Raymond Feuillatte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Raymond Feuillatte
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Nationalité
Drapeau : France Française
Activité
Formation

Raymond Feuillatte est un peintre français, né à Neuilly-sur-Seine le , et mort dans la même ville le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Raymond Feuillatte est élève de l'École nationale supérieure des beaux-arts puis de l'École nationale supérieure des arts décoratifs à Paris, cette dernière lui décernant en 1924 son premier prix. Une bourse de la ville de Paris en 1933 lui permet de visiter la Tunisie, l'Algérie et le Maroc, dont il rapporte des paysages et des portraits qui lui valent d'être répertorié parmi les artistes orientalistes[1].

Sociétaire du Salon d'automne, il en est le président en 1941. En 1951, il est vice-président du Salon populiste.

Il résidait au no 5 villa des Sablons à Neuilly-sur-Seine.

Mort le 4 juillet 1971, Raymond Feuillatte est inhumé dans le cimetière ancien (8e division) de Neuilly-sur-Seine[2].

Ouvrages illustrés[modifier | modifier le code]

  • Robert Kanters, Vie du Père Surin, avant-propos de Jean-Daniel Maublanc, Éditions La Pipe en écume, 1942.
  • Charles Galtier, La dicho dou caraco (la chanson du bohémien), poèmes, Toulon, Éditions l'Astrado, 1974.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

En Algérie
En France

Collections privées référencées[modifier | modifier le code]

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

Expositions collectives[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]