Shenyang J-11

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Shenyang J-11[1],[2],[3]
Image illustrative de l'article Shenyang J-11

Constructeur Drapeau : République populaire de Chine Shenyang Aircraft Corporation
Rôle Avion de chasse
Premier vol
Mise en service
Date de retrait Toujours en service
Nombre construits 1
Équipage
1 pilote
Motorisation
Moteur Lyulka AL-31F ou Woshan WS-10A
Nombre 2
Type Turboréacteur
Poussée unitaire à sec : 75,22 kN / 89,17 kN
avec PC : 123 kN / 132 kN
Dimensions
Envergure 14,70 m
Longueur 21,9 m
Hauteur 5,92 m
Surface alaire 62,04 m2
Masses
À vide 16 380 kg
Carburant 9 400 kg
Avec armement 23 926 kg
Maximale 33 000 kg
Performances
Vitesse maximale 2 500 km/h (Mach 2,35)
Plafond 19 000 m
Rayon d'action 3 530 km
Armement
Interne 1 canon Gryazev-Shipunov GSh-30-1 de 30 mm (150 obus)
Externe 10 points d'emports pour misiles, bombes et roquettes

Le Shenyang J-11 (JianJi-11; 歼-11; Flanker B+) est un intercepteur de quatrième génération de la République populaire de Chine. C'est une version sans licence du chasseur russe Soukhoï Su-27 Flanker construite par l'avionneur chinois Shenyang dont le premier vol a eu lieu en 1998.

Variantes[modifier | modifier le code]

  • J-11 : Version originelle.
  • J-11A : Version équipée d'un radar et d'instruments de bord améliorés, notamment avec l'adoption d'une planche de bord tout écran. Le radar du J-11 – N001V – est remplacé par le N001VE doté de processeurs Baguet série BCVM-486-6, apte à engager simultanément deux des dix cibles suivies des missiles air-air à guidage radar semi-actif. L'appareil reçoit aussi pour la première fois un viseur tête haute chinois. Le poste de pilotage comprend un EFIS conçus par China Aviation Industry Corporation I, qui remplace la plupart des indicateurs analogiques originaux du Su-27SK constitués de quatre écrans multifonctions couleur.
  • J-11B : Un chasseur multirôle indigène utilisant une cellule de type Flanker et une technologie de pointe chinoise pour l'avionique, les armes, la réduction de la surface équivalente radar, les systèmes de détecteurs de départ de missile, la veille infrarouge et les matériaux composites qui permettent d'alléger la masse de la cellule de 700 kg.
  • J-15 : Version embarquée basée sur la cellule T-10K-3, le prototype du Soukhoï Su-33 achetés à l'Ukraine en 2001. C'est un chasseur indigène utilisant des technologies chinoises, ainsi que l'avionique du programme J-11B.

Avions de rôle comparable[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Su-27 Specifications », Sinodefence.com, (consulté le 16 janvier 2007)
  2. Sukhoi Su-27SK. KNAAPO.
  3. (en) « Sukhoi Company (JSC) - Airplanes - Military Aircraft - Su-27SК - Aircraft performance », Sukhoi.org (consulté le 12 mai 2011)