Phyllostachys edulis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le bambou Moso (Phyllostachys edulis ; synonymes : P. pubescens sspp. ou P. heterocycla sspp.), ou bambou d'hiver, ou mao zhu (Chinois: 毛竹; pinyin: máozhú), (Japonais モウソウチク(孟宗竹)) est une espèce de bambou résistant à -20 °C. C'est l'espèce susceptible d'atteindre le plus grand développement en France, en particulier dans le sud du pays. Sa taille est environ 15 à 28 mètres.

Description[modifier | modifier le code]

Bien que le bambou ne soit pas un arbre du point vue botanique, on parle de forêt de bambou (Arashiyama, Kyoto, Japon).
Jeune pousse de bambou géant.
Turions de bambou (takenoko) tels qu'ils sont vendus au Japon.

Les chaumes vert-bleutés au départ, puis jaunissant avec l'âge et le soleil, ont un diamètre compris entre 10 et 20 cm. Les turions sont comestibles et, en France, sortent en avril, ils se développent à une vitesse remarquable de 50 cm à 1 m par jour, durant le pic de la période de croissance. Phyllostachys edulis, en Chine et au Japon, fait l'objet de cultures industrielles dans ce but. Les jeunes pousses sont cueillies, un peu comme des asperges, dès qu'elles commencent à sortir de terre.

Ce bambou apprécie le soleil, un sol fertile et pas trop sec ; ces paramètres ainsi que la température déterminent ses dimensions, il résiste dans de mauvaises conditions mais sans atteindre ses proportions habituelles de son pays d'origine.

À titre indicatif, les spécimens de la bambouseraie d'Anduze culminent à 23 mètres. Et une des plus belle bambouseraie d'edulis au monde est la bambouseraie d'Arashiyama ainsi que la « forêt de bambous géants de Sagano » à Kyoto (Japon).

Ce bambou, comme le Phyllostachys viridiglaucescens, est utilisé dans la construction, ainsi que dans l'élaboration de lamellés-collés, pour ameublement, parquets et charpente, etc. Il est également cultivé industriellement pour la préparation de pâte à papier en Chine.

Liste des sous-espèces et variétés[modifier | modifier le code]

Selon Tropicos (29 septembre 2016)[1] (attention liste brute contenant possiblement des synonymes) :

  • sous-espèce Phyllostachys edulis cv quadrangulata Gardner,
  • variété Phyllostachys edulis var. heterocycla (Carrière) J. Houz.

Cultivars[modifier | modifier le code]

Liste non-exhaustive de cultivars:[citation nécessaire]

  • Phyllostachys edulis 'Bicolor',
  • Phyllostachys edulis 'Ajiensis',
  • Phyllostachys edulis 'Kikko' ou 'Kikko-Chiku' (syn. : Phyllostachys edulis var. heterocycla),
  • Phyllostachys edulis 'Subconvexa' (syn.: Phyllostachys heterocycla f. subconvexa, Phyllostachys pubescens 'Subconvexa'),
  • Phyllostachys edulis 'Nabeshimana', (syn.: Phyllostachys heterocycla f. nabeshimana, Phyllostachys pubescens f. luteosulcata).

Biochimie[modifier | modifier le code]

On a isolé divers composés chimiques à partir de Phyllostachys edulis, dont notamment :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tropicos, consulté le 29 septembre 2016
  2. a et b (en) Mee-Hyang Kweon, Han-Joon Hwang, et Ha-Chin Sung, « Identification and Antioxidant Activity of Novel Chlorogenic Acid Derivatives from Bamboo (Phyllostachys edulis) », J. Agric. Food Chem., vol. 49, no 10,‎ , p. 4646–4655 (lire en ligne).
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) Guo, X. F., Yue, Y. D., Tang F., Wang, J., Yao, X., « Antioxidant properties of major flavonoids and subfractions of the extract of Phyllostachys pubescens leaves », Journal of Food Biochemistry,‎ (lire en ligne)
  4. a et b (en) Higa, J. K., Liang, Z., Williams, P. G., & Panee, J., «  Phyllostachys edulis Compounds Inhibit Palmitic Acid-Induced Monocyte Chemoattractant Protein 1 (MCP-1) Production », PLOS ONE, vol. 7, no 9,‎ , e45082. (lire en ligne).
  5. a, b, c, d et e (en) Yong-chun Jin, Hua-liang Liu et Ke Yuan, « Simultaneous determination of seven effective constituents in the leaves of bamboo by reversed phase high performance liquid chromatography (RP-HPLC) », Med. Plants Res., vol. 5, no 32,‎ , p. 5630-5635 (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Autres liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]