Philippe Pascot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pascot.
Philippe Pascot
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Adjoint au maire (d)
Évry
-
Conseil municipal
Bondoufle
depuis
Conseiller régional
Île-de-France
Biographie
Activité
Enfant
Autres informations
Parti politique

Philippe Pascot est un écrivain et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts en politique[modifier | modifier le code]

Philippe Pascot a exercé les fonctions de conseiller municipal à Bondoufle (élu en 1989), conseiller régional d’Ile-de-France (PRG), maire-adjoint à Évry aux côtés de Manuel Valls (élu de 2001 à 2014), président de la formation professionnelle de la région et président de la fédération PRG de l’Essonne[1],[2].

Publications[modifier | modifier le code]

Philippe Pascot est connu pour ses publications sur le thème des abus de pouvoir d'une minorité qui ternit l’ensemble de la classe politique française. Son ouvrage le plus vendu est Pilleurs d’État (2015[3]), vendu à 100 000[4] exemplaires et classé dans les meilleures ventes 2016 d’essais politiques[2]. Dans son dernier manifeste Allez (presque tous) vous faire..., il reconnaît l'engagement, la valeur et la sincérité d'une grande majorité d'élus[5] et milite pour une transparence totale de l'exercice politique. Il est engagé dans de nombreux combats de société.

Il est depuis 1989 directeur de la Halle du rock à Bondoufle[2].

Famille[modifier | modifier le code]

Philippe Pascot est le père de 6 enfants dont Panayotis Pascot, devenu à 17 ans chroniqueur de l'émission politique satiriste Le Petit Journal (de septembre 2015 à juin 2016) puis de Quotidien (depuis septembre 2016), avec des micro-trottoirs humoristiques[2],[6].

Décorations[modifier | modifier le code]

Philippe Pascot est fait Chevalier des Arts et des Lettres en 2001.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Essonne : Philippe Pascot poursuit son combat contre le gaz de schiste », leparisien.fr,‎ (lire en ligne).
  2. a, b, c et d Anne-Charlotte Dancourt, « Portrait de Philippe Pascot, le chasseur d’élus crapuleux », sur Les Inrockuptibles.com, (consulté le 5 mars 2017).
  3. Hugo Domenach, « Philippe Pascot, le "justicier" de l'Essonne », Le Point,‎ (lire en ligne).
  4. http://www.lecourrierduparlement.fr/pilleurs-detat-le-coup-de-gueule-continue/.
  5. http://www.huffingtonpost.fr/boris-ehrgott/dapres-philippe-pascot-aujourdhui-plus-tu-es-truand-plus-c_a_22016613/.
  6. Fanny Marlier, « Qui est Panayotis Pascot, le nouveau-né du “Petit Journal” ? », 26 mars 2016.