Académie florimontane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Académie du Faucigny

Cadre
But Encourager les études et les recherches qui conduisent à une meilleure connaissance des anciens États de Savoie
Fondation
Fondation 1606/1607-1610
réactivée en 1851
Fondateur Antoine Favre
François de Sales
Honoré d'Urfé
Claude Favre de Vaugelas
Identité
Siège Annecy
Président Bernard Demotz
Site web Academie-florimontane.fr

L’Académie florimontane - anciennement appelée Société florimontane - est une société savante fondée en 1606/1607 à Annecy, disparue en 1610, puis réactivée en 1851.

Devise et emblème[modifier | modifier le code]

L'Académie prend l'oranger et ses fruits comme emblème et a pour devise Flores fructusque perennes (Toute l'année des fleurs et des fruits), sous le patronage du duc de Nemours, symboles qui seront repris lors de la fondation de l'Académie de Savoie, en 1815[1].

Fondation[modifier | modifier le code]

En 1607[2], sur le modèle des académies italiennes du XVIe siècle, Antoine Favre, François de Sales, Honoré d'Urfé et Claude Favre de Vaugelas fondent une société savante avec un objectif d’instruction et d'éducation, dans l'Hôtel Bagnorea (Annecy).

L’Académie compte 40 membres patronnés par le duc de Genève Henri Ier de Savoie-Nemours.

L’Académie ne survit pas au départ d’Antoine Favre d’Annecy vers Chambéry pour le poste de Président du Sénat de Savoie. La même année, François de Sales devient évêque de Genève-Annecy.

Réactivation[modifier | modifier le code]

En 1851, un groupe de notabilités savoyardes (Jules Philippe (1827-1888), Éloi Serand, le docteur Bouvier, le baron Charles-Humbert-Antoine Despine, Camille Dunant et Étienne Machard) créent une Société florimontane, qui deviendra ensuite Académie.

Depuis 1916, suite au legs de Léon Marès, elle est propriétaire du château de Montrottier.

L'académie est membre de la Conférence nationale des académies des sciences, lettres et arts.

Publication[modifier | modifier le code]

  • Publication mensuelle, La Revue savoisienne (depuis 1851)

On trouve dans cette revue de nombreux éléments liés à l'histoire de l'Académie florimontane. L'Académie florimontane a soutenu dès 1949 les recherches de Joseph Serand sur l'histoire de l'Académie florimontane et celle de son château de Montrottier.

Elle les encourage à nouveau depuis 2007 et les soutient avec les travaux de Julien Coppier sur Léon Marès et Montrottier parus dans la Revue savoisienne, revue de l'Académie florimontane. B. Premat est également l'auteur d'un riche numéro des mémoires et documents de l'Académie sur son histoire au XIXe et XXe siècles.

La majeure partie des numéros dans le domaine public de la Revue savoisienne est disponible sur Gallica, la bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France : gallica.bnf.fr

Présidents de l'Académie florimontane[modifier | modifier le code]

  • 1862-1902 : Camille Dunant (1819-1909). Fils de l’architecte et peintre annécien Prosper Dunant, il participe activement dès 1852 à la refondation de l’Académie florimontane dont il sera rapidement Vice-Président, puis Président pendant plus de 40 ans. Conseiller du Préfet de Haute-Savoie, écrivain, il est le créateur du Syndicat d'initiative d’Annecy et anime des chantiers de création de sentiers touristiques. Un refuge sur le Parmelan et une rue d’Annecy portent son nom.
  • ....-.... : François Miquet.
  • 1931-1935 : Louis Aussedat (1877-1935). Industriel annécien. Directeur Général des Forces du Fier. Président de la Papeterie Aussedat de 1928 à 1935. C'est lui qui fait procéder à l’aménagement du château de Montrottier avec le concours et le dévouement de Joseph Serand.
  • 1935-1955 : François-Maurice Ritz. agent général de la Caisse d'Epargne d'Annecy. Maire d'Annecy entre 1953-54.
  • 1955-1961 : Jean d'Orlyé. Archiviste.
  • 1961-1984 : Clément Gardet (1910-1997), historien, auteur, éditeur/imprimeur. Élu en 1942.
  • 1984-2006 : Paul Guichonnet (1920-), géographe et historien[3].
  • 2006-.... : Professeur Bernard Demotz. Président en activité.

Quelques membres de l'Académie florimontane[modifier | modifier le code]

  • Alphonse Despine (1818-1872). Avocat et Professeur de droit à Annecy, auteur de plusieurs ouvrages
  • Louis Balleydier (1856-1927). Professeur de droit, Doyen de la Faculté de droit de Grenoble, beau-père de Louis Aussedat
  • Charles-Auguste-Philibert de Passorio Peyssard (1862-), membre de l'Académie Florimontane d'Annecy
  • Charles Vuachet (1881-1973). Professeur d'Histoire Naturelle au Lycée d'Annecy.
  • René Payot (1894-1970). Journaliste suisse.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Christian Regat et François Aubert, Châteaux de Haute-Savoie : Chablais, Faucigny, Genevois, Cabèdita,‎ 1999, 193 p. (ISBN 978-2-8829-5117-5), p. 99-101.
  • Archives départementales de la Haute-Savoie. Coppier (Julien), Généreuse Haute-Savoie, histoire des dons et legs 1860-1940 : Léon Marès et son legs du château de Montrottier à l'Académie florimontane, in "des Philanthropes œuvrant pour les Beaux-arts et loisirs", Annecy, 2012, p.58-61
  • Julien Coppier, « Léon Marès (1854-1916) : de ses racines montpelliéraines à sa vie en Haute-Savoie, un collectionneur singulier », Mémoires de l'Académie des Sciences et Lettres de Montpellier,‎ 2013, p. 65-90
  • Julien Coppier, « Léon Marès (1854-1916) : éclairages sur un collectionneur à partir de documents inédits », Revue savoisienne,‎ 2011, p. 331-360
  • Julien Coppier, « Léon Marès (1854-1916) : éclairages sur une personnalité à partir de documents inédits », Revue savoisienne,‎ 2010, p. 181-215
  • Julien Coppier, « Le domaine de Montrottier (Lovagny–Haute-Savoie), de la demeure du collectionneur Léon Marès à la propriété de l’Académie florimontane (1916-1919) », Revue savoisienne,‎ 2009, p. 97-130
  • Julien Coppier, Le château de Montrottier : la demeure d’un collectionneur (Lovagny–Haute-Savoie), Saint-Amand-Montrond, Édition Gaud,‎ 2007, 36 p.
  • J. Serand, Le château de Montrottier, étude historique et archéologique. Annecy, 1949.
  • Archives départementales de la Haute-Savoie. Coppier (J.), La Florimontane et ses académiciens : 400 ans au service de la connaissance, catalogue de l’exposition (décembre 2007-avril 2008), Annecy, 2007, 28 p.
  • Premat, B. De l’Association florimontane à l’Académie florimontane : histoire d’une renaissance (1951-2007), Annecy, 2009, 734 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Académie florimontane, Revue savoisienne, 1860, p.41
  2. Note sur la création de l'académie
  3. Michel Germain, Personnages illustres des Savoie, Autre Vue,‎ 2007, 619 p. (ISBN 978-2-9156-8815-3), p. 298.