Pédologie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une proposition de fusion est en cours entre Pédologie (géotechnique) et pédologie.

Les avis sur cette proposition sont rassemblés dans une section de Wikipédia:Pages à fusionner. Les modifications majeures apportées, entre temps, aux articles doivent être commentées sur la même page.

Un pédologue face à un profil de sol

La pédologie (du grec πέδον pédon : « sol » et λόγος lógos : « étude »), plus rarement appelée édaphologie (du grec ancien ἔδαφος edaphos « sol ») est une science ayant pour but d’étudier la pédogenèse des sous-sols rocheux, la transformation, les particules, les caractéristiques et la taxonomie des sols.

Les pédologues qualifient de sol ou de terre arable les décimètres supérieurs de la surface de la Terre, généralement très vivants et poreux, où les plantes prennent racine. Les sols se forment à partir de la roche sous-jacente sous l’effet de l’érosion et de l’activité des êtres vivants à la surface de la Terre

Histoire et définition[modifier | modifier le code]

La pédologie s’est imposée comme une véritable discipline scientifique au XIXe siècle, notamment grâce aux travaux du géographe et géologue russe Vassili Dokoutchaïev et de Charles Darwin. Au XXe siècle, en Europe, la cartographie pédologique structurée en fonction des différents types de sols prend une autre dimension ; elle est désormais plus largement reconnue et relève de la responsabilité des pouvoirs publics de chaque État. Aujourd’hui, elle est mise en relation avec la protection de l’environnement et des eaux, la fertilisation ciblée (et économe) et la promotion d’une végétation naturelle et adaptée à l’environnement.

Le terme sol est utilisé très différemment selon les différentes sciences de la Terre. La pédologie définit ce terme (selon Winfried Blum, 1986, Hochschule Für Bodenkultur, Vienne) comme étant la couche supérieure, épaisse d’environ un mètre en moyenne, de la surface terrestre caractérisée par les éléments suivants : « De la surface terrestre jusqu’à la roche-mère, les sols sont des couches meubles, perméables, structurées horizontalement (stratigraphie), vivantes et réactives qui se renouvellent à travers la transformation de substances organiques et inorganiques – avec l’apport d’énergie et de substances présentes dans l’atmosphère – et dans lesquelles ces processus de transformation se poursuivent. »

Étant donné que les sols se composent d’une phase solide, d’une phase gazeuse et d’une phase liquide, ils se présentent sous forme d’un système géoécologique et géobiologique triphasé et dynamique.

Interdisciplinarité[modifier | modifier le code]

La pédologie est une science interdisciplinaire, qui regroupe les connaissances et les méthodes de différents domaines de spécialité. Il s'y trouve notamment :

Les connaissances de la pédologie revêtent une importance fondamentale pour l’écologie, l’agriculture et la sylviculture. Ces dernières portent sur l’étude de la terre arable, sur laquelle repose la survie de l’Homme depuis les débuts de l’agriculture au néolithique.

À partir de la classification traditionnelle des sols, la sylviculture a vu émerger une conception du sol en tant que géo-écosystème. Les prévisions concernant les répercussions des émissions dues à l’Homme sur les bioéléments des sols ont été confirmées par des analyses à long terme.

Dans le cadre des sciences des matériaux, la pédologie fournit également des bases en mécanique et en comportement des sols ainsi qu’en hydrométrie pour la géotechnique et la statique des bâtiments, utilisées dans la construction de fondations.

Différents échantillons de terre

Protection de l’environnement[modifier | modifier le code]

La protection des sols renvoie à la préservation durable des fonctionnalités du sol, qui doivent être avant tout préservées ou rétablies suivant un « code de bonnes pratiques » (cf. Directive cadre pour la protection des sols). Ainsi, il faut éviter autant que possible les altérations néfastes du sol ou, le cas échéant, assainir l’éventuelle fonctionnalité négative persistante. Outre la contamination mécanique due au compactage des sols, on prend également en compte la contamination chimique due aux déchets toxiques et les eaux également contaminées par ces derniers. L’activité des hommes sollicite trop fortement le sol, ce qui conduit à ces dégradations que l’on constate de plus en plus à travers l’érosion des sols (voir également Dust Bowl), l’imperméabilisation des sols ou encore la baisse de fertilité des sols. Lorsque l’on intervient sur les sols, on doit éviter autant que possible de dégrader ses fonctions naturelles ainsi que son rôle en tant que témoin de l’histoire naturelle et culturelle.

Débouchés[modifier | modifier le code]

Des études de pédologie peuvent ouvrir la voie à d’autres branches telles que la sylviculture, la géographie, la géo-écologie, l’agriculture, l’arboriculture ainsi que les sciences de l'environnement.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles Darwin : La formation de la terre végétale par l’action des vers de terre. Traduit de l’anglais par Aurélien Berra. Schweizerbart, Stuttgart 1882.
  • Fritz Scheffer, Paul Schachtschabel, Hans-Peter Blume (Modif.) : Lehrbuch der Bodenkunde. 16e édition. Spektrum Akademischer Verlag, Heidelberg 2010, ISBN 978-3-8274-1444-1.
  •  H.-P. Blume, P. Felix-Henningsen, W. R. Fischer : Handbuch der Bodenkunde. Wiley-VCH, Weinheim 2011, ISBN 978-3-527-32563-4.
  • W. E. H. Blum : Bedarf und Möglichkeiten eines Geo-Informationssystems aus der Sicht der Bodenkunde. In Geowiss. Mitt. Band 27 (Hrsg. G. Gerstbach), GeoLIS I, S. 104 ff., TU Vienne 1986.
  • H. Kuntze, G. Roeschmann, G. Schwerdtfeger : Bodenkunde. 5e édition. UTB, Stuttgart 1994, ISBN 3-8252-8076-4.
  • D. L. Rowell : Soil science: Methods & applications. Springer, Berlin 1997, ISBN 3-540-61825-2.
  • W. E. H. Blum : Bodenkunde in Stichworten. (Hirts Stichwortbücher) 6e édition. Borntraeger, Berlin 2007, ISBN 3-443-03117-X.
  • H. Sponagel, Ad-hoc-AG Boden : Bodenkundliche Kartieranleitung. 5e édition. Schweizerbart, Stuttgart 2005. ISBN 3-510-95920-5.
  • A. Jones [Hrsg.], E. Akça, European Soil Bureau Network : Atlas européen de la biodiversité des sols – Commission européenne, DG Joint Research Centre. Office for Official Publications of the European Communities, Luxemburg 2005, ISBN 92-894-8120-X; EUR 21676 EN.
  • Wolfgang Zech, G. Hintermaier-Erhard : Böden der Welt: ein Bildatlas. Spektrum Akademischer Verlag, Heidelberg 2002, ISBN 3-8274-1348-6.
  • G. Hintermaier-Erhard, W. Zech : Wörterbuch der Bodenkunde. Spektrum Akademischer Verlag, Heidelberg 1997, ISBN 3-432-29971-0.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Association française pour l'étude des sols