Polleur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Polleur
Polleur
L'entrée de Polleur par le 'pont du coucou'
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Liège Province de Liège
Arrondissement Verviers
Commune Theux
Verviers
Code postal 4800
4910
Zone téléphonique 087
Démographie
Gentilé Pollinois - Pollinoise
Géographie
Coordonnées 50° 32′ nord, 5° 52′ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Polleur
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Polleur
Géolocalisation sur la carte : Région wallonne
Voir sur la carte administrative de Région wallonne
City locator 14.svg
Polleur
Géolocalisation sur la carte : province de Liège
Voir sur la carte administrative de province de Liège
City locator 14.svg
Polleur

Polleur (en wallon Poleur) est un village au bord de la Hoegne, au sud de la ville de Verviers, dans la province de Liège, en Belgique. Administrativement il fait partie de la commune de Theux (Région wallonne). Lors de la restructuration communale une partie du village fut transférée vers la commune de Verviers. C'était une commune à part entière avant la fusion des communes qui fut effective en janvier 1977. Son territoire englobait le village de Jehanster qui, au moment de la fusion des communes, fut divisé entre les municipalités de Theux et de Verviers.

Histoire[modifier | modifier le code]

Philippe de Commynes a écrit dans ses Mémoires[1] que l'armée de Charles le Téméraire fut contrainte de quitter le pays parce que, le froid venant, la faim s'y faisait sentir et le vin gelait tant qu'il fallait le découper à la hache. Le duc Charles, quatrième et dernier duc de Bourgogne (de la branche des Capétiens-Valois) venait d'incendier Liège le .

Après l'incendie de Liège, Charles le Téméraire campa à Polleur pour surveiller le ravage du pays de Franchimont[2].

Lors de la Révolution liégeoise, les délégués des cinq bans du marquisat de Franchimont (Jalhay, Sart, Spa, Theux et Verviers) se réunirent du au , à Polleur d’abord, puis à Theux et ensuite à Spa : en vingt-cinq séances, les Franchimontois proclamèrent une Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen () plus radicale que celle qu’adoptait alors la France. Cette assemblée est connue sous le nom 'Congrès de Polleur', qui a donné son appellation à la route qui relie Theux à Polleur.

Événements[modifier | modifier le code]

La Hoëgne sous la neige

La fête du Coucou[3] : chaque année paire, fin juillet, le dernier marié de l'année est jeté dans l'eau de la Hoëgne, rivière qui naît dans la Fagne de Polleur et porte le nom de Polleur sur ses premiers kilomètres. L'histoire raconte qu'un animal fantastique (la « bête de Staneux »[4], sorte de centaure) menaçait les habitants. Les paysans décidèrent une nuit de le capturer. Tous partirent en forêt, sauf le jeune marié qui préféra meilleure occupation... La bête fut capturée, mais, après l'avoir jugé devant un tribunal populaire, on punit le « coucou » (pour couardise) en le plongeant dans la rivière[5], [6], [7], [8]

Polleur accueille, le 1er mai, de nombreux brocanteurs à l'occasion de sa brocante annuelle[9].

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Église Saint-Jacques[modifier | modifier le code]

La construction de l'église Saint-Jacques de Polleur date du XVe siècle.

La caractéristique de cette église est de posséder un clocher tors dextrogire (de gauche à droite)[9] composé de deux parties. La partie inférieure, d'où s'élève une flèche composite octogonale bâtie volontairement torse, repose sur une base carrée. La flèche se raccorde à la partie supérieure également octogonale mais droite.

La tour et la flèche de l'église Saint-Jacques sont inscrites au patrimoine immobilier classé de Theux (arrêté du )[10].

Une réplique de la Grotte de Lourdes a été réalisée devant l'église.

Vieux Pont de Polleur[modifier | modifier le code]

Un pont romain, le vieux pont de Polleur ou pont du Coucou, construit en moellons calcaires, traverse la Hoëgne[11]. C'est à cet endroit qu'a lieu la fête du Coucou. Sur le pont, on peut voir deux statuettes représentant le Christ et la Vierge Marie.

Le vieux pont de Polleur est inscrit au patrimoine immobilier classé de Theux (arrêté du )[12].

Anciennes maisons[modifier | modifier le code]

Polleur abrite des maisons et des fermes du XVIIIe siècle[9].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Joël Blanchard, Philippe de Commynes : Mémoires, Pocket, , 793 p. (lire en ligne), p. 185.
  2. Auguste Morel, De Paris à Cologne, à Bruxelles, à Senlis, à Laon, à Dinant, à Givet, à Luxembourg, à Trèves, à Maestricht, Paris, Librairie de L. Hachette et Cie, , 464 p. (lire en ligne), p. 435.
  3. « Retour en images sur la Fête du Coucou à Polleur », sur l'avenir.net, (consulté le ).
  4. Albert Moxhet, Ardenne et Bretagne, les sœurs lointaines, Liège - Bruxelles, Pierre Mardaga, , 130 p. (ISBN 2-87009-407-8, lire en ligne), p. 19.
  5. Christine Masuy, « Légendes. La fin de la bête de Staneux », Le Soir,‎ (lire en ligne).
  6. (wa) Pol Noël, Lu Biésse dè Stâneûs. Lu traque èt l'Coûr dè Coucou (Istwêre veûre) : La Bête du Staneux. La battue et la Cour du Coucou, Verviers, Librairie l'Île Ouverte, (lire en ligne), illustrations de Jean Lequeu et Raymond Héroufosse (coll. Histoire véritable)
  7. Pol Noël, Polleur mystérieux, Verviers, À l'Enseigne du Chat volant, (lire en ligne), illustrations de Stéphane Renaville (coll. Esprits de clocher)
  8. a et b Franck Destrebecq, « Razzia liégeoise sur le concours wallon de BD. Duo verviétois sur la ligne de départ. La BD, image de marque de la Wallonie », sur Le Soir, (consulté le ), p. 19.
  9. a b et c « Polleur », sur Theux.be (consulté le ).
  10. « Patrimoine - Biens classés et Zones de protection : Tour et flèche de l'église Saint-Jacques, actuellement église Notre-Dame », sur SPW - DG04 - Patrimoine (consulté le ).
  11. Chantal Cloes, « Le Vieux Pont de Polleur », sur Syndicat d'initiative de Theux - Franchimont, (consulté le )
  12. « Patrimoine - Biens classés et Zones de protection : Le vieux pont de Polleur, rue R. Bordure », sur SPW - DG04 (consulté le ).
  13. « Nécrologie. Maurice Maréchal », Le Monde, no 19651,‎ , p. 20.
  14. « Macherot rejoint sa lande aux sortilèges », sur Le Soir, (consulté le ) : « L'inventeur de la bombe au bithure de zitron s'en est allé à 84 ans. L'art belge perd son plus grand poète animalier. Dans la nuit de jeudi à vendredi, Raymond Macherot a éteint doucement la lumière du bosquet hanté de Polleur, près de Spa. ».
  15. « Macherot Raymond », sur Best of Verviers, (consulté le ) : « « Né le 30 mars 1924 à Verviers, Raymond Macherot, père de Sibylline, coulait des jours heureux à Polleur. Il y est décédé le 26 septembre 2008 » ».
  16. a et b « Institut Destrée. Remise des prix du concours de bande dessinée "Wallonie, Terre de Légendes et d'Avenir" organisé par la Région wallonne », sur Wallonie Art-Culture, (consulté le ).
  17. Christophe Dechêne, « Arnold couchard et ces histoires qui sommeillent en lui », L'Avenir,‎ (lire en ligne).
  18. Aline Paulus, « Raymond Héroufosse un homme libre », sur sitheux.be, (consulté le ).
  19. « Noël Pol », sur bestofverviers.be, Best of Verviers.be, (consulté le )
  20. « Pol Noël », sur babelio.com, Babelio (consulté le ).
  21. A.M., « Anne Liégeois (1948-2013) », sur Sainte-Barbe de Stavelot (consulté le ).
  22. « Guy Cabay », sur igloorecords.be (consulté le ).
  23. « Albert Moxhet », sur Association des écrivains belges de langue française (consulté le ) : « Wallonie, terre de légendes, Grivegnée, Noir Dessin Production, 1998, Albert Moxhet en collaboration avec Albert Bodeson, Jean-François Demoulin, Lionel Dupont, Michel Elsdorf, René Hausman, Didier Petit, Franco Pilota et Dominique Schillings ».

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Pierre Paul Bovy, Promenades historiques dans le pays de Liège, vol. 2, Éditions P.J. Collardin, 1839.
  • Le Chevalier au cygne et Godefroy de Bouillon (poème épique), Hayez, imprimeur, 1846.
  • L'Église de Polleur, Éditions Léonard, 1902.
  • Maurice Maréchal, Histoire de l'enseignement dans la commune de Polleur : les écoles de Polleur-centre, Jehanster et Fays, Éditions Darimont, 1907, 79 p.
  • Trente-huit forages entre Polleur et Solwaster (autoroute A27 Verviers - Steinebruk, Service géologique de Belgique, 1977, 50 p.
  • Ouvrage collectif, Province de Liège (chapitre Theux [La Reid, Polleur, Theux]), Bruxelles, Éditions Racine, 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]