Song Ci

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la médecine image illustrant le monde chinois
Cet article est une ébauche concernant la médecine et le monde chinois.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Song Ci
Biographie
Naissance
Décès
Activités

Song Ci (chinois : 宋慈 ; pinyin : Sòng Cí) (1186–1249) est un médecin légiste et expert chinois actif durant la Dynastie Song auteur de l'innovant traité Xi Yuan Ji Lu (Cas collectés d'injustices réparées).

Song Ci sert en tant que juge et président dans les hautes cours chinoises. Dans l'exercice de ses fonctions auprès d'une cour criminelle de la province du Hunan, il examine personnellement la scène du crime chaque fois qu'il fait face à un cas difficile d'homicide ou d'agression physique. Il associe plusieurs cas historiques de la science médico-légale à ses propres expériences et rédige ledit essai cité plus haut mettant en avant son point de vue, afin d'écarter toute erreur de justice. Des générations de scientifiques médico-légaux estiment cet ouvrage. Il est finalement traduit en plusieurs langues, dont en allemand, anglais, français et japonais[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le lecteur de cadavres », Antonio Garrido, Grasset, 21,50 euros, 616 pages.