Philippe Pascot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Philippe Pascot est un homme politique français

Il a exercé les fonctions de conseiller municipal à Bondoufle (élu en 1989), conseiller régional d’Ile-de-France (PRG), maire-adjoint à Évry aux côtés de Manuel Valls (élu de 2001 à 2014), président de la formation professionnelle de la région et président de la fédération PRG de l’Essonne[1],[2].

Il est aussi notable pour ses publications sur le thème des abus de pouvoir de la classe politique française, son ouvrage le plus vendu étant Pilleurs d’État (2015)[3], vendu à 80 000 exemplaires et classé dans les meilleures ventes 2016 d’essais politiques[2].

Il est depuis 1989 directeur de la Halle du rock à Bondoufle[2].

Il est le père de 6 enfants dont Panayotis Pascot, devenu à 17 ans chroniqueur de l'émission politique satiriste Le Petit Journal (de septembre 2015 jusqu'en juin 2016) puis de Quotidien (depuis septembre 2016), avec des micro-trottoirs humoristiques[2],[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Essonne : Philippe Pascot poursuit son combat contre le gaz de schiste », leparisien.fr,‎ (lire en ligne)
  2. a, b, c et d Anne-Charlotte Dancourt, « Portrait de Philippe Pascot, le chasseur d’élus crapuleux », sur Les Inrockuptibles.com,‎ (consulté le 5 mars 2017).
  3. (fr) Hugo Domenach, « Philippe Pascot, le "justicier" de l'Essonne », Le Point,‎ (lire en ligne)
  4. Fanny Marlier : "Qui est Panayotis Pascot, le nouveau-né du “Petit Journal” ?", 26 mars 2016, http://www.lesinrocks.com/2016/03/26/actualite/qui-est-panayotis-le-nouveau-ne-du-petit-journal-11813586/.