Ramie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Boehmeria nivea • ortie de Chine

La ramie (également appelée « ortie de Chine »), nom binominal « Boehmeria nivea » est une plante textile de la famille des orties utilisée pour la production artisanale. 6 000 ans d'utilisation en font l'une des plus anciennes plantes textiles et papiers utilisées.

Son nom scientifique est : Boehmeria nivea (L.) Gaudich.

Elle permet d'obtenir jusqu'à six récoltes par an et est originaire d'Extrême-Orient.

À la partir de la fin du XIXe siècle, la Banque de France l'utilise pour fabriquer un papier fiduciaire très résistant.

La ramie n'est pas uniquement utilisée comme une fibre textile et papiers, mais aussi comme plante ornementale en Asie. Elle a des feuilles en forme de cœur.

Aujourd'hui, la ramie est principalement cultivée en Chine, Brésil, Philippines, Inde, Corée du Sud et Thaïlande. Elle est également cultivée aux États-Unis d'Amérique.

Production mondiale de ramie

Chine[modifier | modifier le code]

Élimination des imperfections d'une pièce de ramie.

Elle est appelée « zhuma » en Chine (chinois simplifié : 苎麻 ; chinois traditionnel : 苧麻 ; pinyin : zhùmá), elle est considérée comme la plus longue des fibre à textile (60 à 250 mm de long) appelés ma (, ), en référence au chanvre et différentes autres espèces.

Japon[modifier | modifier le code]

Au Japon, la ramie est utilisée pour produire le Miyako-Jōfu (宮古上布?), un tissu traditionnel très fin adapté aux conditions des étés locaux et originaire de Miyako-jima, dans l'archipel des îles Miyako (préfecture d'Okinawa).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Théophile Moerman, La Ramie, ou Ortie Blanche sans dards: synonymes de China-Grass, de Urtica Boehmeria Nivea, de Rhea, etc. ; Plante textile sous plusieurs rapports supérieure au lin et au coton., Gand : Imprimerie de Max. de Munter, 1871, [1]
  • La ramie, nouveau textile soyeux: communication présentée à la Société des sciences industrielles de Lyon, dans la séance du 14 février 1877, par M. Léger, Lyon : Imprimerie Storck, 1877 [2]
  • Numa Bothier, Culture de la ramie: Observations faites en Algérie, Imprimerie Cheniaux-Franviele, 1883
  • Félicien Michotte, Traité scientifique et industriel des plantes textiles : La ramie, tome 1 : Culture et succédanés, Paris : Editions J. Michelet, 1893 & Société de propagande coloniale, 1925 [3]
  • La ramie, culture, préparation, utilisation industrielle : compte-rendu in-extenso des séances du Congrès et du Concours international de la ramie (juin-octobre 1900), avec une préface de M. Maxime Cornu, Paris : aux bureaux de la "Revue des cultures coloniales", 1901 [4]
  • Léon Hautefeuille, Notes et observations sur la culture de la ramie, Hanoï-Haïphong : Imprimerie de l'Extrême-Orient, 1915, 70 p.
  • Auguste Chevalier & Marcel Dagron, « Le problème de la culture de la Ramie dans les Colonies françaises », dans le Journal d'agriculture traditionnelle et de botanique appliquée, n° 67 de mars 1927, pp. 161-170 [5]

Liens externes[modifier | modifier le code]