Ligule (graminoïdes)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ligule.
Ligule sur une feuille d'Alopecurus geniculatus (Poaceae).
Ligule ciliée constituée d'une couronne de poils chez Setaria verticillata (Poaceae).

Une ligule, en botanique, chez les Poaceae (graminées), Cyperaceae et Juncaceae, est une pièce foliaire correspondant à une languette membraneuse, parfois remplacée par une rangée de poils, voire absente, située à la jonction de la gaine et du limbe des feuilles, dans le prolongement de la gaine.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le terme « ligule », attesté en français depuis 1582, est emprunté au latin ligula, diminutif de lingua, langue[1].

Morphologie[modifier | modifier le code]

La ligule est généralement adaxiale (ou interne), mais on peut voir, plus rarement, des ligules abaxiales (externes), en particulier chez certaines Bambusoideae[2],[3],[4].

La ligule peut présenter des formes variables selon les genres et espèces. On peut ainsi observer des ligules courtes ou longues, aiguës, obtuses ou tronquées, entières, échancrées, bifides, dentées ou ciliées[5].

Chez certaines espèces de Poaceae et Cyperaceae, il peut exister une languette membraneuse, également située à la jonction de la gaine et du limbe, mais dans le prolongement de ce dernier, appelée « antiligule »[6]. Certains auteurs l'appellent aussi contraligule, fausse ligule ou pseudo-ligule[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « LIGULE, subst. fém. », sur Centre national de ressources textuelles et lexicales (CNRTL) (consulté le 23 août 2016).
  2. (en) Lynn Clark, Bamboo Phylogeny Group, « An Updated Tribal and Subtribal Classification of the Bamboos (Poaceae: Bambusoideae) », sur Bamboo Identification (consulté le 23 août 2016).
  3. (en) Leandro TD, Shirasuna RT, Filgueiras TS, Scatena VL, « The utility of Bambusoideae (Poaceae, Poales) leaf blade anatomy for identification and systematics  », Brazilian Journal of Biology, vol. 76, no 3,‎ , p. 708-717 (DOI 10.1590/1519-6984.01715, lire en ligne).
  4. (en) « Glossary - ligule », sur Louisiana State University Herbaria Tools, Shirley C. Tucker Herbarium (LSU) (consulté le 23 août 2016).
  5. Auguste de Saint-Hilaire, Leçons de botanique comprenant principalement la morphologie végétale, la terminologie, la botanique comparée (etc.), P.-J. Loss Libraire-éditeur, , 930 p. (lire en ligne), p. 194-195.
  6. G. Cusset & Hoa Tran Thi Tuyet, « La ligule de la feuille végétative des Carex  », Bulletin de la Société botanique de France, vol. 112, nos 1-2,‎ , p. 42-54 (DOI 10.1080/00378941.1965.10838443, lire en ligne).
  7. (en) Quentin C.B. Cronk, Richard M. Bateman, Julie A. Hawkins, Developmental Genetics and Plant Evolution, CRC Press, , 543 p. (ISBN 9781420024982), p. 435.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Tran Van Nam, « La ligule dorsale des Graminées », Bulletin de la Société botanique de France, vol. 118, no 9,‎ , p. 639-657 (DOI 10.1080/00378941.1971.10838932, lire en ligne).
  • G. Cusset & Hoa Tran Thi Tuyet, « La ligule de la feuille végétative des Carex », Bulletin de la Société botanique de France, vol. 112, nos 1-2,‎ , p. 42-54 (DOI 10.1080/00378941.1965.10838443, lire en ligne).
  • (en) W. R. Philipson, « The Development and Morphology of the Ligule in Grasses », The New Phytologist, vol. 34, no 4,‎ , p. 310-325.
  • (en) Nigel Chaffey, « Structure and function in the grass ligule: presence of veined and membranous ligules on the same culm of British grasses », The New Phytologist, vol. 101`, no 4,‎ , p. 613-621 (DOI 10.1111/j.1469-8137.1985.tb02867.x, lire en ligne).