Trygve Bratteli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Trygve Bratteli
Image dans Infobox.
Fonctions
Président du Conseil nordique (en)
-
Parlementaire norvégien
1977-1981 term of the Storting (d)
Oslo (en)
-
Premier ministre de Norvège
Bratteli's Second Cabinet (en)
-
Parlementaire norvégien
1973-1977 term of the Storting (d)
Oslo (en)
-
Premier ministre de Norvège
Bratteli's First Cabinet (en)
-
Parlementaire norvégien
1969-1973 term of the Storting (d)
Oslo (en)
-
Parlementaire norvégien
1965-1969 term of the Storting (d)
Oslo (en)
-
Dirigeant de parti politique
Parti travailliste
-
Ministre des Transports et Communications
Gerhardsen's Fourth Cabinet (en)
-
Lars Leiro (en)
Erik Himle (en)
Parlementaire norvégien
1961-1965 term of the Storting (d)
Oslo (en)
-
Ministre des Transports et Communications
Gerhardsen's Third Cabinet (en)
-
Kolbjørn Varmann (en)
Lars Leiro (en)
Parlementaire norvégien
1958-1961 term of the Storting (d)
Oslo (en)
-
Ministre des Finances (d)
Gerhardsen's Third Cabinet (en)
-
Mons Lid (en)
Parlementaire norvégien
1954-1957 term of the Storting (d)
Oslo (en)
-
Ministre des Finances (d)
Gouvernement Oscar Torp (en)
-
Olav Meisdalshagen (en)
Mons Lid (en)
Parlementaire norvégien
1950-1953 term of the Storting (d)
Oslo (en)
-
Secrétaire du parti (en)
Parti travailliste
Haakon Lie (en)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
OsloVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Vestre gravlund (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Conjoint
Randi Bratteli (en) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Ola Bratteli (en)
Marianne Bratteli (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Lieu de détention
Prononciation
signature de Trygve Bratteli
signature

Trygve Martin Bratteli ( à Nøtterøy) est un homme d'État norvégien du Parti du travail et Premier ministre de Norvège de 1971 à 1972 et de 1973 à 1976.

Visé par la directive Nuit et brouillard, il survécut cependant à sa déportation et son internement dans des camps de concentration nazi, grâce au système dit des « Bus blancs ».