Panayotis Pascot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Panayotis Pascot
Aaa PANAYOTIS EUROPEEN HD-AAA 0226.jpg
Panayotis Pascot sur scène en 2019.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Père
Autres informations
A travaillé pour

Panayotis Pascot, né le , est un chroniqueur, humoriste et acteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de l'écrivain Philippe Pascot et d'une mère institutrice, Panayotis Pascot est le dernier d'une famille de six enfants[1]. Il a résidé à Bondoufle dans l'Essonne[2]. En 2016, il obtient son baccalauréat scientifique[3] avec mention « Bien »[4].

À 12 ans il lance avec des amis le site Cogitum-Cogitum[5]. Il voulait créer une sorte de plateforme qui centralisait (via des partages) plusieurs des vidéos humoristiques du web. Début 2014, il s'inscrit sur le réseau Vine où il réalise des vidéos humoristiques de six secondes. Il cumule plus de 36 000 abonnés et plus de 10 millions de boucles[6]. C'est via Vine que Panayotis rencontre Freddy Gladieux[5], avec qui il va écrire ses chroniques pour Le Petit Journal et Quotidien.

En 2015, âgé de 17 ans, Panayotis cumule la préparation de son bac scientifique[5] et une chronique hebdomadaire dans Le Petit Journal sur Canal+[7]. Lorsqu'en 2016 Yann Barthès quitte Canal+ pour TMC et sa nouvelle émission Quotidien, Panayotis Pascot le suit[8]. Il quitte cependant l'émission un an plus tard[9] et se lance dans des projets personnels notamment sa chaîne YouTube.

En 2016, Panayotis Pascot obtient son premier rôle au cinéma dans la comédie de François Desagnat, Adopte un veuf[10]. Il y joue le rôle de Julien, patient de l'infirmière timide incarnée par Julia Piaton[11]. En , il apparaît dans le clip Dommage de Bigflo et Oli[12].

À partir d', il est en représentation de son premier seul en scène Presque d'abord au Grand Point-Virgule puis au théâtre Antoine en [13],[14],[15],[16].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • 2019 : Presque (seul en scène), mise en scène de Fary

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fanny Marlier, « Qui est Panayotis Pascot, le nouveau-né du “Petit Journal” ? », Les Inrocks,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. C. Ch., « Panayotis, mention très bien au « Petit Journal » », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. « Le Petit Journal : Panayotis Pascot a (aussi) eu son bac », sur BFM TV,
  4. [vidéo] Nextplz, J'ai/Je n'ai jamais : Panayotis, roi de la déconne !! sur YouTube, (consulté le ).
  5. a b et c Fanny Marlier, « Qui est Panayotis Pascot, le nouveau-né du “Petit Journal” ? », sur Les Inrocks, (consulté le ).
  6. « Panayotis's Profile », sur Vine.co (consulté le ).
  7. « Yann Barthès inaugure son « Quotidien », le « Petit Journal » à la peine », sur lesechos.fr, (consulté le ).
  8. « Panayotis Pascot rejoint lui aussi Le Quotidien, la nouvelle émission de Yann Barthès sur TMC », sur Le Huffington Post (consulté le ).
  9. Kevin Boucher, « Panayotis Pascot quitte Quotidien », sur PureMédias (consulté le ).
  10. « Panayotis Pascot » (consulté le ).
  11. Olivier Petit, « Quotidien, TMC : qui est Panayotis Pascot, chroniqueur vedette », Télé Star,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  12. Marion Jort, « Panayotis dans le nouveau clip de Bigflo & Oli », Le HuffPost,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  13. « Un apéro avec Panayotis Pascot : « J’aimais mettre les gens mal à l’aise. J’ai arrêté » », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  14. « On a vu le premier one-man-show de Panayotis Pascot, et c'est très drôle », sur Les Inrocks (consulté le ).
  15. Alix Leridon, « Panayotis Pascot, Presque », sur Time Out Paris, (consulté le ).
  16. Brigitte Hernandez, « Panayotis Pascot, nouveau dieu du stand-up », sur Le Point, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]