Paulette (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paulette.
Paulette
Réalisation Jérôme Enrico
Scénario Laurie Aubanel
Jérôme Enrico
Bianca Olsen
Cyril Rambour
Acteurs principaux
Sociétés de production Légende Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre comédie
Durée 87 minutes
Sortie 2013

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Paulette est une comédie française écrite et réalisée par Jérôme Enrico, sortie en 2013.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film est basé sur une histoire vraie. Paulette, une grand-mère veuve aigrie et raciste, peste contre tous ceux qui l'entourent. Elle vit seule dans une cité HLM de banlieue parisienne au milieu des dealers. Alors qu'elle ne paye plus ses factures à cause de l'insuffisance de sa petite retraite, elle subit un jour une saisie de l'huissier. Pour subsister, elle se voit alors dans l'obligation de contacter un petit caïd nommé Vito, dealer de la cité, à qui elle demande d'intégrer son trafic de haschich. Les affaires prospérant grâce à son sens des affaires acquis dans un commerce tout au long de sa vie, elle se réconcilie peu à peu avec la vie et les gens, notamment avec son gendre, un flic noir qu'elle méprisait, et avec son petit-fils métis qu'elle appelle méchamment Bamboula. Elle invente un jour une manière nouvelle d'écouler la drogue avec la complicité de ses amies, de quoi intéresser le mafieux russe Taras pressé de multiplier ses bénéfices.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par les bases de données Allociné et IMDb.

  • Titre original : Paulette
  • Réalisation : Jérôme Enrico
  • Scénario : Laurie Aubanel, Jérôme Enrico, Bianca Olsen et Cyril Rambour, d'après une idée originale de Bianca Olsen
  • Direction artistique : Christophe Thiollier
  • Décors : Pauline Bouvet et Pia Maturana
  • Costumes : Agnès Falque et Bernadette Beaudet
  • Photographie : Bruno Privat
  • Montage : Antoine Vareille
  • Son : Jean-Luc Rault-Cheynet, Bruno Reiland et Raphaël Sohier
  • Musique : Michel Ochowiak
  • Supervision musicale : Elise Luguern
  • Casting : Coralie Amedeo
  • Effets spéciaux : Georges Démétrau
  • Production : Alain Goldman
  • Sociétés de production : Légende Films, Gaumont et France 2 Cinéma, avec la participation de Canal + et de Ciné +
  • Sociétés de distribution : Gaumont Distribution (France et à l'international), Zon Audiovisuais (en) (Drapeau du Portugal Portugal)
  • Pays d'origine : France
  • Langues originale : français et néerlandais
  • Format : couleur, 1.85:1
  • Son : Dolby Digital
  • Genre : comédie policière
  • Durée : 87 minutes
  • Date de sortie :
  • Budget : 4,58 millions d'euros

Distribution[modifier | modifier le code]

  • Bernadette Lafont : Paulette Courtine
  • Axelle Laffont : Agnès, la fille de Paulette et mère de Léo
  • Jean-Baptiste Anoumon : Ousmane, le gendre de Paulette et père de Léo
  • Ismaël Dramé : Léo, le petit-fils de Paulette
  • Carmen Maura : Maria, amie de Paulette
  • Dominique Lavanant : Lucienne, amie de Paulette
  • Françoise Bertin : Renée dite « Alzheimer », amie de Paulette
  • André Penvern : Walter, le voisin de Paulette
  • Paco Boublard : Vito, le dealer
  • Priscilla Attal-Sfez : La copine de Vito
  • Aymen Saïdi : Rachid
  • Kamel Laadaili : Momo
  • Pascal Nzonzi : le père Baptiste
  • Lionnel Astier : Fred
  • Mathias Melloul : Jérémy
  • Philippe du Janerand : l'huissier de Justice
  • Brigitte Boucher : la dame de l'ascenseur
  • Fabrice Robert : le représentant en encyclopédies
  • Miglen Mirtchev : Taras, le mafieux russe
  • Cyril Long : Le garde du corps de Taras
  • Fred Saurel : le client guitariste
  • Thomas Séraphine : Le client architecte
  • Juliandrée Bourque : La routarde québécoise
  • Mahamadou Coulibaly : Idriss
  • Soufiane Guerrab : Zak
  • Sami Trabelsi : Pierrot
  • Alexandre Aubry : Tit'Yves
  • Schemci Lauth : Le dealer tunnel
  • Marc Samuel : Vendeur télévisions
  • Patrick Boshart : Le vieux Blanc acheteur
  • Eddy De Pretto : Le jeune Blanc acheteur
  • Ghassan El Hakim : Le contrebassiste acheteur
  • Naomie Winograd : Paulette Courtine jeune
  • Gaëtan Gallier : Francis Courtine jeune
  • Dominique Gras : Francis Courtine, le mari défunt de Paulette
  • Bruno Hodebert : Le fromager
  • Elisabeth Capdeville : La femme du marché
  • Betty Bayen : Debbie l'experte
  • Robin Welch : Brian l'expert
  • Lionel Ubeda : Le maître-chien policier
  • Alexandre Gavras : L'employé Télécom
  • Christopher Tram : Kun, le restaurateur chinois
  • Bing Yin : Chang
  • Monika Ekiert : Fille de l'Est 1
  • Andrea Hlavata : Fille de l'Est 2
  • Sylvain Poully : Le 2e garde du corps de Taras
  • César Chabrol : le groom de l'hôtel de Deauville
  • Philippe Jory : Un Retraité casino 1
  • Didier Diaz : Un Retraité casino 2
  • Rachel Khan : Journaliste tribunal
  • Fabrice Colson : Un manifestant
  • Yvonnick Muller : (non créditée)
  • Morgan Priest : Un des gothiques (non crédité)

Remarques[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les films tournés à Cabourg - Ville de Cabourg », sur www.cabourg.net (consulté le 18 janvier 2017)
  2. « Casting figurants pour le film Paulette avec Dominique Lavanant et Bernadette Lafont », BookMe (consulté le 18 janvier 2017)
  3. « Sur les lieux de tournage à Bagnolet », tourisme93.com (consulté le 9 octobre 2017)
  4. Jérôme Enrico, Carmen Maura, Dominique Lavanant et Françoise Bertin, Paulette, (lire en ligne)
  5. « Paulette (2013) », sur JPBox-Office (consulté le 18 janvier 2017).
  6. « Box-office France 2013 », sur Cine-directors.net (consulté le 28 février 2014).
  7. Total cumulé des entrées France sur Cine-directors et des entrées dans le monde sur « Box-office français dans le monde - Janvier 2014 », sur Unifrance (consulté le 28 février 2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]