Walter Thurnherr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Walter Thurnherr
Illustration.
Walter Thurnherr en 2015.
Fonctions
14e chancelier de la Confédération suisse
En fonction depuis le
(5 ans, 5 mois et 19 jours)
Élection 9 décembre 2015
Réélection 11 décembre 2019
Prédécesseur Corina Casanova
Biographie
Date de naissance (57 ans)
Lieu de naissance Muri (Suisse)
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Parti politique PDC
Diplômé de EPFZ
Université de Berne
Profession Diplomate
Fonctionnaire fédéral

Walter Thurnherr
Chanceliers de la Confédération suisse

Walter Thurnherr, né le à Muri (originaire de Diepoldsau), est un diplomate et homme politique suisse, membre du Parti démocrate-chrétien. Il est chancelier de la Confédération depuis le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Walter Thurnherr est originaire de Diepoldsau[1]. Après avoir grandi à Wohlen et fréquenté l'école cantonale d'Aarau, il étudie la physique théorique de 1983 à 1987 à l'École polytechnique fédérale de Zurich, puis les mathématiques à l'Université de Berne jusqu'en 1989.

Il entre ensuite dans les services diplomatiques de la Confédération, d'abord comme attaché à l'ambassade de Suisse à Moscou, puis au secrétariat politique du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) de 1991 à 1995, où il est l'assistant d'Édouard Brunner[2], et de nouveau à l'ambassade de Moscou de 1995 à 1997. Parallèlement, il représente la Suisse de 1995 à 1997 au sein du Groupe de Minsk, et de 1993 à 1997 comme assistant aux envoyés du secrétaire général de l'ONU pour la Géorgie.

De 1997 à 1999, il est conseiller personnel du conseiller fédéral Flavio Cotti avant de retourner au DFAE comme secrétaire général, puis de passer au Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche en 2003 et au Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication en 2011.

Le , il est élu chancelier de la Confédération par l'Assemblée fédérale avec 230 voix et succède ainsi à Corina Casanova le [3]. Son nom circule en 2017 pour succéder à Doris Leuthard au Conseil fédéral, mais il ne présente pas sa candidature[2]. Le , il est réélu avec 219 voix. Sa réélection était soutenue par l’ensemble de la classe politique[4].

Il est marié et père de deux enfants[5],[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Othmar von Matt, « 1. August - Der verlorene Sohn kehrt zurück: Ovationen für den Bundeskanzler », sur Aargauer Zeitung, (consulté le 22 avril 2021).
  2. a et b Bernard Wuthrich, « Walter Thurnherr, gardien de la tour et gestionnaire de crise », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le 5 juin 2021)
  3. « Walter Thurnherr est le nouveau chancelier de la Confédération », sur admin.ch (consulté le 10 décembre 2015)
  4. https://www.parlament.ch/fr/%C3%BCber-das-parlament/archive/retrospective-des-elections/election-chancelier
  5. Chancellerie fédérale ChF, « Walter Thurnherr, chancelier de la Confédération », sur www.bk.admin.ch (consulté le 15 février 2021)
  6. (de) Manuel Bühlmann, « Bundeskanzler : Freiämter Thurnherr hat Humor - «Wir nehmen nicht alles bierernst» », sur Aargauer Zeitung (consulté le 15 février 2021)

Source[modifier | modifier le code]