]
Zn-Zinc xxx Eichhornia crassipes Jacinthe d'eau (?) Cd(H), Cr(A), Cu(A), Hg(H), Pb(H). Also Cs, Sr, U[16], et pesticides[17]. Pantropical/Subtropical, "herbe à problème" [3]
Zn-Zinc xxx Helianthus annuus Tournesol xxx Phytoextraction & rhizofiltration [7],[8]
Zn-Zinc xxx Kochia scoparia Bassia à balais, Bassie à balais, Belvédère Pb, U[8]. Ag, Cr, Hg, Se Perchlorate (wetland halophytes). Phytoextraction [3],[7]
Zn-Zinc A- Lemna minor Petite Lenticule, Petite Lentille-d'eau Cd(H), Cu(H), Pb(H) Origine Amérique du Nord, largement répandue xxx
Zn-Zinc xxx Salix Spp. OsierSaule Ag, Cr, Hg, Se. Aussi Cd, Pb, U MTBE[7],[8]. Phytoextraction. Perchlorate (wetland halophytes). [3],[7]
Zn-Zinc xxx Salix viminalis L. Osier vert, Saule des vanniers Ag, Cr, Hg, Se, Zn[3]. Pb, U, MTBE[7]. Phytoextraction. Perchlorate (wetland halophytes). [8]
Zn-Zinc A- Salvinia molesta Water Fern Cr(H), Ni(H), Pb(H), Zn(A) Origine Inde [3]
Zn-Zinc 1400 Silene vulgaris (Moench) Garcke (Caryophyllaceae) xxx xxx xxx Ernst et al. (1990)
Zn-Zinc A- Spirodela polyrhiza Lenticule (Lentille-d'eau, Spirodèle) à nombreuses racines Cd(H), Ni(H), Pb(H) xxx [3],[5],[18]
Zn-Zinc 10,000 Thlaspi caerulescens Tabouret bleuâtre, Tabouret des bois Cd(H), Cr(A), Co(H), Cu(H), Mo, Ni(H), Pb(H) 48 plantes notées pour Zn. Thlaspi c. acidifie sa rhizosphère, ce qui facilite l'absorption en solubilisant les métaux[19] [3],[5],[7],[20],[21],[22],[23]
Zn-Zinc xxx Trifolium pratense Trèfle rouge accumulateur de non-métaux Sa rhizosphère est plus dense en population microbienne que celle Thlaspi caerulescens, mais les bactéries de Thlaspi c. sont plus résistantes aux métaux[19]. xxx

Table d'hyperaccumulateurs : Nickel[modifier | modifier le code]

Charte de polluants et des plantes traitantes – taux d'accumulation pour Ni
Polluant Critères d'accumulation (en mgs/kg poids sec) Nom latin Nom commun H-Hyperaccumulateur ou A-Accumulateur P-Précipitateur T-Tolérant Notes Sources
Ni-Nickel 9090 Alyssum akamasicum B.L. Burtt (Brassica) xxx xxx Distrib. Cyprus [20],[21]
Ni-Nickel 11700 Alyssum discolor T.R. Dudley & Huber-Morah (Brassica) xxx xxx Distrib. Turquie [20]
Ni-Nickel 16500 Alyssum dubertretii gomb (Brassica) xxx xxx Distrib. Turquie [20]
Ni-Nickel 4550 'Alyssum euboeum Halacsy (Brassica) xxx xxx Distrib. Grèce [20]
Ni-Nickel 11500 Alyssum eriophyllum Boiss. et Hausskn. (Brassica) xxx xxx Distrib. Turquie [20]
Ni-Nickel 3960 Alyssum fallacinum Boiss. et Balansa (Brassica) xxx xxx Distrib. Crète [20]
Ni-Nickel 7700 Alyssum floribundum Boiss. et Balansa (Brassica) xxx xxx Distrib. Turquie [20]
Ni-Nickel 7390 Alyssum giosnanum Nyar. (Brassica) xxx xxx Distrib. Turquie [20]
Ni-Nickel 12500 Alyssum heldreichii Hausskn. (Brassica) xxx xxx Distrib. Grèce. Les graines accumulent relativement beaucoup moins de nickel (1880 mg/kg) que les autres parties de la plante notamment les feuilles[37] [20]
Ni-Nickel 13500 Alyssum Huber-Morathii T.R.Dudley (Brassica) xxx xxx Distrib. Turkie [20]
Ni-Nickel 22400 Alyssum lesbiacum (P. candargi) Rech.f (Brassica) xxx xxx Distrib. Grèce [20]
Ni-Nickel 13700 Alyssum markgrafii O.E. Schulz (Brassica) xxx xxx Distrib. Albanie [20]
Ni-Nickel 24300 Alyssum masmenkaeum Boiss. (Brassica) xxx xxx Distrib. Turkie [20]
Ni-Nickel 7080 Alyssum murale Wealdstandkit (Brassica) xxx xxx Distrib. Balkans [20]
Ni-Nickel 4590 Alyssum obovatum (C.A. Mey) Turez (Brassica) xxx xxx Distrib. Russie [20]
Ni-Nickel 7290 Alyssum oxycarpum Boiss. et Balansa (Brassica) xxx xxx Distrib. Turquie [20]
Ni-Nickel 7600 Alyssum peltarioides subsp. Virgatiforme Nyar. T.R. Dudley) (Brassica) xxx xxx Distrib. Turquie [20]
Ni-Nickel 21100 Alyssum pinifolium (Nyar.) T.R. Dudley (Brassica) xxx xxx Distrib. Turquie [20]
Ni-Nickel 22200 Alyssum pterocarpum T.R. Dudley (Brassica) xxx xxx Distrib. Turquie [20]
Ni-Nickel 12500 Alyssum robertianum Bernard ex Godronand Gren (Brassica) xxx xxx Distrib. Corse [20]
Ni-Nickel 7860 Alyssum penjwinensis T.R. Dudley (Brassica) xxx xxx Distrib. Iraq [20]
Ni-Nickel 18900 Alyssum samariferum Boiss. & Hausskn. (Brassica) xxx xxx Distrib. Samar [20]
Ni-Nickel 10000 Alyssum serpyllifolium Desf. (Brassica) xxx xxx Distrib. Spain, Portugal [20]
Ni-Nickel 1280 Alyssum singarense Boiss. et Hausskn. (Brassica) xxx xxx Distrib. Iraq [20]
Ni-Nickel 10200 Alyssum syriacum Nyar. (Brassica) xxx xxx Distrib. Syrie [20]
Ni-Nickel 6600 Alyssum smolikanum Nyar. (Brassica) xxx xxx Distrib. Grèce [20]
Ni-Nickel 3420 Alyssum tenium Halacsy (Brassica) xxx xxx Distrib. Grèce [20]
Ni-Nickel 11900 Alyssum trapeziforme Nyar. (Brassica) xxx xxx Distrib. Turquie [20]
Ni-Nickel 17100 Alyssum trodii Boiss. (Brassica) xxx xxx Distrib. Turquie [20]
Ni-Nickel 6230 Alyssum virgatum Nyar. (Brassica) xxx xxx Distrib. Turquie [20]
Ni-Nickel xxx Azolla filiculoides Azolla fausse Filicule Cu(A), Pb(A), Mn(A) Origine Afrique; espèce aquatique flottante [3]
Ni-Nickel 11400 Bornmuellaria sp. petri Greuter Charpion et Dittrich (Brassica) xxx xxx Distrib. Grèce [20]
Ni-Nickel Bornmuellaria baldacii (Degen) Heywood (Brassica) xxx xxx Distrib. Grèce [20]
Ni-Nickel Bornmuellaria glabrescens (Boiss. & Balansa) Cullen & T.R. Dudley (Brassica) xxx xxx Distrib. Turquie [20]
Ni-Nickel Bornmuellaria tymphea (Hausskn.) Hausskn. (Brassica) xxx xxx Distrib. Grèce [20]
Ni-Nickel xxx Brassicaeae xxx Hyperaccumulateurs: Cd, Cs, Ni, Sr, Zn Phytoextraction [7]
Ni-Nickel xxx Brassica juncea Chou faux Jonc ou Moutarde brune Cd(A), Cr(A), Cu(H), Pb(H), Pb(P), Ur(A), Zn(H) Cultivé [3],[7]
Ni-Nickel H- Burkea africana xxx xxx Concentration élevée de nickel dans l'axe embryonnaire des graines[38]. xxx
Ni-Nickel 1050 Cardamine resedifolia L. (Brassica) xxx xxx Distrib. Italie [20]
Ni-Nickel 540–1220 Cuscuta californica var. breviflora Engelm. (Cuscutaceae) xxx xxx Parasite de Streptanthus polygaloides et d'autres espèces, il peut accumuler Ni si la plante hôte en contient. Voir 'tolérance pour le métal dans l'article Phytoremédiation. [39]
Ni-Nickel xxx Helianthus annuus xxx xxx Phytoextraction & rhizofiltration [7]
Ni-Nickel xxx Hybanthus floribundus Shrub violet xxx xxx [5],[40]
Ni-Nickel 18900 Peltaria dumulosa Post (Brassica) xxx xxx Distrib. Asie [20]
Ni-Nickel 34400 Peltaria emarginata (Boiss.) Hausskn. (Brassica) xxx xxx Distrib. Grèce [20]
Ni-Nickel 1000 (3140[20]) Pseudosempervirum sempervium Boiss. et Balansa) Pobed (Brassica) xxx xxx 372 cas relevés; origine Californie. (distrib. Turquie[20]) [5],[41]
Ni-Nickel 1000 (17600[20]) Pseudosempervirum aucheri ' (Boiss.) Pobed (Brassica) xxx xxx 372 cas relevés; origine California (distrib. Turquie[20]) [5],[41]
Ni-Nickel 14.900 à 27.700[42] Psychotira Douarrei Ray-grass d'Italie Les veilles feuilles contiennent plus de Ca, Fe, et Cr que les jeunes feuilles, mais moins de K, P, et Cu. Zn, Pb, Co, Mn, Mg ne montrent pas de variation significative due à l'âge des feuilles[42]. Rubiaceae. Origine California; 372 cas relevés[5]. Le taux de conc. de Ni varie considérablement en fonction de l'âge de la feuille[42]. [41]
Ni-Nickel H- Salvinia molesta Water Fern Cr(H), Ni(H), Pb(H), Zn(A) Origine Inde [3]
Ni-Nickel H-jusqu'à 26 % dans le xylème (matière sèche) Pycnandra acuminata (Sapotaceae) Arbre à Nickel , Sève bleue xxx Origine Calédonie [20]
Ni-Nickel H- Senecio coronatus xxx xxx Présence de nickel dans la partie de la graine couvrant le radicule et dans le radicule même. [43]
Ni-Nickel 1000 Shorea tenuiramulosa (Dipterocarpaceae) xxx xxx Arbre des Philippines Proctor et al . (1989)
Ni-Nickel H- Spirodela polyrhiza Lenticule (Lentille-d'eau, Spirodèle) à nombreuses racines Cd(H), Cr(H), Pb(H), Zn(A) xxx [3],[5],[18]
Ni-Nickel 21,500 Stackhousia tryonii Bailey (Stackhousiaceae) xxx xxx Origine Australie occidentale Batianoff et al . 1990
Ni-Nickel 14800 Streptanthus polygaloides Gray (Brassica) Milkwort Jewelflower xxx Le Ni offre quelque protection à S. polygaloides contre les fungi et bactéries pathogènes. [20]
Ni-Nickel 2000 Thlaspi bulbosum Spruner ex Boiss. (Brassica) xxx xxx Distrib. Grèce [20]
Ni-Nickel 16200[20] Thlaspi caerulescens (Brassica) Tabouret bleuâtre, Tabouret des bois Cd(H), Cr(A), Co(H), Cu(H), Mo(H), Pb(H), Zn(H) phytoextraction. [3],[5],[7],[44],[20],[21],[45],[23]
Ni-Nickel 52120 Thlaspi cypricum Brnm. (Brassica) xxx xxx Distrib. Chypre [20]
Ni-Nickel 20800 Thlaspi elegans Boiss. (Brassica) xxx xxx Distrib. Turquie [20]
Ni-Nickel 3000 Thlaspi epirotum Halacsy (Brassica) xxx xxx Distrib. Grèce [20]
Ni-Nickel 12000 Thlaspi goesingense Halacsy (Brassica) xxx xxx Distrib. Grèce [20]
Ni-Nickel 2440 Thlaspi japonicum H. Boissieu(Brassica) xxx xxx Distrib. Japon [20]
Ni-Nickel 26900 Thlaspi jaubertii Hedge(Brassica) xxx xxx Distrib. Turquie [20]
Ni-Nickel 13600 Thlaspi Kovatsii Heuffel (Brassica) xxx xxx Distrib. Yougoslavie [20]
Ni-Nickel 5530 Thlaspi montanum L. var. Montanum (Brassica) xxx xxx Distrib. États-Unis Le Ni offre quelque protection à T. montanum contre les fungi et bactéries pathogènes. [20]
Ni-Nickel 4000 Thlaspi ochroleucum Boiss. et Heldr. (Brassica) xxx xxx Distrib. Grèce [20]
Ni-Nickel 35600 Thlaspi oxyceras (Boiss.) Hedge (Brassica) xxx xxx Distrib. Turquie, Syrie [20]
Ni-Nickel H- Thlaspi pindicum xxx xxx Espèce endémique aux sols dits "serpentins" en Grèce et Albanie. Nickel relativement abondant dans certaines parts de la graine (principalement le micropyle)[46]. xxx
Ni-Nickel 18300 Thlaspi rotundifolium (L.) Gaudin var. corymbosum (Gay) (Brassica) xxx xxx Distrib. Europe Centrale [20]
Ni-Nickel 31000 Thlaspi sylvium (as T. alpinim subsp. Sylvium) (Brassica) xxx xxx Distrib. Europe Centrale [20]
Ni-Nickel 1800 Thlaspi tymphaneum Hausskn. (Brassica) xxx xxx Distrib. Grèce [20]
Ni-Nickel 7000 (seulement 54 dans les fruits) Walsura monophylla Elm. (Meliaceae) xxx xxx Origine Philippines. Baker et al. (1992) [47]

Table d'hyperaccumulateurs - Radionucléides, hydrocarbures et solvants organiques[modifier | modifier le code]

Charte de polluants et des plantes traitantes – taux d'accumulation pour Pd, Pt, Pb, Pu, Ra, Se, Zn, Radionucléides, Hydrocarbures et Solvants organiques
Polluant Critères d'accumulation Nom latin Nom commun H-Hyperaccumulateur ou A-Accumulateur P-Précipitateur T-Tolérant Notes Sources
Pd-Palladium xxx xxx xxx xxx pas de cas relevé [48]
Pt-Platine xxx xxx xxx xxx pas de cas relevé [5]
Pu-238 xxx Acer rubrum Érable rouge Cs-137, Sr-90 Arbre accumulant des radionucléides [16]
Pu-238 xxx Liquidambar stryaciflua Liquidambar Cs-137, Sr-90 Arbre accumulant des radionucléides [16]
Pu-238 xxx Liriodendron tulipifera Tulipier Cs-137, Sr-90 Arbre accumulant des radionucléides [16]
Ra-Radium xxx xxx xxx xxx pas de cas relevé [5]
Sr90-Strontium xxx Acer rubrum Érable rouge Cs-137, Pu-238 Arbre accumulant des radionucléides [16]
Sr90-Strontium xxx Brassicaeae xxx Hyperaccumulators: Cd, Cs, Ni, Zn Phytoextraction [7]
Sr90-Strontium xxx Chenopodiaceae Beet, Quinoa, Russian thistle Sr-90, Cs-137 Accumule des radionucléides [16]
Sr90-Strontium xxx Eichhornia crassipes Jacinthe d'eau Cs-137, U-234, 235, 238. Also Cd(H), Cr(A), Cu(A), Hg(H), Pb, Zn(A)[3], et pesticides[17]. En pH de 9, accumule de fortes concentrations, apprx. 80 à 90 % dans les racines[49]. [16]
Sr90-Strontium xxx Eucalyptus tereticornis Forest redgum Cs-137 Arbre accumulant des radionucléides [16]
Sr90-Strontium H- Helianthus annuus Tournesol xxx Taux d'absorption élevé. Phytoextraction & rhizofiltration. Accumule des radionucléides[23] [5],[3],[7],[16]
Sr90-Strontium xxx Liquidambar stryaciflua Liquidambar Cs-137, Pu-238 Arbre accumulant des radionucléides [16]
Sr90-Strontium xxx Liriodendron tulipifera Tulipier Cs-137, Pu-238 Arbre accumulant des radionucléides [16]
Sr90-Strontium xxx Lolium multiflorum Ray-grass d'Italie Ce Associations mycorhizales: accumule plus de césium-137 and strontium-90 quand élevé dans du Sphagnum peat que dans tout autre médium, y compris argile, sable, [silt], et compost[50]. [16]
Sr90-Strontium xxx Lolium perenne Ray-grass anglais, Ray-grass commun Ce Accumule des radionucléides [16]
Sr90-Strontium 1,5-4,5 % dans ses branches Pinus ponderosa, Pinus radiata Pin Ponderosa, Pin de Monterey Cs-137 Arbres accumulant des radionucléides dans leurs branches[49]. [16]
Sr90-Strontium xxx Umbelliferae xxx xxx Accumule des radionucléides [16]
Sr90-Strontium xxx Legume family xxx xxx Accumule des radionucléides [16]
Sr90-Strontium A-? xxx xxx xxx xxx [5]
U-Uranium xxx Amaranthus Amaranthe Cd(A), Cr(A), Cu(H), Ni(H), Pb(H), Pb(P), Zn(H). Acide citrique chélateur[48], et voir note. Césium : concentration maximum atteinte à 35 jours de croissance[51]. [3],[16]
U-Uranium xxx Brassica juncea, Brassica chinensis, Brassica narinosa xxx Cd(A), Cr(A), Cu(H), Ni(H), Pb(H), Pb(P), Zn(H) Acide citrique en chélateur[48] multiplie jusqu'à 1000 fois l'absporbtion d'U[52], et voir note. [3],[7],[16]
U-Uranium xxx Eichhornia crassipes Jacinthe d'eau Cs-137, Sr-90, U-234, 235, 238. Also Cd(H), Cr(A), Cu(A), Hg(H), Pb, Zn(A)[3], et pesticides[17]. xxx [16]
U-Uranium 95 % of U in 24 hours[51]. Helianthus annuus Tournesol xxx Phytoextraction & rhizofiltration. Accumule des radionucléides[23]; A un site d'eaux usées contaminé à Ashtabula, Ohio, des plantes de 4 semaines ont pu accumuler plus de 95 % de l'U en 24 heures[51].

[3], [5], [7], [16],[48],

U-Uranium xxx Juniperus Juniper xxx Accumule les radionucléides dans ses racines[49] [16]
U-Uranium xxx Picea mariana Epicéa noir xxx Arbre accumulant des radionucléides dans ses branches[49] [16]
U-Uranium xxx Quercus Chêne xxx Arbre accumulant des radionucléides dans ses racines[49] [16]
U-Uranium xxx xxx Russian Thistle (tumble weed) xxx xxx ??
U-Uranium xxx Salix viminalis L. Osier vert, Saule des vanniers Cd, Pb, U[7]. Also Ag, Cr, Hg, Se, Zn[3]. MTBE[7]. xxx [48],[7]
U-Uranium xxx Silence eucapalis (en) Bladder campion xxx xxx ??
U-Uranium xxx Zea Mays Maïs doux Cs accumule le Césium dans les racines. [16]
U-Uranium A-? xxx xxx xxx xxx [5]
Benzène xxx Chlorophytum comosum xxx xxx xxx [53]
Benzène xxx Ficus elastica xxx xxx xxx [53]
Benzène xxx Kalanchoe blossfeldiana xxx xxx semble absorber le benzène de préférence au toluène. [53]
Benzène xxx Pelargonium domesticum (en) xxx xxx xxx [53]
DDT xxx Phanerochaete chrysosporium (en) White rot fungus , BTEX, Dieldrin, Endodulfan, Pentachloronitro-benzène, PCP Phytostimulation [7]
Fluoranthène xxx Cyclotella caspia (en) xxx xxx Taux approximatif de biodégradation au 1er jour : 35 %; au 6e jour : 85 % (taux de dégradation physique 5,86 % seulement). [54]
Hydrocarbures xxx Mangrove spé Mangrove sse xxx reduction moyenne de 45 % après 1 an [55]
Hydrocarbures xxx Cynodon dactylon (L.) Pers. bermuda grass xxx reduction moyenne de 68 % après 1 an [55]
Hydrocarbures xxx Festuca arundinacea Tall fescue xxx reduction moyenne de 62 % après 1 an[55] [33]
Hydrocarbures xxx Pinus Pins TCE et produits dérivés, solvants organiques, MTBE Phytocontainment [7]
Hydrocarbures xxx Salix spp. Osier-Saule TCE et produits dérivés, solvants organiques, MTBE. Pb, U[48]. Ag, Cr, Hg, Se, Zn[3]. MTBE[7]. Phytocontainment [7]
MTBE xxx Pinus Pins TCE et produits dérivés, solvants organiques, petroleum [hydrocarbure]s Phytocontainment [7]
MTBE xxx Salix spp. Osier-Saule TCE et produits dérivés, solvants organiques, petroleum [hydrocarbure]s. Pb, U[48]. Ag, Cr, Hg, Se, Zn[3]. MTBE[7]. Phytocontainment [7]
Pentachloronitro-benzène xxx Phanerochaete chrysosporium (en) White rot fungus DDT, BTEX, Dieldrin, Endodulfan, PCP Phytostimulation [7]
PCB xxx Rosa spp. Paul’s Scarlet Rose xxx Phytodégradation [7]
PCP xxx Phanerochaete chrysosporium (en) White rot fungus DDT, BTEX, Dieldrin, Endodulfan, Pentachloronitro-benzène Phytostimulation [7]
Potassium ferrocyanide 8,64 % to 15,67 % of initial mass Salix babylonica L., Salix matsudana Koidz, Salix matsudana Koidz × Salix alba L. Weeping willow, Hankow willow, Hybrid willows Pb, U[48]. Ag, Cr, Hg, Se, Zn[3]. MTBE[7]. No ferrocyanide in air from plant transpiration. [56]
Radionucléides xxx Tradescantia bracteata (en) Spiderworts xxx Indicateur pour radionucléides: les stamens (normalement bleu ou bleu-pourpre) deviennent roses quand exposés aux radionucléides [16]
Solvants organiques xxx Pinus Pins TCE et by-products, MTBE, petroleum [hydrocarbure]s Phytocontainment [7]
Solvants organiques xxx Salix spp. Osier-Saule TCE et by-products, MTBE, petroleum [hydrocarbure]s[48]. Ag, Cr, Hg, Se, Zn[3]. Pb, U. MTBE[7]. Phytocontainment [7]
TCE-trichloroéthylène xxx Chlorophytum comosum xxx xxx la présence de TCE diminuerait le taux d'élimination du benzène et du méthane. [53]
TCE-trichloroéthylène et by-products xxx Pinus Pins Solvants organiques, MTBE, petroleum [hydrocarbure]s Phytocontainment [7]
TCE-trichloroéthylène et by-products xxx Salix spp. Osier-Saule Solvants organiques, MTBE, petroleum [hydrocarbure]s. Aussi Pb, U[48] et Ag, Cr, Hg, Se, Zn[3]. MTBE[7]. Phytocontainment [7]
XXX XXX xxx Bananier xxx Système de racines extra-dense, bon pour rhizofiltration[57] xxx
xxx xxx xxx Papyrus xxx Système de racines extra-dense, bon pour rhizofiltration[57] xxx
xxx xxx xxx Taros xxx Système de racines extra-dense, bon pour rhizofiltration[57] xxx
xxx xxx Brugmansia spp. Angel's trumpet xxx Plante marécageuse supportant des milieux semi-anaérobiques, employées dans les bassins de traitement des eaux usées[58] . xxx
xxx xxx Caladium xxx xxx Plante marécageuse supportant des milieux semi-anaérobiques, employées dans les bassins de traitement des eaux usées[58]. xxx
xxx xxx Caltha palustris Populage des marais xxx Plante marécageuse supportant des milieux semi-anaérobiques, employées dans les bassins de traitement des eaux usées[58]. xxx
xxx xxx Iris pseudacorus Iris des marais, Iris jaune xxx Plante marécageuse supportant des milieux semi-anaérobiques, employées dans les bassins de traitement des eaux usées[58]. xxx
xxx xxx Mentha aquatica Menthe aquatique xxx Plante marécageuse supportant des milieux semi-anaérobiques, employées dans les bassins de traitement des eaux usées[58]. xxx
xxx xxx Scirpus lacustris Jonc des marais? xxx Plante marécageuse supportant des milieux semi-anaérobiques, employées dans les bassins de traitement des eaux usées[58]. xxx
xxx xxx Typha latifolia Massette à larges feuilles xxx Plante marécageuse supportant des milieux semi-anaérobiques, employées dans les bassins de traitement des eaux usées[58]. xxx
xxx xxx xxx Peuplier hydride, Willow, Cottonwood, Aspen xxx Croissance rapide, robuste, facile à planter et à maintenir, utilise beaucoup d'eau par évapotranspiration et transforme les contaminants concernés en produits non toxiques ou moins toxiques. [23]
xxx xxx xxx xxx xxx xxx xxx

Notes[modifier | modifier le code]

  • L'uranium est parfois symbolisé par Ur au lieu de U. Selon Ulrich Schmidt[48] et d'autres, la concentration des plantes en uranium est considérablement augmentée par une application d'acide citrique qui le solubilise.
  • Radionuclides: Cs137 et Sr90 restent dans les 40 cm de surface du sol même en cas de pluies intenses, et le taux de migration des quelques centimètres de surface est lent[59].
  • Radionuclides: Les plantes avec des associations mycorhizales sont souvent plus efficaces à traiter les radionucléides qu'en l'absence de ces associations[60]. Voir aussi la note sur Lolium multiflorum dans Paasikallio 1984[50].
  • Radionuclides: En général, les sols contenant plus de matière organique permettront plus d'accumulation de radionucléides[59]. L'absorption est aussi favorisée par une plus grande capacité d'échange de cations pour la disponibilité de Sr-90, et une saturation moins élevée des bases (alcalins) pour l'absorption de Sr-90 et Cs-137[59].
  • Radionuclides: Fertiliser le sol avec du nitrogène si nécessaire, augmentera indirectement l'absorption de radionucléides en aidant la croissance de la plante en général et des racines en particulier. Mais certains 'fertilisants' comme K ou Ca disputent aux radionucléides les sites d'échange de cations, et n'augmenmteront pas la prise des radionucléides[59].
  • Dans les plantes du genre Alyssum, l'histamine libre, un ligand majeur dans la liaison du Ni, augmente dans le xylème en proportion de l'absorption de Ni par les racines. Il y a une corrélation étroite entre la tolérance au Ni, la concentration d'histidine dans les racines, et l'abondance de transcripts ATP-PRT. Mais ce n'est pas le génotype complet de l'hyperaccumulateur car les lignes GM surproductrices d'histamine ne montrent pas d'augmentation de concentration ni dans le xylème ni dans les pousses[61].

Références d'utilisations et notes sur les plantes[modifier | modifier le code]

À noter que les références sont à ce stade principalement des résultats d'études et d'expérimentations.

  1. Des plantes pour dépolluer les sols : la phytoremédiation, Institut National de la Recherche Agronomique, 2000
  2. Stevie Famulari, née à New York d'origine italienne, enseigne l'Architecture paysagiste au Landscape Architecture Department de l'Université de New Mexico. Elle a commencé à utiliser la phytoremédiation au début des années 2000 dans un projet avec ses étudiants à Los Alamos, New Mexico, concernant le canyon de drainage pour le Manhattan Project. À cette fin elle avait établi une liste de contaminants variés : radionucléides, métaux, hydrocarbures et autres, et des plantes utilisées pour leur traitement. C'est elle qui a permis d'initier cette liste que vous trouvez ici, depuis augmentée en plusieurs sections.
  3. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao ap aq ar as at au av aw ax ay az ba bb bc bd be bf bg bh bi bj bk bl bm bn bo bp bq br bs bt bu bv bw bx by bz ca cb cc cd ce cf cg ch ci cj ck et cl McCutcheon & Schnoor 2003, Phytoremediation. New Jersey, John Wiley & Sons. pg 898
  4. a b et c Grauer & Horst 1990
  5. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao et ap McCutcheon & Schnoor 2003, Phytoremediation. New Jersey, John Wiley & Sons. pg 891
  6. a b c d e f g h i j k l m et n [1], "A Resource Guide: The Phytoremediation of Lead to Urban, Residential Soils". Site adapté d'un rapport de la Northwestern University écrit par Joseph L. Fiegl, Bryan P. McDonnell, Jill A. Kostel, Mary E. Finster, et Dr. Kimberly Gray
  7. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao ap aq ar as at au av aw ax ay az ba bb bc bd be bf bg bh bi bj bk bl bm bn bo bp bq br bs et bt McCutcheon & Schnoor 2003, Phytoremediation. New Jersey, John Wiley & Sons. pg 19
  8. a b c d e f g h i j k l m n o p et q [2] « Copie archivée » (version du 25 février 2007 sur l'Internet Archive) Ulrich Schmidt, Enhancing Phytoextraction: The Effect of Chemical Soil Manipulation on Mobility, Plant Accumulation, and Leaching of Heavy Metals. J. Environ. Qual. 32:1939-1954 (2003)
  9. Porter et Peterson 1975
  10. [3] Junru Wang, Fang-Jie Zhao, Andrew A. Meharg, Andrea Raab, Joerg Feldmann, and Steve P. McGrath, Mechanisms of Arsenic Hyperaccumulation in Pteris vittata. Uptake Kinetics, Interactions with Phosphate, and Arsenic Speciation. Plant Physiol, November 2002, Vol. 130, pp. 1552-1561. 18 jours de croissance en hydroponique avec des concentrations variables d'arséniate et de phosphate. En 8 heures, 50 % à 78 % de l'As absorbé est distribué aux feuilles, qui accumulent de 1,3 à 6,7 fois plus d'As que les racines. Supprimer P pendant 8 jours augmente l'absorption d'arséniate par 2,5 fois; la plante absorbe alors 10 fois plus d'arséniate que d'arsenite. Si par contre on augmente l'apport de P, l'absorption d'As diminue fortement - avec un effet plus marqué dans les racines que dans les pousses. Plus d'arséniate diminue la concentration de P dans les racines, mais pas dans les feuilles. La présence de P dans la solution diminue fortement l'absorption d'arséniate. L'arsenite est transporté plus facilement que l'arséniate, et son absorption n'est pas affectée par la présence ou l'absence de P.
  11. [4] Cong Tu, Lena Q. Ma et Bhaskar Bondada, Arsenic Accumulation in the Hyperaccumulator Chinese Brake and Its Utilization Potential for Phytoremediation, Plant Physiology 138:461-469 (avril 2005
  12. [5] Gui-Lan Duan, Yong-Guan Zhu, Yi-Ping Tong, Chao Cai et Ralf Kneer Characterization of Arsenate Reductase in the Extract of Roots and Fronds of Chinese Brake Fern, an Arsenic Hyperaccumulator. Plant Physiology 138:461-469 (2005). Acr2p, un arsenate reductase de la levure de bière (Saccharomyces c.), utilise le glutathion comme électron donneur. Pteris vittata a un réducteur d'arséniate avec le même mécanisme de réaction, et les mêmes spécificités de substrat et sensitivité envers les inhibiteurs (phosphate comme inhibiteur compétitif, arsénite comme inhibiteur non compétitif)
  13. a b et c [6] Shimpei Uraguchi, Izumi Watanabe, Akiko Yoshitomi, Masako Kiyono et Katsuji Kuno Characteristics of cadmium accumulation and tolerance in novel Cd-accumulating crops, Avena strigosa and Crotalaria juncea. Journal of Experimental Botany 2006 57(12):2955-2965; doi:10.1093/jxb/erl056
  14. a b c d et e Gurta et al. 1994
  15. a b c d e et f [7] « Copie archivée » (version du 10 mars 2007 sur l'Internet Archive) L.E. Bennetta, J.L. Burkheada, K.L. Halea, N. Terry, M. Pilona and E.A.H. Pilon-Smits. Analysis of Transgenic Indian Mustard Plants for Phytoremediation of Metal-Contaminated Mine Tailings. Journal of Environmental Quality 32:432-440 (2003)
  16. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac et ad [8] Phytoremediation of radionuclides
  17. a b c d e f g et h [9] J.K. Lan, Recent developments of phytoremediation. Journal of Geological Hazards and Environment Preservation/Dizhi Zaihai Yu Huanjing Baohu (J. Geol. Hazards Environ. Preserv.). Vol. 15, no. 1, pp. 46-51. Mar 2004.
  18. a b c d e et f Srivastav 1994
  19. a b c d e f g h et i [10] T.A. Delorme, J.V. Gagliardi, J.S. Angle and R.L. Chaney. Influence of the zinc hyperaccumulator Thlaspi caerulescens J. & C. Presl. and the nonmetal accumulator Trifolium pratense L. on soil microbial populations. Conseil National de Recherches du Canada. Can. J. Microbiol./Rev. can. microbiol. 47(8): 773-776 (2001)
  20. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao ap aq ar as at au av aw ax ay az ba bb bc bd be bf bg bh bi bj bk bl et bm [11] Majeti Narasimha Vara Prasad, Nickelophilous plants and their significance in phytotechnologies, Braz. J. Plant Physiol. Vol.17 no.1 Londrina Jan./Mar. 2005
  21. a b c d e f g h i j et k Baker & Brooks, 1989
  22. a b c d e f et g [12] « Copie archivée » (version du 11 mars 2007 sur l'Internet Archive) E. Lombi, F.J. Zhao, S.J. Dunham et S.P. McGrath, Phytoremediation of Heavy Metal, Contaminated Soils, Natural Hyperaccumulation versus Chemically Enhanced Phytoextraction. Journal of Environmental Quality 30:1919-1926 (2001)
  23. a b c d e f g et h Phytoremediation Decision Tree, ITRC
  24. Brown et al. 1995
  25. Priel 1995
  26. Tiemmann et al. 1994
  27. Sen et al. 1987
  28. a et b Wild 1974
  29. a et b Brooks & Yang 1984
  30. [13] R.S. Morrison, R.R. Brooks, R.D. Reeves et F. Malaisse Copper and Cobalt uptake by metallophytes from Zaïre. Plant and Soil, Volume 53, Number 4 / December, 1979
  31. Baker & Walker 1990
  32. Atri 1983
  33. a b et c [14] Steven D. Siciliano, James J. Germida, Kathy Banks, et Charles W. Greer, Changes in Microbial Community Composition and Function during a Polyaromatic Hydrocarbon Phytoremediation Field Trial. Applied and Environmental Microbiology, January 2003, p. 483-489, Vol. 69, No. 1
  34. [15] Mark P. de Souza, Dara Chu, May Zhao, Adel M. Zayed, Steven E. Ruzin, Denise Schichnes, et Norman Terry,": Rhizosphere Bacteria Enhance Selenium Accumulation and Volatilization by Indian mustard. journal "Plant Physiology.
  35. Concentration moyenne de l'approvisionnement en Se sur 24 jours: 22 µg L-1
  36. [16] Z.-Q. Lin, M. de Souza, I. J. Pickering et N. Terry, Evaluation of the macroalgua Muskgrass for the phytoremediation of Selenium-contaminated Agricultural drainage water by microcosms. Journal of Environmental Quality 2002. 31:2104-2110
  37. R.R. Brooks, Phytochemistry of hyperaccumulators, In: ed. Plants that hyperaccumulate heavy metals, New York: CAB International 1998, 15-53
  38. ETF Witkowski, IM Weiersbye-Witkowski, WJ Przybylowicz, J. Mesjasz-Przybylowicz. Nuclear microprobe studies of elemental distributions in dormant seeds of Burkea africana. Nuclear Instruments and Methods in Physics Research 1997, B130: 381-387
  39. [17]R.S. Boyd and S.N. Martens. The significance of metal hyperaccumulation for biotic interactions. Chemoecology 8 (1998) pp.1–7
  40. Reeves 1992
  41. a b et c Brooks et al. 1977
  42. a b et c [18] R.S. Boyd, Tanguy Jaffré et John W. Odom. Variation in Nickel Content in the Nickel-Hyperaccumulating Shrub Psychotria douarrei (Rubiaceae) from New Caledonia. Biotropica, Volume 31 Page 403 - September 1999. Les plus vieilles feuilles contiennent deux fois plus de Ni que les plus jeunes feuilles. Le taux de Ni dans les feuilles de montre pas de corrélation significante ni avec la taille de la plante ni avec le taux de Ni dans le sol. Les variations de taux d'accumulations sont grandes parmi les branches d'un même individu mais ne dépendent pas de la concentration moyenne de Ni de la plante. La couverture d'épiphylles augmente à la surface des plus vieilles feuilles. L'épiphylle dominant [leafy liverwort] contient 400ppm (assez élevé), ce qui suggère qu'au moins certains épiphylles d'hyperaccumulateurs de Ni obtiennent du Ni des feuilles de leurs hôtes.
  43. W.J. Przybylowicz, C.A. Pineda, V.M. Prozesky, J. Mesjasz-Przybylowicz, 1995: Investigation of Ni hyperaccumulation by the true elemental imageing. Nuclear Instruments and Methods in Physics Research B104: 176-181
  44. [19] T.A. Delorme, J.V. Gagliardi, J.S. Angle, et R.L. Chaney, Influence of the zinc hyperaccumulator Thlaspi caerulescens J. & C. Presl. and the nonmetal accumulator Trifolium pratense L. on soil microbial populations. Conseil National de Recherches du Canada.
  45. [20] « Copie archivée » (version du 11 mars 2007 sur l'Internet Archive) E. Lombi, F.J. Zhao, S.J. Dunham et S.P. McGrath hytoremediation of Heavy Metal, Contaminated Soils, Natural Hyperaccumulation versus Chemically Enhanced Phytoextraction.
  46. [21] G. K. Psaras and Y. Manetas, Nickel Localization in Seeds of the Metal Hyperaccumulator Thlaspi pindicum Hausskn. Annals of Botany 88: 513-516, 2001
  47. A.J.M. Baker, J. Proctor, M.M.J. van Balgooy, R.D. Reeves. Hyperaccumulation of nickel by the flora of the ultramafics of Palawan, Republic of the Philippines. Pp 291–304 in Baker AJM, Proctor J, Reeves RD (eds) The Vegetation of Ultramafic (Serpentine) Soils. GB-Andover: Intercept (1992)
  48. a b c d e f g h i j et k [22] « Copie archivée » (version du 25 février 2007 sur l'Internet Archive) Ulrich Schmidt, Enhancing Phytoextraction: The Effect of Chemical Soil Manipulation on Mobility, Plant Accumulation, and Leaching of Heavy Metals.
  49. a b c d et e Negri, C. M. et R. R. Hinchman, 2000. The use of plants for the treatment of radionuclides. Chapter 8 of Phytoremediation of toxic metals: Using plants to clean up the environment, ed. I. Raskin and B. D. Ensley. New York: Wiley-Interscience Publication. Cité dans Phytoremediation of Radionuclides.
  50. a et b A. Paasikallio, The effect of time on the availability of strontium-90 and cesium-137 to plants from Finnish soils. Annales Agriculturae Fenniae, 1984. 23: 109-120. Cité dans Westhoff99.
  51. a b et c Dushenkov, S., A. Mikheev, A. Prokhnevsky, M. Ruchko, and B. Sorochinsky, Phytoremediation of Radiocesium-Contaminated Soil in the Vicinity of Chernobyl, Ukraine. Environmental Science and Technology 1999. 33, no. 3 : 469-475. Cité dans Phytoremediation of radionuclides.
  52. Huang, J. W., M. J. Blaylock, Y. Kapulnik, and B. D. Ensley, Phytoremediation of Uranium-Contaminated Soils: Role of Organic Acids in Triggering Uranium Hyperaccumulation in Plants. Environmental Science and Technology 1998. 32, no. 13 : 2004-2008. Cité dans Phytoremediation of radionuclides.
  53. a b c d et e [23] J.J. Cornejo, F.F. Muñoz, C.Y. Ma et A.J. Stewart, Studies on the decontamination of air by plants
  54. [24]. Yu Liu, Tian-Gang Luan, Ning-Ning Lu, Chong-Yu Lan, Toxicity of Fluoranthene and Its Biodegradation by Cyclotella caspia Alga. Journal of Integrative Plant Biology, Fev. 2006
  55. a b et c [25] « Copie archivée » (version du 29 septembre 2007 sur l'Internet Archive) S.L. Hutchinson, M.K. Banks et A.P. Schwab, Phytoremediation of Aged Petroleum Sludge, Effect of Inorganic Fertilizer.
  56. [26] Yu XZ, Zhou PH et Yang YM, The potential for phytoremediation of iron cyanide complex by willows.
  57. a b et c [27], "Living Machines". Erik Alm décrit ces plantes comme des “curiosités” à cause de leurs système de racines très fourni même dans des environnements si riches en nutriments. En ce qui concerne le traitement des eaux usées, la masse du système de racines est un facteur primordial: plus il y a de racines, plus la surface d'adsorption ou absorption est grande; de plus les racines plus denses offrent un filtre plus fin aux impuretés de plus grosse taille.
  58. a b c d e f et g [28], "Living Machines". Ces plantes marécageuses supportent des milieux semi-anaérobiques, et sont employées dans les bassins de traitement des eaux usées
  59. a b c et d [29] J.A. Entry, N.C. Vance, M.A. Hamilton, D. Zabowski, L.S. Watrud, D.C. Adriano, Phytoremediation of soil contaminated with low concentrations of radionuclides. Water, Air, and Soil Pollution, 1996. 88: 167-176. Cité dans Westhoff99.
  60. J.A. Entry, P. T. Rygiewicz et W.H. Emmingham. Strontium-90 uptake by Pinus ponderosa and Pinus radiata seedlings inoculated with ectomycorrhizal fungi. Environmental Pollution 1994, 86: 201-206. Cité dans Westhoff99.
  61. [30] Robert A. Ingle, Sam T. Mugford, Jonathan D. Rees, Malcolm M. Campbell and J. Andrew C. Smith, Constitutively High Expression of the Histidine Biosynthetic Pathway Contributes to Nickel Tolerance in Hyperaccumulator Plants. The Plant Cell 2005, 17:2089-2106. Full text online.