Jean-Pol Stercq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Pol Stercq
Jean-Pol Stercq photographe belge.jpeg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Site web

Jean-Pol Stercq est un photographe né en Belgique en 1943. Il s'installe à Paris dans les années soixante-dix. Il réalise de nombreuses expositions en France et à l'étranger et a publié plusieurs ouvrages personnels ou collectifs[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à l’École de Photographie de la Ville de Bruxelles, Jean-Pol Stercq devient photographe du journal Tintin. L'un de ses portraits de Hergé a été utilisé par Andy Warhol pour la réalisation de quatre acryliques[2].

Jean-Pol Stercq effectue à cette époque des reportages sur les plasticiens pour le Musée d'Art moderne de Bruxelles. En 1994, il lègue au Musée de la photographie à Charleroi une collection de documents photographiques. Ami de Max-Pol Fouchet, il est vice-président de l'Association des amis de Max-Pol Fouchet[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Tirages de têtes, La Lettre volée, 1995, textes de Werner Lambersy, photographies de Jean-Pol Stercq
  • D'après Bruxelles, Bernard Gilson, 2000, textes de Jean-Baptiste Baronian, photographies de Jean-Pol Stercq
  • Max-Pol Fouchet ou Le Passeur de rêves, Le Castor astral, 2000, collectif, photographies de Max-Pol Fouchet et Jean-Pol Stercq
  • Errances bruxelloises, Éditions du Cygne, 2004, Collectif, photographies de Jean-Pol Stercq et Nelly Roushdi
  • 40 écrivains du Brabant wallon par eux-mêmes, Éditions Mols, 2005, collectif, photographies de Jean-Pol Stercq
  • Christian Dotremont. Les développements de l’œil, Éditions Hazan, 2004, catalogue d'exposition, photographies de Jean-Pol Stercq
  • Érosion du silence, Rhubarbe, 2009, textes de Werner Lambersy, photographies de Jean-Pol Stercq
  • Bourgogne-Vézelay, Rhubarbe, 2013, textes de Christian Limousin, photographies de Jean-Pol Stercq
  • Armand Simon. La transfiguration du cruel, Quadri éditions, 2013, avec un poème original de Jacques Lacomblez et quatre photos inédites de Jean-Pol Stercq

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]