Sainte-Croix-Grand-Tonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tonne (homonymie).
Sainte-Croix-Grand-Tonne
Sainte-Croix-Grand-Tonne
La rue de l'Église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Canton Bretteville-l'Orgueilleuse
Intercommunalité Communauté urbaine Caen la Mer
Statut Commune déléguée
Maire délégué Serge Calmels
2017-2020
Code postal 14740
Code commune 14568
Démographie
Population 304 hab. (2015 en augmentation de 3.05 % par rapport à 2010)
Densité 58 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 13′ 54″ nord, 0° 33′ 48″ ouest
Altitude Min. 34 m
Max. 77 m
Superficie 5,26 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Thue et Mue
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 15.svg
Sainte-Croix-Grand-Tonne

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 15.svg
Sainte-Croix-Grand-Tonne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Sainte-Croix-Grand-Tonne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Sainte-Croix-Grand-Tonne

Sainte-Croix-Grand-Tonne est une ancienne commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 304 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Sainte-Croix-Grand-Tonne est une commune du Bessin située à proximité de la route nationale 13, à onze kilomètres de Bayeux et quinze kilomètres de Caen.

La commune est traversée par le Goupil — affluent de la Thue — et la Thue un affluent du fleuve côtier la Seulles.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
décembre 1976 mars 2001 Claude Marguerite    
mars 2001[1] en cours Serge Calmels[2] SE  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4],[Note 2].

En 2015, la commune comptait 304 habitants, en augmentation de 3,05 % par rapport à 2010 (Calvados : 1,56 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
501 505 499 505 540 542 533 520 514
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
503 501 455 442 444 414 390 387 355
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
328 302 297 220 206 207 184 210 341
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2015
297 318 291 287 328 293 297 301 304
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

  • Ancienne laiterie de la Société normande des dérivés du lait.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église.
  • Vestiges préhistoriques et antiques.
  • Église (XVIIIe siècle) de style sulpicien, autrefois dépendante de l'abbaye Sainte-Marie de Longues et de celle de Cordillon, qui fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le 22 septembre 1986[7].
  • Manoir (XVIIe et XVIIIe siècles), en partie inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques (ISMH, 26/09/1969).
  • Château du Pavillon.
  • Ensemble très homogène de maisons en pierre de Creully datant du XVIIIe siècle.
  • Château de Grand Tonne, qui organise tous les ans un tournoi historique de chevalerie.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Composition de la liste menée par Serge Calmels », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 18 juillet 2015)
  2. Réélection 2014 : « Le maire et ses adjoints ont été nommés », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 21 avril 2014)
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 .
  7. « Église », notice no PA00111662, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :