Sainte-Mélanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant Lanaudière
Cet article est une ébauche concernant Lanaudière.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mélanie.
Sainte-Mélanie
Lac Rocher
Lac Rocher
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Lanaudière
Subdivision régionale Joliette
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Françoise Boudrias
2015 - 2017
Constitution
Démographie
Gentilé Mélanien, ienne
Population 3 057 hab. (2015)
Densité 40 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 08′ 00″ Nord 73° 31′ 00″ Ouest / 46.133338, -73.516672
Superficie 7 681 ha = 76,81 km2
Divers
Code géographique 61050
Localisation
Localisation de Sainte-Mélanie dans la MRC de Joliette
Localisation de Sainte-Mélanie dans la MRC de Joliette

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative de la zone Québec (conique)
City locator 14.svg
Sainte-Mélanie

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique de la zone Québec (conique)
City locator 14.svg
Sainte-Mélanie

Sainte-Mélanie est une municipalité du Québec, située dans la MRC de Joliette dans la région de Lanaudière[1].

Description[modifier | modifier le code]

À une heure de Montréal, cette municipalité est traversée par la route 348. Son territoire, parcouru par la sinueuse rivière L'Assomption, est constitué de montagnes et de plaines, terres fertiles pour l'agriculture et l'élevage.

On y trouve plusieurs petites et moyennes entreprises, une école primaire, une bibliothèque et un parc pour les enfants. L'attrait touristique principal de Sainte-Mélanie est le parc régional des chutes Monte-à-peine[2]. À moins de 5 km du village, il y a aussi le lac Rocher.

Sainte-Mélanie est fondée en 1832. L'église en pierre des champs est construite en 1869.

Son nom, qui est celui de sainte Mélanie la Jeune (383-438), rappelle Charlotte-Mélanie, fille de Pierre-Louis Panet (1761-1812), acquéreur de la seigneurie d'Ailleboust en 1800 ; avec son mari, Marc-Antoine-Louis Lévesque (1782–1833), elle joua un rôle dans la fondation du village[3].

Administration[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1991 1996 2001 2006 2011 2016
2 282 2 474 2 633 2 765 2 892 -
(Sources : Recensement du Canada)

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la municipalité[modifier | modifier le code]

  • Bertrand Vac (de son vrai nom Aimé Pelletier) (1914-2010), chirurgien et romancier, est enterré à Sainte-Mélanie avec ses ancêtres[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gouvernement du Québec, « Sainte-Mélanie », Répertoire des municipalités, sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire
  2. Parc Régional des Chutes Monte-à-Peine-et-des-Dalles
  3. Toponymie : Sainte-Mélanie
  4. Nécrologie, Aimé (Bertrand Vac) Pelletier, www.inmemoriam.ca.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Sainte-Béatrix Saint-Jean-de-Matha Rose des vents
Sainte-Marcelline-de-Kildare N Saint-Félix-de-Valois
O    Sainte-Mélanie    E
S
Saint-Ambroise-de-Kildare Notre-Dame-de-Lourdes