Wisteria sinensis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Glycine de Chine, Wisteria sinensis, est une plante grimpante, pouvant atteindre jusqu'à 10 m de hauteur, originaire de Chine, introduite en France par Dominique Parrenin au début du XVIIIe siècle et en Grande-Bretagne par le capitaine Welbauk en 1816[1].

Description[2][modifier | modifier le code]

Arbuste lianescent (3-10m) à tronc ligneux et à tiges volubiles.

Feuilles: composées imparipennées, 7-13 folioles chez Wisteria sinensis (13-19 folioles chez Wisteria floribunda).

Fleurs: très nombreuses, en longues grappes pendantes (20-30 cm, jusqu'à 50 cm et plus chez Wisteria floribunda), parfois blanches, le plus souvent lilas très pale à plus ou moins foncé, parfumées. Elle apparaissent tôt au printemps avant les feuilles et on assiste le plus souvent à une deuxième floraison discrète en été ou ou en automne.

Fruits: grosses gousses poilues contenant 3 à 5 graines brunes, plates et arrondies.

Habitat: plantes ornementales très fréquentes. Elles sont palissées contre les murs ou courent sur des clôtures.

Propriétés[modifier | modifier le code]

Les graines de ces deux espèces contiennent de la wistarine, glycoprotéine de type lectine, toxique. Des intoxications sont signalées dans la littérature et concernent des enfants ayant consommé des graines. Ce sont donc des plantes qu'il faut considérer comme toxiques.

Liste des variétés et formes[modifier | modifier le code]

Selon Tropicos (11 juin 2013)[3] (Attention liste brute contenant possiblement des synonymes) :

  • variété Wisteria sinensis var. albiflora Lem.
  • variété Wisteria sinensis var. sinensis
  • variété Wisteria sinensis var. violaceo-plena C.K. Schneid.
  • forme Wisteria sinensis fo. alba (Lindl.) Rehder & E.H. Wilson
  • forme Wisteria sinensis fo. alba Lindl.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Verhaeghe, P. 2004. Clef des plantes sarmenteuses rustiques en Belgique. Taxonomania 11:1-26
  2. Joel Reynaud, La Flor du Pharmacien, Ed TEC et DOC, 2002
  3. Tropicos, consulté le 11 juin 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :