Ronny Ackermann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ronny Ackermann
Image illustrative de l’article Ronny Ackermann
Ronny Ackermann en 2018.
Contexte général
Sport Combiné nordique
Période active de 1994 à 2010
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Allemagne Allemand
Nationalité Allemagne et République démocratique allemande
Naissance (44 ans)
Lieu de naissance Bad Salzungen
Taille 1,84 m
Poids de forme 69 kg
Club WSV Oberhof
Rhöner WSV Dermbac
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 0 3 0
Championnats du monde 4 5 1
Coupe du monde (globes) 6 10 1
Coupe du monde (épreuves) 28 25 24

Ronny Ackermann né le à Bad Salzungen, est un coureur allemand du combiné nordique actif de 1994 à 2010. Triple médaillé d'argent olympique, il est aussi triple vainqueur du globe de cristal, pour avoir gagné la Coupe du monde en 2002, 2003 et 2008, compétition dans laquelle il accumule 28 succès dans des manches. Aux Championnats du monde, il est remporte quatre titres individuels entre 2003 et 2007.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts et premiers succès[modifier | modifier le code]

Il commence le ski de fond à l'âge de cinq ans et opte pour le combiné nordique en 1984[1].

Basé à Oberhof, Ronny Ackerman commence sa carrière au niveau international en 1994 en participant à des épreuves de la Coupe du monde B, compétition où il gagne sa première manche en à Ramsau. Aux Championnats du monde junior 1997, il remporte la médaille d'argent à l'épreuve par équipes.

En , il apparaît pour la première fois dans l'élite, la Coupe du monde, terminant sixième du sprint de Rovaniemi. Le , il remporte son premier podium et victoire en Coupe du monde à Vuokatti. Entre-temps, il prend part à ses premiers jeux olympiques à Nagano en 1998, arrivant douzième en individuel.

Vainqueur de la Coupe du monde et champion du monde[modifier | modifier le code]

C'est en 2001, qu'il remporte sa première médaille au championnat du monde avec le bronze sur le sprint derrière Bjarte Engen Vik et Samppa Lajunen. Vainqueur d'un sprint à Reit im Winkl cet hiver, il se classe deuxième de la Coupe du monde.

En 2002 à Salt Lake City, il gagne sa première médaille olympique sur le sprint derrière Lajunen, triple champion olympique, qui devançait déjà en tête Ackermann à la section de saut[2]. Il gagne la médaille d'argent à l'épreuve par équipes avec Björn Kircheisen, Georg Hettich et Marcel Höhlig. En fin de saison, il assure son premier titre majeur en gagnant le classement général de la Coupe du monde, grâce à six manches remportées (comme en 2004), dont celle de Holmenkollen, soit seize ans après le dernier vainqueur allemand Hermann Weinbuch. En 2003, il combine une deuxième victoire à la Coupe du monde et son premier titre mondial sur l'individuel Gundersen (15 kilomètres) à Val di Fiemme, où il est médaillé d'argent en sprint et avec ses coéquipiers.

Aux Championnats du monde 2005, à Oberstdorf, il comble le public allemand en remportant les deux titres individuels mis en jeu (gundersen et sprint) et y est médaillé d'argent par équipes. Le Finlandais Hannu Manninen le bat au classement général de la Coupe du monde.

Aux Jeux olympiques d'hiver de 2006 à Turin, il au mieux huitième du sprint en individuel, mais décroche une troisième médaille d'argent, encore dans la compétition par équipes.

Quadruple champion du monde, après l'édition 2007 à Sapporo, où il gagne le Gundersen + 15 kilomètres, il est premier à gagner trois fois consécutivement les Championnats du monde en combiné nordique[1]. De même pour la troisième fois consécutive, il doit se contenter de la médaille d'argent au concours par équipes.

En la faveur de trois succès d'étape lors de la saison 2007-2008, il se garantit le gain de son troisième globe de cristal désignant le gagnant de la Coupe du monde.

Il a été désigné sportif allemand de l'année en 2005[3]. En 2003, il a reçu la Médaille Holmenkollen avec Felix Gottwald.

Fin de carrière sportive et reconversion[modifier | modifier le code]

Il remporte en fin d'année 2008 son 28e et ultime course de Coupe du monde à Kuusamo, soit moins que Hannu Manninen, Eric Frenzel et Jarl Magnus Riiber seulement.

Si en 2009 à Liberec, il ajoute une nouvelle médaille d'argent en championnat du monde dans l'épreuve par équipes, il n'obtient aucun résultat significatif durant la saison 2009-2010, où il manque la sélection pour les Jeux olympiques de Vancouver.

En 2011, il annonce son retrait définitif de la scène sportive alors qu'il n'était pas apparu en compétition depuis . Il a expliqué avoir des problèmes de santé qui l'empêchaient de bien récupérer des entraînements[4]. Il devient ensuite l'entraîneur de l'équipe d'Allemagne de combiné durant neuf ans jusqu'en 2020 sous le leadership d'Hermann Weinbuch[5].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : Japon Nagano 1998 Drapeau : États-Unis Salt Lake City 2002 Drapeau : Italie Turin 2006
Sprint K120/7,5 km Médaille d'argent, Jeux olympiques Médaille d'argent
Sprint K134/7,5 km 8e
Gundersen 4e 18e
Par équipes 6e Médaille d'argent, Jeux olympiques Médaille d'argent Médaille d'argent, Jeux olympiques Médaille d'argent

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : Autriche Ramsau 1999 Drapeau : Finlande Lahti 2001 Drapeau : Italie Val di Fiemme 2003 Drapeau : Allemagne Oberstdorf 2005 Drapeau : Japon Sapporo 2007 Drapeau : Tchéquie Liberec 2009
Sprint K90/7,5 km 9e
K116/7,5 km Médaille de bronze, monde Bronze
K120/7,5 km Médaille d'argent, monde Argent
K134/7,5 km 8e
K137/7,5 km Médaille d'or, monde Or
Départ en ligne 19e
Gundersen 24e 16e Médaille d'or, monde Or Médaille d'or, monde Or Médaille d'or, monde Or
Gundersen PT 13e
GT 21e
Par équipes PT 6e 4e Médaille d'argent, monde Argent
GT Médaille d'argent, monde Argent Médaille d'argent, monde Argent Médaille d'argent, monde Argent

GT : grand tremplin / PT : petit tremplin.

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Meilleur classement général : vainqueur en 2002, 2003 et 2008.
  • Vainqueur du classement du sprint en 2002, 2003 et 2008.
  • 77 podiums individuels, dont 28 victoires.

Dernière mise à jour le

Différents classements en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Année Classement général final
1997-1998 12e
1998-1999 23e
1999-2000 5e
2000-2001 2e
2001-2002 1er
2002-2003 1er
2003-2004 2e
2004-2005 2e
2005-2006 11e
2006-2007 9e
2007-2008 1er
2008-2009 19e
2009-2010 49e

Détail des victoires[modifier | modifier le code]

Édition Épreuve
2000 Drapeau : Finlande Vuokatti (Gundersen – K90 / 15 km).
2001 Drapeau : Allemagne Reit im Winkl (Sprint – K90 / 7,5 km).
Drapeau : Tchéquie Liberec (Gundersen – K120 / 15 km).
2002 Drapeau : Finlande Kuopio (Gundersen – K120 / 15 km).
Drapeau : Finlande Kuopio (Sprint – K120 / 7,5 km).
Drapeau : Norvège Steamboat Springs (Sprint – K114 / 7,5 km).
Drapeau : Allemagne Reit im Winkl (Sprint – K90 / 7,5 km).
Drapeau : Tchéquie Liberec (Sprint – K120 / 7,5 km).
Drapeau : Norvège Oslo (Gundersen – K115 / 15 km).
2003 Drapeau : Japon Hakuba (Individuel – K120 / 7,5 km).
Drapeau : Japon Sapporo (Mass-start (départ en ligne) – K120 / 10 km).
Drapeau : Norvège Oslo (Sprint – K115 / 7,5 km).
Drapeau : Finlande Lahti (Gundersen – K116 / 15 km).
2004 Drapeau : Finlande Kuusamo (Gundersen – K120 / 15 km).
Drapeau : Finlande Kuusamo (Sprint – K120 / 7,5 km).
Drapeau : Norvège Trondheim (Sprint – K120 / 7,5 km).
Drapeau : Italie Val di Fiemme (Gundersen – K95 / 15 km).
Drapeau : Allemagne Oberhof (Gundersen – K120 / 15 km).
Drapeau : Tchéquie Liberec (Gundersen – K120 / 15 km).
Drapeau : Norvège Oslo (Gundersen – K115 / 15 km).
2005 Drapeau : Finlande Kuusamo (Gundersen – HS142 / 15 km).
Drapeau : Norvège Trondheim (Gundersen – K131 / 15 km).
Drapeau : Norvège Trondheim (Sprint – K131 / 7,5 km).
Drapeau : Allemagne Ruhpolding (Sprint – HS1228 / 7,5 km).
2008 Drapeau : Finlande Kuusamo (Gundersen – HS142 / 15 km).
Drapeau : Allemagne Val di Fiemme (Gundersen – HS134 / 15 km).
Drapeau : Allemagne Klingenthal (Sprint – HS140 / 7,5 km).
2009 Drapeau : Finlande Kuusamo (Gundersen – HS142 / 10 km).

Championnats du monde junior[modifier | modifier le code]

  • Médaille d'argent, monde Médaille d'argent par équipes en 1997 à Canmore.

Grand Prix[modifier | modifier le code]

  • Vainqueur de l'édition 1999.
  • 5 victoires.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Biography, sur olympedia.org
  2. (en) Sprint, Men, sur olympedia.org
  3. (en) Ackermann named Germany's sportsman of year, sur peopledaily.com, le 19 décembre 2005
  4. Ronny Ackermann se retire, sur sport.fr, le 16 mars 2011
  5. (en) Kuttin ny hopptrenar for kombinertlaget til Tyskland, sur midsundingen.no, le 12 mai 2020

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :