Pompeo di Campello

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pompeo di Campello
Pompeodicampello.jpg
Fonctions
Ministre des Affaires étrangères du Royaume d'Italie (d)
-
Sénateur du Royaume d'Italie
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
SpolèteVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Cimetière monumental de Spoleto (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Pompeo Di CampelloVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Italien ( - )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Le comte Pompeo di Campello (né le à Spolète, dans l'actuelle province de Pérouse, en Ombrie et mort dans la même ville le ) est un homme politique italien du XIXe siècle, patriote de l'Unité italienne du Royaume d'Italie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le comte Pompeo di Campello, descendant d'une famille noble italienne de la province de Spoleto, montre très jeune un patriotisme enflammé, en participant à la révolte de sa ville natale, et en faisant partie de la junte et du « Comitato provinciale di Bologna » (comité provincial de Bologne), il est nommé président du « cercle populaire » de Spoleto, et devient en 1831, un farouche opposant au pape Pie IX.

En 1847, il s'engage activement dans les mouvements politiques, et plus particulièrement dans la guerre menée contre l'Autriche par le roi Charles-Albert de Sardaigne.

Comme intendant général, Pompeo Campello se rend en Vénétie, rejoindre les troupes pontificales d'indépendance italienne commandée par le général Giovanni Durando.

Après l'assassinat de Pellegrino Rossi en 1848, le comte Pompeo di Campello revient en 1849 au gouvernement comme ministre de la Guerre et de la Marine[1] , et est élu député de la circonscription de Spoleto à l'Assemblée constituante, et le , il est nommé sénateur du Royaume. Partisan de la République italienne, il décrète la destruction de la forteresse de la Rocca Paolina de la ville de Pérouse.

Émigré à Paris, et de retour à Rome, il est nommé par le gouvernement Urbano Rattazzi, ministre des Affaires étrangères le [2].

Vie familiale[modifier | modifier le code]

Le comte Pompeo di Campello est le fils de Bernardino comte di Campello, et de Béatrice Bourbon di Monte Santa Maria sa mère. Il épouse Giacinta Ruspoli dont il aura deux enfants Paolo et Maria.

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]