Saint-Jacques-d'Aliermont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saint-Jacques-d'Aliermont
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Dieppe
Intercommunalité Communauté de communes Falaises du Talou
Maire
Mandat
Jean-Marie Follain
2020-2026
Code postal 76510
Code commune 76590
Démographie
Population
municipale
344 hab. (2018 en diminution de 7,03 % par rapport à 2013)
Densité 44 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 50′ 57″ nord, 1° 15′ 32″ est
Altitude Min. 46 m
Max. 178 m
Superficie 7,86 km2
Élections
Départementales Canton de Dieppe-2
Législatives Sixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Saint-Jacques-d'Aliermont
Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime
Voir sur la carte topographique de la Seine-Maritime
City locator 14.svg
Saint-Jacques-d'Aliermont
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Jacques-d'Aliermont
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Jacques-d'Aliermont

Saint-Jacques-d'Aliermont est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Ecclesie Sancti Jacobi de Alacrimonte entre 1306 et 1311, Sanctus Jacobus de Alacrimonte en 1337, Saint Jacques en 1425 et en 1426[1], Saint James en 1474 et 1475[2], Saint Jacques en 1518[3], Sainte Gemme d'Aliermont en 1542[4], Saint Jame d'Alihermont et Saint James en 1586 et 1587[5], Saint Jacques entre 1710 et 1778[6], Saint Jacques d'Aliermont en 1715[7], Saint Jacques en 1778[8], Saint Jacques d'Aliermont en 1738[9].

La paroisse et l'église sont dédiées à Jacques de Zébédée.

L'abbé Jean-Eugène Decorde[Note 1] propose plusieurs origine du nom Aliermont qu'on retrouve orthographié Haliermont ou Alhiermont dans des textes médiévaux. Il pourrait venir du gaulois Al-ker-mont, habitation de la montagne, ou du latin Alacris Mons, « mont d’Alacre ou d’Alègre ». L’étymologie Halieromonte, mont d’Hélier existe dès la fin du XIe siècle. Hélier est un moine envoyé à Jersey au VIe siècle qui aurait traversé la région à la recherche de saint Maclou.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1197, Richard Cœur de Lion, donne à Gaultier de Coutances, archevêque de Rouen, la vaste forêt d'Aliermont . Le , Eudes Rigaud, archevêque de Rouen, dédie à saint Jacques, l'église de Tristeville (ancien nom de Saint-Jacques-d'Aliermont)[10],[11].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 En cours
(au 10 août 2020)
Jean-Marie Follain   Enseignant
Vice-président de la CC Falaises du Talou (2014 → )
Réélu pour le mandat 2020-2026[12],[13]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[15].

En 2018, la commune comptait 344 habitants[Note 2], en diminution de 7,03 % par rapport à 2013 (Seine-Maritime : +0,1 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
300315329335319331325324309
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
294304307294304288279266248
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
245248244214227240230220214
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
239259228271319325352356367
2017 2018 - - - - - - -
349344-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Jacques.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Curé de Bures, Membre de l'Académie des Sciences, Arts et Belles-Lettres de Caen, de la Société des Antiquaires de Normandie, de la Société des Antiquaires de Picardie et de la Société d'Émulation d'Abbeville.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Archives départementales de la Seine-Maritime, G 411.
  2. Archives de Seine-Maritime G 423.
  3. Archives de Seine-Maritime G 934.
  4. Archives de Seine-Maritime G 935.
  5. Archives de Seine-Maritime G 936.
  6. Archives de Seine-Maritime G 950-951.
  7. Archives de Seine-Maritime G 739.
  8. Archives de Seine-Maritime G 712.
  9. Dictionnaire topographique de la France comprenant les noms de lieux anciens et modernes, page 907.
  10. http://www.monts-et-vallees.fr/fr/territoire/116/saint-jacques-d-aliermont
  11. http://www.gutenberg.ca/ebooks/decorde-histbures/decorde-histbures-00-h-dir/decorde-histbures-00-h.html
  12. « Municipales 2020. Le maire de Saint-Jacques-d’Aliermont, Jean-Marie Follain, a présenté sa liste : Le maire sortant Jean-Marie Follain a présenté ses colistiers pour les élections municipales de mars 2020 », Paris-Normandie,‎ (lire en ligne, consulté le 21 septembre 2020) « Élu depuis 1995, l’édile a rempli un premier mandat d’adjoint avant de revêtir l’écharpe de maire en 2001. Il est aussi vice-président chargé de Finances à la Communauté de communes Falaises du Talou ».
  13. « Municipales 2020. Quatrième mandat de maire pour Jean-Marie Follain, à Saint-Jacques-d’Aliermont : Seul candidat à sa succession, Jean-Marie Follain repart pour un quatrième mandat de maire », Paris-Normandie,‎ (lire en ligne, consulté le 21 septembre 2020).
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.