Oddbjørn Hagen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hagen.
Oddbjørn Hagen Pix.gif
Oddbjorn Hagen 1936.jpg
Oddbjørn Hagen à Holmenkollen
Contexte général
Sport Combiné nordique et ski de fond
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Norvège Norvégienne
Naissance
Lieu de naissance Ytre Rendal (en)
Décès (à 74 ans)
Lieu de décès Skedsmo
Club Bækkelagets SK
Palmarès
Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 1 2 0
Championnats du monde 2 4 0
Championnat de Norvège de ski de fond (no) 2  ?  ?

Oddbjørn Hagen, né le 3 février 1908 et décédé le 26 juillet 1982, était un spécialiste du combiné nordique et un fondeur norvégien. Il remporta trois médailles olympiques en 1936 dont l'une d'or en combiné nordique, et deux d'argent en ski de fond. Il avait auparavant été champion du monde du combiné nordique en 1934 et 1935.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et jeunesse[modifier | modifier le code]

Oddbjørn Hagen qui était le fils d'un ouvrier forestier, Eidar Hagen, a commencé sa carrière au Ytre Rendal IL comme un sauteur à ski. La famille qui était passionnée de ski comptait six fils (Thoralv, Eldar (no), Arvid, Hallstein, Oddbjørn et Aage) et quatre filles (Eini, Emma, Aase et Kirsti). En décembre 1929, quatre frères Hagen ont organisé une des premières courses de patins de Norvège[1].

Il a remporté à l'âge de 15 ans le championnat régional de saut à ski. En 1931, il s'installe avec sa famille à Oslo et a commencé le ski de fond et le combiné nordique.

Carrière sportive[modifier | modifier le code]

Oddbjørn Hagen à Holmenkollen en 1935

Oddbjørn Hagen a remporté sa première grande victoire sur les pistes de ski d'Holmenkollen lors du festival de ski de Holmenkollen en combiné nordique (no) en 1932, un exploit qu'il a répété en 1934, année où il a reçu la médaille Holmenkollen, et en 1935. Il obtient son premier titre de champion du monde sur le combiné au championnats du monde de ski nordique 1934 à Solleftea (Suède). Lors de ces championnats du monde, il termine 6e du 18 km (meilleur norvégien) et 4e lors du relais 4 × 10 km. Lors de cette épreuve, Oddbjørn Hagen était le dernier relayeur norvégien et alors qu'il se battait avec Arthur Häggblad (dernier relayeur suédois) les deux athlètes prirent un mauvais chemin. Ils perdirent 10 minutes et le relais allemand leurs passa devant et Arthur Häggblad batta Oddbjørn Hagen au sprint pour la troisième place.

Lors des championnats du monde 1935, il remporte le combiné et termine 2e du 18 km et du relais 4 × 10 km. Il fut le premier athlète a conservé son titre lors des championnats du monde de combiné nordique (le second sera son compatriote norvégien Bjarte Engen Vik a remporté l'épreuve en 1999 et 2001).

Aux Jeux olympiques d'hiver de 1936, Hagen a remporté une médaille d'or dans le combiné nordique et deux médailles d'argent en ski de fond et en relais. L'épreuve de relais de ski de fond faisait sa première apparition olympique en 1936. Hagen était le premier relayeur norvégien et il termina son relais avec une minute d'avance sur Sulo Nurmela (Finlande) et une minute quinze seconde d'avance sur John Berger (Suède). Finalement le relais finlandais l'emporta 6 secondes devant le relais norvégien. Il termina second du 18 km de ski de fond (course qui était également la première partie de combiné nordique) derrière Erik August Larsson[2]. Après le saut à ski, le lendemain, il obtenu la médaille d'or dans le combiné. Lors du combiné, les Norvégiens réalisent le triplé (avec Olaf Hoffsbakken et Sverre Brodahl), cette victoire est appelée « la parade norvégienne »[3].

Lors du festival de ski de Holmenkollen en 1936, il termine 2e du combiné derrière Olaf Hoffsbakken et il remporte sa dernière victoire sur le 18 km. Dans sa carrière, Hagen a remporté cinq fois la Kongepokal (no).

Après la carrière sportive[modifier | modifier le code]

Lors de la Seconde Guerre mondiale, il fit partie du Milorg (principal mouvement de la résistance norvégienne) et il fut l'un des premiers à entrer dans le Palais royal d'Oslo à la suite de la reddition des allemands. Il a ensuite travaillé à Oslo comme chef d'atelier jusqu'à sa retraite. Un criminel a usurpé son identité et cela a nuit à sa réputation[4]. Il a eu deux enfants.

Honneurs[modifier | modifier le code]

En 2011, il a eu un timbre à son effigie[5] et depuis 2012 il a une statue dans la ville de Rendalen[6].

Résultats[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : Allemagne Garmisch-Partenkirchen 1936
Combiné nordique médaille d'or, Jeux olympiques Or
Ski de fond 18 km médaille d'argent, Jeux olympiques Argent
Ski de fond 4 × 10 km médaille d'argent, Jeux olympiques Argent
Les Jeux Olympiques comptent également comme championnats du monde sauf pour le combiné nordique.

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : Suède Solleftea 1934 Drapeau : Tchécoslovaquie Vysoke Tatry 1935
Combiné nordique médaille d'or, Coupe du Monde Or médaille d'or, Coupe du Monde Or
Ski de fond 18 km 6e médaille d'argent, Coupe du Monde Argent
Ski de fond 4 × 10 km 4e médaille d'argent, Coupe du Monde Argent

Championnat de Norvège de ski de fond (no)[modifier | modifier le code]

  • Il remporte le 30 km en 1935 et en 1936.

Festival de ski d'Holmenkollen[modifier | modifier le code]

  • Il a gagné cette compétition en combiné nordique (no) en 1932, 1934 et 1935.
  • Il a gagné cette compétition dans le 18 km en 1936.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tor Strømsmoen, Oddbjørn Hagen - For Konge og Fedreland,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (no) « Første skøyterenn for 82 år siden », sur nrk.no,‎ (consulté le 15 décembre 2015).
  2. « Victoire suédoise en fond », Le petit dauphinois,‎ (lire en ligne).
  3. (no) « Trønderrock på snø », sur nyemeninger.no,‎ (consulté le 15 décembre 2015).
  4. (no) « Tidlig på staketrening, med ballast », sur skiaktiv.no,‎ (consulté le 15 décembre 2015).
  5. (no) « Hyller Oddbjørn Hagen », sur ostlendingen.no,‎ (consulté le 15 décembre 2015).
  6. (no) «Nå er’n Oddbjørn kømme hematt», sur ostlendingen.no,‎ (consulté le 15 décembre 2015).