Akito Watabe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Akito Watabe
Image illustrative de l’article Akito Watabe
Akito Watabe à Ramsau en 2016.
Contexte général
Sport Combiné nordique
Période active de 2005 à aujourd'hui
Biographie
Nom complet
dans le pays d'origine
渡部暁斗
Nationalité sportive Drapeau : Japon Japonaise
Nationalité Japon
Naissance (31 ans)
Lieu de naissance Hakuba (Nagano, Japon)
Taille 1,73 m
Poids de forme 60 kg
Club Waseda University
Kitano ski team
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 0 2 0
Championnats du monde 1 1 2
Coupe du monde (globes) 1 4 3
Coupe du monde (épreuves) 17 27 22

Akito Watabe (en japonais 渡部 暁斗, わたべ あきと, Watabe Akito), né le à Hakuba au Japon, est un athlète de combiné nordique japonais. Il est le frère aîné de Yoshito Watabe, lui-même coureur de combiné. Il a remporté deux médailles d'argent en individuel aux Jeux olympiques, quatre médailles aux Championnats du monde, dont un titre par équipes en 2009 et deux en individuel ainsi que le classement général de la Coupe du monde en 2018.

Carrière[modifier | modifier le code]

Akito Watabe commence sa carrière au niveau mondial en 2005, puis en Coupe du monde en 2006 à Sapporo (19e), année où il est sélectionné pour les Jeux olympiques de Turin (19e en sprint). En 2006, il gagne aussi une médaille d'argent au sprint aux Championnats du monde junior à Kranj[1]. Il prend part aux Championnats du monde à Sapporo en 2007.

En 2009, il remporte avec ses coéquipiers japonais le titre mondial par équipes à Liberec. Il monte pour la première fois sur un podium de Coupe du monde le à Seefeld avec une troisième position, avant de se classer neuvième sur la compétition avec grand tremplin aux Jeux olympiques de Vancouver. Deux ans plus tard, il est à la lutte pour le classement général avec ses quatre victoires, échouant finalement à 68 points du double tenant du titre, Jason Lamy-Chappuis. Il compte quatre victoires cet hiver à Val di Fiemme, Klingenthal, Liberec et Holmenkollen. Aux Championnats du monde 2011, il obtient une cinquième place sur la Gundersen petit tremplin.

Aux Championnats du monde 2013, il se classe trois fois au pied du podium (quatrième) dont une fois en individuel. Lors de cette saison, il ajoute six podiums à son palmarès et est troisième de la Coupe du monde. À l'été 2013, il remporte le classement général du Grand Prix à égalité avec Bernhard Gruber.

En 2014, il devient vice-champion olympique à Sotchi au petit tremplin derrière l'allemand Eric Frenzel. Le mois suivant, il renoue avec la victoire à Falun après plusieurs podiums cette saison[2].

En 2015 et 2016, il est devancé par Eric Frenzel pour le globe de cristal, remportant deux victoires en 2014-2015. En , il renoue avec la victoire à Sapporo au Japon en l'absence de Frenzel et Rydzek avant de se rendre à Lahti pour les Championnats du monde. Il y décroche deux médailles dont celle d'argent en individuel (grand tremplin) derrière Rydzek et le bronze sur le sprint par équipes avec son frère Yoshito. Lors de la manche de Coupe du monde d'Oslo 2017, il parvient à battre Eric Frenzel pour gagner la neuvième victoire de sa carrière à ce niveau.

Pour commencer la saison 2017-2018, il est troisième, premier puis onzième, après une chute. Malgré ce contre-temps, il remporte le Ruka Tour devant Espen Andersen[3].

En , il s'impose sur les trois manches du Seefeld Triple et succède à Eric Frenzel, vainqueur des trois premières éditions[4].

Début , Akito Watabe s'impose dans l'épreuve de combiné nordique de Hakuba, au Japon, renforçant sa position de leader de la Coupe du monde de la spécialité devant Jan Schmid[5]. Ensuite aux Jeux olympiques à Pyeongchang, il est de nouveau médaillé d'argent sur l'épreuve avec le petit tremplin et battu par le même adversaire Eric Frenzel qui le bat après une accélération dans la dernière montée[6]. Il enchaîne sur la Coupe du monde par un quatrième succès à son étape préférée, celle de Holmenkollen.

Lors de la Coupe de la Forêt-Noire à Schonach, il confirme sa victoire au classement général devant Jan Schmid grâce à deux nouveaux succès en épreuve individuelle.

En 2018-2019, il abandonne son titre au profit de Jarl Magnus Riiber et n'y compte aucune victoire, malgré cinq podiums. Il est notamment tout proche de gagner à Lahti, où Jorgen Graabak le bat au sprint avec une marge qui nécessite l'utilisation de la photo-finish[7]. Ensuite, sur les Championnats du monde à Seefeld, il remporte la médaille de bronze, sur la compétition individuelle avec petit tremplin qui est remportée par Riiber.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'hiver[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Individuel Par équipes
Grand tremplin
Petit tremplin Sprint
Grand tremplin
JO 2006
Drapeau : Italie Turin
- 19e -
Épreuve / Édition Individuel Par équipes
Grand tremplin
Petit tremplin Grand tremplin
JO 2010
Drapeau : Canada Vancouver
21e 9e 6e
JO 2014
Drapeau : Russie Sotchi
Médaille d'argent, monde Argent 6e 5e
JO 2018
Drapeau : Corée du Sud Pyeongchang
Médaille d'argent, monde Argent 5e 4e

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Individuel Par équipes
Grand tremplin
Petit tremplin Sprint
Grand tremplin
Mondiaux 2007
Drapeau : Japon Sapporo
35e 31e 8e
Épreuve / Édition Individuel Par équipes
Relais
Petit tremplin Grand tremplin Départ en ligne
Mondiaux 2009
Drapeau : République tchèque Liberec
33e - - Médaille d'or, monde Or
Épreuve / Édition Individuel Par équipes
Petit tremplin Grand tremplin Petit tremplin
Relais
Grand tremplin
Relais
Mondiaux 2011
Drapeau : Norvège Oslo
5e 13e 6e 5e
Épreuve / Édition Individuel Par équipes
Petit tremplin Grand tremplin Grand tremplin
Sprint
Petit tremplin
Relais
Mondiaux 2013
Drapeau : Italie Val di Fiemme
9e 4e 4e 4e
Mondiaux 2015
Drapeau : Suède Falun
6e 7e 6e 6e
Mondiaux 2017
Drapeau : Finlande Lahti
5e Médaille d'argent, monde Argent Médaille de bronze, monde Bronze 4e
Mondiaux 2019
Drapeau : Autriche Seefeld
Médaille de bronze, monde Bronze 6e 4e 4e

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Meilleur classement général : 1er en 2018.
  • 66 podiums individuels dont 17 victoires.
  • 2 podiums par équipes.

date de mise à jour :

Différents classements en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Année Classement général final
2005-2006 47e
2008-2009 38e
2009-2010 18e
2010-2011 11e
2011-2012 2e
2012-2013 3e
2013-2014 3e
2014-2015 2e
2015-2016 2e
2016-2017 3e
2017-2018 1er
2018-2019 2e

Détail des victoires[modifier | modifier le code]

Édition / Épreuve Gundersen Penalty Race Total
2011-2012 Drapeau : Italie Val di Fiemme
Drapeau : Allemagne Klingenthal
Drapeau : Norvège Oslo
Drapeau : République tchèque Liberec 4
2013-2014 Drapeau : Suède Falun 1
2014-2015 Drapeau : Finlande Lahti
Drapeau : Norvège Oslo
2
2016-2017 Drapeau : Japon Sapporo
Drapeau : Norvège Oslo
2
2017-2018 Drapeau : Finlande Ruka
Drapeau : Autriche Seefeld (× 3, au 5 km, 10 km et 15 km)
Drapeau : Japon Hakuba
Drapeau : Norvège Oslo
Drapeau : Allemagne Schonach im Schwarzwald (x2)
8
Total 16 1 17

Grand Prix[modifier | modifier le code]

Championnats du monde juniors[modifier | modifier le code]

Il a obtenu une médaille d'argent au sprint HS109 + 10 km à Kranj en 2006.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Résultats FIS Junior World Ski Championships 2006
  2. Mirko Horminal, Akito Watabe enfin récompensé, sur ski-nordique.net, le 15 mars 2014
  3. (en) Rydzek wins day, Watabe Ruka Tour in dramatic finish, sur fis-ski.com, le 26 novembre 2017
  4. (en) Watabe sweeps three-day event for fourth win of season, sur japantimes.co.jp, le 29 janvier 2018
  5. Combiné nordique : Akito Watabe prophète en son pays - L'Équipe, 3 février 2018.
  6. (en) Akito Watabe earns second consecutive Nordic combined silver medal, sur japantimes.co.jp, le 14 février 2018
  7. (en) Nordic combined: Akito Watabe left with silver in World Cup photo finish, sur kyodonews.net, le 11 février 2019

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :