Coupe du monde de combiné nordique 2016-2017

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Coupe du monde de combiné nordique 2016-2017
Description de l'image Nordic combined pictogram.svg.
Généralités
Sport Combiné nordique
Organisateur(s) FIS
Éditions 34e édition
Date du
au
Épreuves 25
Site web officiel fis-ski.com/nordic-combined

Palmarès
Vainqueur Drapeau : Allemagne Eric Frenzel
Deuxième Drapeau : Allemagne Johannes Rydzek
Troisième Drapeau : Japon Akito Watabe

Navigation

La coupe du monde de combiné nordique 2016-2017 est la 34e édition de la coupe du monde de combiné nordique, compétition de combiné nordique organisée annuellement. Elle se déroule du 26 novembre 2016 au 19 mars 2017. Très disputée, elle a été remportée, pour la cinquième fois consécutive, par l'Allemand Eric Frenzel.

Organisation de la compétition[modifier | modifier le code]

Programme et sites de compétition[modifier | modifier le code]

Le calendrier de la saison prévoit 25 épreuves[1]. Elles se déroulent en onze étapes, sur autant de sites de compétition[1].

L'intégralité des sites de compétitions se trouvent en Europe et en Asie :

Format des épreuves[modifier | modifier le code]

Sur les 25 épreuves prévues, le calendrier compte vingt-deux épreuves individuelles, deux épreuves par équipes et un sprint par équipes[1].

Individuel[modifier | modifier le code]

Les athlètes exécutent premièrement un saut sur un tremplin suivi d’une course de ski de fond de 10 km qui consiste à parcourir quatre boucles de 2,5 km. À la suite du saut, des points sont attribués pour la longueur et le style. Le départ de la course de ski de fond s'effectue selon la méthode Gundersen (1 point = 4 secondes), le coureur occupant la première place du classement de saut s’élance en premier, et les autres s’élancent ensuite dans l’ordre fixé. Le premier skieur à franchir la ligne d’arrivée remporte l’épreuve[2],[3],[4],[5]. Les trente premiers athlètes à l'arrivée marquent des points suivants la répartition suivante[RegFIS 1] :

Répartition des points pour les épreuves individuelles
Place 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e 16e 17e 18e 19e 20e 21e 22e 23e 24e 25e 26e 27e 28e 29e 30e
Points 100 80 60 50 45 40 36 32 29 26 24 22 20 18 16 15 14 13 12 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1

Épreuve par équipes[modifier | modifier le code]

Chaque équipe comprend quatre coureurs qui effectuent individuellement un saut sur le tremplin. On additionne ensuite les résultats de chaque membre de l’équipe. L’équipe qui obtient le pointage total le plus élevé sera la première équipe à partir dans la partie du ski de fond qui consiste en un relais 4 × 5 kilomètres. Comme dans les épreuves individuelles, on détermine les temps de départ dans un ordre fixés selon le tableau de Gundersen. L’équipe dont le premier skieur franchit la ligne d’arrivée remporte l’épreuve[6],[5].

Les nations ne peuvent engager qu'une équipe pour cette épreuve[RegFIS 2]. Les huit premières équipes à l'arrivée marquent des points suivants la répartition suivante[RegFIS 2]:

Répartition des points pour les épreuves par équipes
Place 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e
Points 400 350 300 250 200 150 100 50

Sprint par équipes[modifier | modifier le code]

Cette épreuve est composé par équipe de deux[7]. Les deux athlètes effectuent un saut chacun et des points sont attribués pour la longueur et le style[7]. Le départ de la course de fond s'effectue selon la cotation suivante (1 point = 2 secondes). Un des athlètes occupant la première place du classement de saut s’élance en premier, et les autres s’élancent ensuite dans l’ordre fixé[7]. La course de fond de 2 × 7,5 kilomètres avec changement d’athlète tous les 1,5 kilomètres[7]. Le premier athlète à franchir la ligne d’arrivée remporte l’épreuve.

Les nations ne peuvent engager plus de deux équipes pour cette épreuve[RegFIS 3]. Les huit premières équipes à l'arrivée marquent des points suivants la répartition suivante[RegFIS 2]:

Répartition des points pour les sprints par équipes
Place 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e
Points 200 175 150 125 100 75 50 25

« Trois jours du combiné nordique »[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un « temps fort » de la saison avec un règlement spécifique[RegFIS 4]. La compétition se déroule sur trois jours consécutifs avec une course par jour[RegFIS 4]. Les résultats se reportent de jour en jour : quatre secondes de retard sur le vainqueur du jour valent une pénalité d'un point lors du concours de saut du lendemain[RegFIS 5]. Le vainqueur des « Trois jours du combiné nordique » est l'athlète qui passe la ligne en premier lors de la troisième course[RegFIS 4]. Lors du premier jour, tous les athlètes peuvent participer à la course qui est composé d'un saut et de 5 kilomètres en ski de fond[RegFIS 4]. Le deuxième jour, les cinquante premiers athlètes de la première course peuvent concourir à l'épreuve qui est composée d'un saut et de 10 kilomètres en ski de fond[RegFIS 4]. Lors du dernier jour, les trente meilleurs athlètes de la veille participent à la course qui est composée de deux sauts et de 15 kilomètres en ski de fond[RegFIS 4].

Lors des « Trois jours du combiné nordique », le système de points est différent des autres courses de la saison, la répartition est de la façon suivante[RegFIS 5] :

Répartition des points pour les « Trois jours du combiné nordique »
Place 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e 16e 17e 18e 19e 20e 21e 22e 23e 24e 25e 26e 27e 28e 29e 30e
Jour 1 et 2 50 40 30 25 23 20 18 16 15 13 12 11 10 9 8 8 7 7 6 6 5 5 4 4 3 3 2 2 1 1
Jour 3 200 160 120 100 90 80 72 64 58 52 48 44 40 36 32 30 29 26 24 22 20 18 16 14 12 10 8 6 4 2

Dotation financière[modifier | modifier le code]

Les sommes suivantes sont versées aux athlètes après chaque course[RegFIS 5],[RegFIS 6]:

Répartition financière par course en CHF
Place 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e 16e 17e 18e 19e 20e
Épreuve individuelle 8 000 6 000 4 000 2 500 2 000 1 500 1 300 1 100 920 800 700 650 600 550 510 460 430 400 380 350
Épreuve par équipes 16 000 10 000 4 000
Sprint par équipes 12 000 8 000 4 000 3 000 2 000 1 000
Jour 1 et 2 des « Trois jours du combiné nordique » 4 000 3 000 2 000 1 250 1 000 750 650 550 460 400 350 325 300 275 255 230 215 200 190 175
Jour 3 des « Trois jours du combiné nordique » 16 000 12 000 8 000 5 000 4 000 3 000 2 600 2 200 1 840 1 600 1 400 1 300 1 200 1 100 1 020 920 860 800 760 700

Pour la première fois depuis 2008, les primes augmentent[8],[9]. En effet, la FIS et les organisateurs locaux ont décidé de créer une dotation de 50 000 francs suisses pour les six premiers du classement général de la compétition[9]. La répartition de cette dotation est la suivante[RegFIS 6]:

Répartition financière pour le classement général de la compétition en CHF
Place 1er 2e 3e 4e 5e 6e
Classement général 19 000 12 500 7 500 5 000 3 500 2 500

Compétition[modifier | modifier le code]

Avant-saison[modifier | modifier le code]

Athlètes qualifiés[modifier | modifier le code]

Le nombre de participants autorisés par nations est calculé après chaque période (la saison est divisé en quatre périodes) en fonction[RegFIS 6] :

  • du FIS World Ranking qui est un indicateur qui prend notamment en compte le classement général de la compétition
  • le classement de la coupe continentale

Le quota maximal est de 11 athlètes[RegFIS 7].

Sont sélectionnables[RegFIS 1] :

  • les athlètes nés avant l'an 2001 ;
  • les athlètes ayant inscrits des points en coupe du monde ;
  • les athlètes ayant inscrits des points en coupe continentale lors de la saison en cours ou lors de la saison précédente ;
  • les médaillés dans les épreuves individuelles des précédents Championnats du monde junior. Ils ne se sont sélectionnables que jusqu'au début des Championnats du monde junior.

Athlètes participants et favoris[modifier | modifier le code]

Hannu Manninen envisage un come-back[10]. Quelques jours avant le début de la saison, Tino Edelmann prend sa retraite[11].

L'équipe américaine s'est entraîné en Slovénie[12].

Déroulement de la compétition[modifier | modifier le code]

Ruka[modifier | modifier le code]

Un homme en pleine course de ski de fond
Johannes Rydzek (ici en 2014) a remporté les deux premières courses de la saison

Lors du lancement de la saison à Ruka, Johannes Rydzek remporte la course devant Eric Frenzel et Jørgen Graabak[13].

Le lendemain, le même Rydzek remporte la deuxième course, en s'imposant devant l'Autrichien Wilhelm Denifl et le Japonais Akito Watabe.

Lillehammer[modifier | modifier le code]

Ramsau[modifier | modifier le code]

Lahti[modifier | modifier le code]

Val di Fiemme[modifier | modifier le code]

Chaux-Neuve[modifier | modifier le code]

L'enneigement suffisant permet l'utilisation pour la première fois d'une nouvelle boucle de 2,5 km qui comprend une nouvelle difficulté[J 4]. Maxime Laheurte est forfait pour les deux courses du week-end afin de se reposer pour les championnats du monde de ski nordique 2017[J 5],[J 6]. Le , Jarl Magnus Riiber qui avait remporté le saut de réserve et les entraînements domine le concours de saut[J 7]. Il réalise un saut de 112 m ce qui lui octroie 46 s sur l'Américain Ben Berend qui a également sauté à 112 m[J 7]. La différence s'explique par les compensations : le Norvégien s'est élancé de la porte 12 alors que l'Américain s'est élancé depuis la porte 16[J 7]. Le leader du classement général de la compétition, Eric Frenzel a sauté à 109,5 m ce qui lui permet d'être troisième à 53 s du Norvégien[J 7]. Derrière, Fabian Riessle est à min 1 s, Akito Watabe à min 2 s, Johannes Rydzek à min 15 s et Jørgen Graabak à min 22 s[J 7]. Lors de la course de fond, un groupe de poursuivants se forment rapidement et rattrape Jarl Magnus Riiber au 6e kilomètre de la course[J 7]. Dans le dernier tour, cinq athlètes se battent pour la victoire : quatre Allemands (Eric Frenzel, Fabian Riessle, Bjorn Kircheisen et Johannes Rydzek) et le Japonais Akito Watabe[J 8],[J 9]. Bjorn Kircheisen est lâché puis Eric Frenzel casse un bâton[J 7]. Finalment Johannes Rydzek s'impose au sprint devant Fabian Riessle et Akito Watabe[J 8].

Seefeld[modifier | modifier le code]

Un groupe de skieurs de fond en pleine montée.
Johannes Rydzek remporte les deux premières courses du Seefeld Triple

Jarl Magnus Riiber se blesse à l'épaule lors de la première journée du Seefeld Triple[J 10]. Il soit se faire opérer et sa saison est terminée[J 10].

Le lendemain, Johannes Rydzek domine le concours de saut grâce à un saut de 103,5 m[J 11]. Ildevance d'un dixième de point Bernhard Gruber et Samuel Costa qui sont ex aequo et qui ont tous les deux sauté à 106,5 m[J 11]. Converti en temps, les trois athlètes sont dans le même temps[J 11]. Eric Frenzel est quatrième à 4 s grâce à un saut à 105 m[J 11]. Fabian Rießle est sixième à 23 s et Akito Watabe est septième à 41 s[J 11]. Lors de la course de fond, un quatuor composé des Allemands Johannes Rydzek et Eric Frenzel, de l'Autrichien Bernhard Gruber et de l'Italien Samuel Costa se forme en tête[J 11]. Les Allemands imposent un rythme élevé afin que leur compatriote, Fabian Rießle, ne puisse pas revenir en tête de la course[J 11]. Le quatuor reste ensemble jusqu'au dernier tour où celui-ci explose sous l'impulsion d'Eric Frenzel[J 11]. Comme la veille, la course se joue au sprint entre Eric Frenzel et Johannes Rydzek[J 11]. Johannes Rydzek s'impose à nouveau à la photo-finish[J 11]. Samuel Costa termine, une nouvelle fois, troisième devant Bernhard Gruber[J 11]. Cette victoire permet à Johannes Rydzek de reprendre le dossard jaune de leader de la coupe du monde[J 11].

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

L'équipe allemande a dominé l'hiver[14]. En effet, les athlètes allemands ont remporté 26 des 29 courses de la saison[14]. De plus, ils ont réalisés à plusieurs reprises des doublés, triplés et même quadruplés lors des compétitions[14]. Johannes Rydzek a remporté les quatre courses des championnats du monde et Eric Frenzel est le premier athlète à avoir remporté à cinq reprises le classement général de la coupe du monde[14]. Quatre allemands ont terminé dans le top 5 mondial[14]. Afin de combler un niveau en saut jugé trop faible, les entraîneurs allemands ont décidé de mettre en place des entraînements supplémentaires sur le tremplin et une préparation physique personnalisée visant un développement de la puissance au tremplin[15]. Sébastien Lacroix juge que « les Autrichiens et les Norvégiens n'ont pas été dans le coup. Ce n'est pas un bon hiver pour les autres nations[15]. »

Alors qu'en France, la diffusion du combiné nordique est en baisse, les téléspectateurs allemands se sont passionnés pour le duel entre Eric Frenzel et Johannes Rydzek[16]. Le combiné a été le deuxième sport d'hiver le plus suivi derrière le biathlon en Allemagne[17].

Håvard Klemetsen, âgé de 38 ans, prend sa retraite[18]. Au cours de sa carrière, il a pris le départ de 220 manches de la coupe de la coupe du monde et il a remporté une seule course à Lillehammer en 2011[18]. Il a également remporté la médaille dans le relais aux jeux olympiques de Sotchi ainsi que plusieurs médailles aux championnats du monde[18]. Il devient l'entraîneur de l'équipe B norvégienne[19].

Classement général[modifier | modifier le code]

Classement individuel[modifier | modifier le code]


Rang Nom Points
01.
02.
03.
04. 0
05. 0
06. 0
07. 0
08. 0
09. 0
10. 0
11. 0
12. 0
13. 0
14. 0
15. 0
16. 0
17. 0
18. 0
19. 0
20. 0
Rang Nom Points
21. 0
22. 0
23. 0
24. 0
25. 0
26. 0
27. 0
28. 0
29. 0
30. 0
31. 0
32. 0
33. 0
34. 0
35. 0
36. 0
37. 0
38. 0
39. 0
40. 0
Rang Nom Points
41. 0
42. 0
43. 0
43. 0
43. 0
46. 0
47. 0
47. 0
49. 0
49. 0
51. 0
51. 0
53. 0
54. 0
54. 0
56. 0
57. 0
58. 0
59. 0
60. 0

Coupe des nations[modifier | modifier le code]

Classement final de la Coupe des Nations
Rang Nom Points
01.
02.
03.
04.
05.
06. 0
07. 0
08. 0
09. 0
10. 0
11. 0
12. 0
13. 0

Résultats[modifier | modifier le code]

Drapeau : Finlande Ruka
Étape Date Épreuve Vainqueur Deuxième Troisième Leader du classement
1 HS 142 - 10 km Drapeau : Allemagne Johannes Rydzek Drapeau : Allemagne Eric Frenzel Drapeau : Norvège Jørgen Graabak Drapeau : Allemagne Johannes Rydzek
2 HS 142 - 10 km Drapeau : Allemagne Johannes Rydzek Drapeau : Autriche Wilhelm Denifl Drapeau : Japon Akito Watabe
Drapeau : Norvège Lillehammer
Étape Date Épreuve Vainqueur Deuxième Troisième Leader du classement
3 Par équipe
HS 100 - 4x5 km
Drapeau de l'Allemagne Allemagne Drapeau de la Norvège Norvège Drapeau de l'Autriche Autriche
4 HS 100 - 10 km Drapeau : Allemagne Eric Frenzel Drapeau : Allemagne Johannes Rydzek Drapeau : Allemagne Fabian Rießle Drapeau : Allemagne Johannes Rydzek
5 HS 138 - 10 km Drapeau : Allemagne Eric Frenzel Drapeau : Allemagne Björn Kircheisen Drapeau : Norvège Jørgen Graabak
Drapeau : Autriche Ramsau
Étape Date Épreuve Vainqueur Deuxième Troisième Leader du classement
6 HS 142 - 10 km Drapeau : Allemagne Johannes Rydzek Drapeau : Allemagne Fabian Rießle Drapeau : Allemagne Eric Frenzel Drapeau : Allemagne Johannes Rydzek
7 HS 142 - 10 km Drapeau : Allemagne Eric Frenzel Drapeau : Allemagne Fabian Rießle Drapeau : Allemagne Vinzenz Geiger
Drapeau : Finlande Lahti
Étape Date Épreuve Vainqueur Deuxième Troisième Leader du classement
8 HS 130 - 10 km Drapeau : Allemagne Eric Frenzel Drapeau : Finlande Eero Hirvonen Drapeau : Allemagne Johannes Rydzek Drapeau : Allemagne Eric Frenzel
9 HS 130 - 10 km Drapeau : Allemagne Fabian Rießle Drapeau : Allemagne Eric Frenzel Drapeau : Allemagne Johannes Rydzek
Drapeau : Italie Val di Fiemme
Étape Date Épreuve Vainqueur Deuxième Troisième Leader du classement
10 HS 134 - 10 km Drapeau : Allemagne Eric Frenzel Drapeau : Allemagne Johannes Rydzek Drapeau : Norvège Magnus Moan Drapeau : Allemagne Eric Frenzel
11 Sprint par équipe
HS 134 - 2x7,5 km
Drapeau de la Norvège Norvège I Drapeau de la République tchèque République tchèque I Drapeau de l'Italie Italie I
12 HS 134 - 10 km Drapeau : Allemagne Eric Frenzel Drapeau : Allemagne Johannes Rydzek Drapeau : Japon Akito Watabe Drapeau : Allemagne Eric Frenzel
Drapeau : France Chaux-Neuve
Étape Date Épreuve Vainqueur Deuxième Troisième Leader du classement
13 HS 118 - 10 km Drapeau : Allemagne Johannes Rydzek Drapeau : Allemagne Fabian Riessle Drapeau : Japon Akito Watabe Drapeau : Allemagne Eric Frenzel
14 HS 118 - 10 km Drapeau : Allemagne Fabian Riessle Drapeau : Allemagne Johannes Rydzek Drapeau : Allemagne Eric Frenzel
Drapeau : Autriche Seefeld
Les Trois Jours du combiné nordique
Étape Date Épreuve Vainqueur Deuxième Troisième Leader du classement
15 HS 109 - 5 km Drapeau : Allemagne Johannes Rydzek Drapeau : Allemagne Eric Frenzel Drapeau : Italie Samuel Costa Drapeau : Allemagne Eric Frenzel
16 HS 109 - 10 km Drapeau : Allemagne Johannes Rydzek Drapeau : Allemagne Eric Frenzel Drapeau : Italie Samuel Costa Drapeau : Allemagne Johannes Rydzek
17 HS 109 (deux sauts) - 15 km Drapeau : Allemagne Eric Frenzel Drapeau : Allemagne Johannes Rydzek Drapeau : Autriche Bernhard Gruber Drapeau : Allemagne Eric Frenzel
Vainqueur des trois jours : Eric Frenzel
Drapeau : Corée du Sud Pyeongchang
Étape Date Épreuve Vainqueur Deuxième Troisième Leader du classement
18 HS 140 - 10 km[20] Drapeau : Allemagne Johannes Rydzek Drapeau : Autriche Mario Seidl Drapeau : Allemagne Fabian Riessle Drapeau : Allemagne Johannes Rydzek
19 HS 140 - 10 km Drapeau : Allemagne Johannes Rydzek Drapeau : Allemagne Eric Frenzel Drapeau : Autriche Mario Seidl
Drapeau : Japon Sapporo
Étape Date Épreuve Vainqueur Deuxième Troisième Leader du classement
20 HS 134 - 10 km Drapeau : Allemagne Björn Kircheisen Drapeau : Japon Akito Watabe Drapeau : Norvège Mikko Kokslien Drapeau : Allemagne Johannes Rydzek
21 HS 134 - 10 km Drapeau : Japon Akito Watabe Drapeau : Suisse Tim Hug Drapeau : Allemagne Manuel Faisst
Drapeau : Finlande Lahti
Championnats du monde de ski nordique 2017 (22 février au 5 mars)
Drapeau : Norvège Oslo
Étape Date Épreuve Vainqueur Deuxième Troisième Leader du classement
22 HS 134 - 15 km Drapeau : Japon Akito Watabe Drapeau : Allemagne Eric Frenzel Drapeau : Allemagne Björn Kircheisen Drapeau : Allemagne Johannes Rydzek
Drapeau : Norvège Trondheim
Étape Date Épreuve Vainqueur Deuxième Troisième Leader du classement
23 HS 140 - 10 km Drapeau : Allemagne Eric Frenzel Drapeau : Allemagne Johannes Rydzek Drapeau : Allemagne Fabian Riessle Drapeau : Allemagne Eric Frenzel
Drapeau : Allemagne Schonach
Étape Date Épreuve Vainqueur Deuxième Troisième Leader du classement
24 HS 106 - 10 km Drapeau : Allemagne Eric Frenzel Drapeau : Autriche Wilhelm Denifl Drapeau : Allemagne Johannes Rydzek Drapeau : Allemagne Eric Frenzel
25 HS 106 - 10 km Drapeau : Allemagne Eric Frenzel Drapeau : France François Braud Drapeau : Japon Akito Watabe

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Rules for the Fis Nordic Combined World Cup - Edition 2016/2017, Fédération internationale de ski, , 23 p. (lire en ligne). 
  • « Combiné Pourquoi les Allemands sont-ils si forts ? », Nordic magazine, no 23,‎ , p 46-51. 

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Notes :
  • Règlement de la FIS :
  1. a et b FIS 2016, p. 3.
  2. a b et c FIS 2016, p. 4.
  3. FIS 2016, p. 5.
  4. a b c d e et f FIS 2016, p. 7.
  5. a b et c FIS 2016, p. 8.
  6. a b et c FIS 2016, p. 9.
  7. FIS 2016, p. 6.
  • Autres références :
  1. a b et c (en) « FIS Nordic World Cup 2016/17 » [PDF], sur fis-ski.com, Fédération internationale de ski (consulté le 15 octobre 2016).
  2. « à propos du sport », sur eyowf2011.cz (consulté le 8 août 2014).
  3. « Ski – combiné nordique », sur olympique.ca (consulté le 16 septembre 2014).
  4. « Combiné nordique », sur espritbleu.franceolympique.com (consulté le 16 septembre 2014).
  5. a et b « L'ABC du combiné nordique », sur eurosport.fr, Eurosport, (consulté le 16 septembre 2014).
  6. « Le combiné nordique », sur universki.fr (consulté le 16 septembre 2014).
  7. a b c et d « Val Di Fiemme 2013 : présentation des mondiaux de ski nordique », sur vavel.com, (consulté le 9 décembre 2015).
  8. « Vu de Norge #91 : Bjørndalen est sur tous les fronts », sur nordicmag.info, (consulté le 12 novembre 2016).
  9. a et b (no) « Første lønnshopp siden 2008 », sur nrk.no, (consulté le 12 novembre 2016).
  10. (en) « Manninen comeback possible next season », sur fis-ski.com, Fédération internationale de ski, (consulté le 15 octobre 2016).
  11. « Tino Edelmann met un terme à sa carrière », sur lequipe.fr, (consulté le 7 novembre 2016).
  12. (en) « Autumn in the Alps: U.S. Nordic combined skiers log months in Europe », sur steamboattoday.com, (consulté le 7 janvier 2017).
  13. « Johannes Rydzek s'impose avec la manière à Ruka », sur lequipe.fr, .
  14. a b c d et e Nordic magazine 2017, p. 48.
  15. a et b Nordic magazine 2017, p. 49.
  16. (en) « Jason returns - a chance for Team France », .
  17. Nordic magazine 2017, p. 50.
  18. a b et c (en) « Norwegian veteran Håvard Klemetsen retires », sur fis-ski.com, .
  19. (en) « Klemetsen new head coach of "Team Beijing 2022" », sur fis-ski.com, .
  20. Était initialement prévu une course par équipe
    HS 140 - 4x5 km
  • Compétitions du mois de novembre :
  1. [PDF] (en) FIS, « Les résultats de l'épreuve du 26 novembre à Ruka », sur fis-ski.com, .
  2. [PDF] (en) FIS, « Les résultats de l'épreuve du 27 novembre à Ruka », sur fis-ski.com, .
  • Compétitions du mois de décembre :
  1. [PDF] (en) FIS, « Les résultats de l'épreuve du 2 décembre à Lillehammer », sur fis-ski.com, .
  2. [PDF] (en) FIS, « Les résultats de l'épreuve du 3 décembre à Lillehammer », sur fis-ski.com, .
  3. [PDF] (en) FIS, « Les résultats de l'épreuve du 4 décembre à Lillehammer », sur fis-ski.com, .
  4. [PDF] (en) FIS, « Les résultats de l'épreuve du 17 décembre à Ramsau », sur fis-ski.com, .
  5. [PDF] (en) FIS, « Les résultats de l'épreuve du 18 décembre à Ramsau », sur fis-ski.com, .
  • Compétitions du mois de janvier :
  1. [PDF] (en) FIS, « Les résultats de l'épreuve du 7 janvier à Lahti », sur fis-ski.com, .
  2. [PDF] (en) FIS, « Les résultats de l'épreuve du 8 janvier à Lahti », sur fis-ski.com, .
  3. [PDF] (en) FIS, « Les résultats de l'épreuve du 13 janvier à Val di Fiemme », sur fis-ski.com, .
  4. « Chaux Neuve : de la neige et du soleil et des Bleus ambitieux? », sur ledauphine.com, (consulté le 20 janvier 2017).
  5. « Maxime Laheurte au repos », sur ski-nordique.net, (consulté le 21 janvier 2017).
  6. « Chaux-Neuve : une équipe de France de combiné nordique toujours en reconstruction », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 21 janvier 2017).
  7. a b c d e f et g (en) « Rydzek on top, Frenzel unlucky in Chaux-Neuve », sur fis-ski.com, (consulté le 21 janvier 2017).
  8. a et b « Chaux Neuve : Rydzek devance Riessle », sur ski-nordique.net, (consulté le 21 janvier 2017).
  9. « Chaux-Neuve : Rydzek victorieux, Antoine Gérard régale », sur nordicmag.info, (consulté le 21 janvier 2017).
  10. a et b « Fin de saison pour Jarl-Magnus Riiber », sur ski-nordique.net, (consulté le 27 janvier 2017).
  11. a b c d e f g h i j k et l (en) « Rydzek stays on top in the Nordic Combined TRIPLE », sur fis-ski.com, (consulté le 28 janvier 2017).