Proserpine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Proserpine (homonymie).
Proserpine
Déesse de la mythologie romaine
Image illustrative de l'article Proserpine
Caractéristiques
Nom latin Proserpina
Fonction principale Déesse des saisons
Équivalent(s) par syncrétisme Perséphone
Famille
Père Jupiter
Mère Cérès
Conjoint Pluton


Proserpine est une divinité romaine équivalente à Perséphone dans la mythologie grecque. Elle est la fille de Cérès (ou Déméter) et Jupiter ( Zeus en Grec). Proserpine est la déesse des saisons.

Antiquité[modifier | modifier le code]

La mythologie raconte qu’elle a été enlevée par Pluton, dieu des Enfers qui l’a ensuite épousée. Comme Pluton (Hadès en Grec) est le frère de Jupiter et Proserpine sa fille, on déduit que Pluton est en couple avec sa nièce. Un accord aurait été conclu avec celui-ci afin qu'elle puisse retourner avec sa famille certaines périodes de l’année. Ainsi, elle passe six mois aux Enfers (ce qui symbolise notre automne et notre hiver) puis six mois avec sa mère (ce qui correspond à nos printemps et été).

Cet épisode est relaté par Claudien dans Le Rapt de Proserpine.

Elle a été nommée par les Romains le « Serpent qui rampe sous la terre »[réf. nécessaire].

Elle apparaît encore dans le récit de la mythologie grecque Orphée et Eurydice, mais également dans le livre V des Métamorphoses d’Ovide.

Moyen-Âge[modifier | modifier le code]

Le sarcophage de Charlemagne en marbre de Paros qui date du IIe siècle représente l'enlèvement de Proserpine.

Du XVIème siècle et XXème siècle[modifier | modifier le code]

L'Enlèvement de Proserpine de Nicolò dell'Abbate (XVIe siècle)
L'enlèvement de Proserpine, Versailles

Elle a été peinte par John William Waterhouse dans "Le chant du Printemps" ( 1913 - Huile sur toile - 71,5 x 92,4 cm)

Proserpine apparaît dans les livres Thésée et "L'Immoraliste" d’André Gide.

Voir aussi[modifier | modifier le code]