Seuls (film, 2017)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Seuls
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo du film

Réalisation David Moreau
Scénario David Moreau
Guillaume Moulin
Acteurs principaux
Sociétés de production Echo Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre fantastique science fiction
Durée 90 minutes
Sortie 2017


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Seuls est un film fantastique français coécrit, coproduit et réalisé par David Moreau, sorti en 2017. Ce teen movie est une libre adaptation de la bande dessinée franco-belge homonyme de Bruno Gazzotti et Fabien Vehlmann, publiée depuis 2005 dans le magazine Spirou.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Leïla, seize ans, se réveille en retard comme tous les matins. Sauf qu’aujourd'hui, il n'y a personne pour la presser. Où sont ses parents ? Elle prend son vélo et traverse son quartier, vide. Tout le monde a disparu. Se pensant l'unique survivante d'une catastrophe inexpliquée, elle finit par croiser quatre autres jeunes : Dodji, Yvan, Camille et Terry. Ensemble, ils vont tenter de comprendre ce qui est arrivé, apprendre à survivre dans leur monde devenu hostile. Mais sont-ils vraiment seuls ?

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Après avoir terminé la production de 20 ans d'écart en 2013, le réalisateur David Moreau souhaite s'intéresser de nouveau au genre fantastique, comme il l'avait déjà fait avec son premier long métrage Ils en 2006 et son premier remake américain The Eye en 2008 aux côtés de Xavier Palud. Il adapte pour le grand écran les trois premiers albums de la célèbre série de bande dessinée Seuls, créée par Bruno Gazzotti et Fabien Vehlmann pour le magazine Spirou[3].

Cette adaptation est produite par Abel Nahmias pour Echo Films et coproduite par David Moreau pour Faust Films, avec la participation de Canal+ et de Ciné+[1].

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

L'appel à candidatures est lancé en [4] pour les rôles des cinq enfants soudainement seuls dans leur ville sans adultes[5]. Studiocanal ne révèle la distribution que fin  : le jeune acteur et humoriste Stéphane Bak, aperçu dans Les Héritiers de Marie-Castille Mention-Schaar, qui interprète le rôle du meneur de groupe Dodji, ainsi que Sofia Lesaffre, Kim Lockhart, Paul Scarfoglio, Jean-Stan DuPac et Thomas Doret[1].

Tournage[modifier | modifier le code]

À l'origine, le tournage était prévu début 2015 à l'étranger[5], en Espagne[3]. David Moreau et son équipe commencent officiellement donc les prises de vues à partir du pour une durée de plus de deux mois[6], dont neuf semaines en région parisienne[1].

En , le centre CEA Saclay accueille pour la première fois le tournage d'un film de cinéma. Dans Seuls le réacteur EL3 s’appelle Bloc 26 « Elias » et il est l'antre du terrible Maître des couteaux[7].

Le réalisateur choisit la ville de Serris en Seine-et-Marne où, le , se ferment pour une journée entière les voies et stationnements autour de l'Hôtel de ville du quartier de la Gare[8], où se trouve également le centre commercial Val d'Europe. L'équipe s'installe également dans les quartiers de Cergy-Saint-Christophe dans le Val-d'Oise, le [9].

Studiocanal dévoile, début , une première photographie d'une scène montrant un des personnages au cœur d'une sinistre fête foraine[10].

Accueil[modifier | modifier le code]

Sortie[modifier | modifier le code]

Un premier teaser est diffusé début [11].

Seuls sort le en Belgique, en France et en Suisse romande.

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Pour Stéphane Dreyfus de La Croix c'est une « adaptation plutôt réussie d’une bande dessinée à succès, ce film fantastique dresse le tableau d’une jeunesse en proie à la peur et aux doutes »[12]. Nathalie Simon du Figaro estime que le film « n'est pas exempt de maladresses, mais c'est l'un des plus réussis dans le genre depuis longtemps. David Moreau a conservé le côté anxiogène et le suspense inhérent aux aventures de la troupe »[13]. Guillemette Odicino, dans Télérama, considère que « s'il commet des maladresses — dont un montage trop elliptique et une fin en forme de « à suivre » —, le cinéaste réussit à maintenir la tension, entre mystère et violence »[14].

Laurent Duroche du Mad Movies considère que le film est « moyen » : « Si le script parvient à faire cohabiter des personnages issus de différentes classes sociales au sein d’une intrigue à la fois réaliste et fantastique, son dernier tiers fait basculer le tout dans une allégorie approximative qui déracine le film de ses fondations habilement construites pour l’emmener vers une destination qui peine à convaincre »[15]. Pour Le Nouvel Observateur, Nicolas Schaller détaille également plusieurs éléments négatifs : « Le film se révèle [...] assez glauque avec son scénario stéréotypé qui surfe sur les peurs de l’époque (racisme, pollution, néofascisme) sans parvenir à créer un minimum d’empathie pour ce Club des cinq de la génération Xbox »[16].

Le film est un échec, récoltant près de 3 millions € pour un budget de 6,8 millions €.

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays Période Nombre d'entrées Nombre de semaines Gains rapportés
Drapeau de la Belgique Belgique - - - -
Drapeau de la France France 355 565 entrées[2] 4 -
Drapeau de la Suisse Suisse romande - - - -

Bande originale[modifier | modifier le code]

Seuls (film, 2017)

Bande originale
Liste des titres
No TitreInterprète(s) Durée
1. Ride OutKid Ink, Tyga, Wale, YG et Rich Homie Quan 3:31

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Début du tournage pour « Seuls » » [PDF], sur Studiocanal, (consulté le ).
  2. a et b (fr) Seuls, sur JP box-office.com (consulté le 11 juin 2017)
  3. a et b Clément Cuyer, « Seuls » : la BD à succès adaptée par le réalisateur de « 20 ans d'écart », sur Allociné, (consulté le ).
  4. « Devenez une star de cinéma grâce à « Seuls » ! », sur Blog Dupuis, (consulté le ).
  5. a et b Aurélia Vertaldi, « La bande dessinée « Seuls » sur grand écran », sur Le Figaro, (consulté le ).
  6. « Stéphane Bak héros de l’adaptation de la BD « Seuls » », sur Écran Noir, (consulté le ).
  7. eZ Systems, « Retrouvez le CEA Saclay au cinéma avec "Seuls" / Actualités / La science pour tous - CEA Saclay », sur Centre-saclay.cea.fr (consulté le )
  8. « « Seuls », le prochain film de David Moreau, tourné à Serris », sur Le Parisien, (consulté le ).
  9. « Laura Smet en tournage à Cergy », sur Le Parisien, (consulté le ).
  10. « L'adaptation de la BD « Seuls » sortira le 8 février 2017 », sur La Parisienne, (consulté le ).
  11. « Bandes-annonces : « Seuls », le film ! », sur Dupuis, (consulté le ).
  12. Stéphane Dreyfus, « « Seuls », mais ensemble », sur La Croix, (consulté le ).
  13. Nathalie Simon, « « Seuls » au monde », sur Le Figaro, (consulté le ).
  14. Guillemette Odicino, « « Seuls » - Critique lors de la sortie en salle », sur Télérama, (consulté le ).
  15. Laurent Duroche, « La banlieue, c'est Moreause », sur Mad Movies, (consulté le ).
  16. Nicolas Schaller, « "Silence", "le Concours", "Lego Batman"... Les films à voir (ou pas) cette semaine », sur Le Nouvel Observateur, (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]