Passerelle Simone-de-Beauvoir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Passerelle Simone-de-Beauvoir
La passerelle Simone-de-Beauvoir en 2016
La passerelle Simone-de-Beauvoir en 2016
Géographie
Pays France
Région Île-de-France
Département Paris
Commune Paris
Coordonnées géographiques 48° 50′ 07″ N, 2° 22′ 41″ E
Fonction
Franchit la Seine
Caractéristiques techniques
Type Structure lenticulaire avec ancrage rotationnel en appui
Longueur 304 m
Largeur 12 m
Matériau(x) Superstructure en acier laminé et moulé ;
verre sérigraphié ; platelage en chêne ;
fondations, barrettes en béton
armé et tirants d'ancrage
Construction
Construction 2004 - 2006
Architecte(s) Dietmar Feichtinger Architectes,
architecte mandataire Dietmar Feichtinger

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Passerelle Simone-de-Beauvoir

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Passerelle Simone-de-Beauvoir

Géolocalisation sur la carte : 12e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 12e arrondissement de Paris)
Passerelle Simone-de-Beauvoir

La passerelle Simone-de-Beauvoir (initialement connue sous le nom provisoire de passerelle Bercy-Tolbiac) est un pont réservé aux modes de transports dits « doux » (piétons, vélos). C'est le 37e pont sur la Seine à Paris. Il se trouve entre les ponts de Bercy et de Tolbiac et relie les rives des 12e et 13e arrondissements de Paris, soit environ 304 mètres.

En , Bertrand Delanoë a proposé de la baptiser du nom de Simone de Beauvoir et l'a inaugurée le en présence de Sylvie Le Bon de Beauvoir, fille de Simone de Beauvoir.

Ce site est desservi par la station de métro Quai de la Gare.

Construction[modifier | modifier le code]

L'ouvrage est construit par le groupement mené par Eiffel construction métallique en co-traitance avec Joseph Paris SA (construction métallique) et Soletanche Bachy (fondations spéciales, gros œuvre, VRD)[1]. Fabriquée dans l'usine des établissements Eiffel se trouvant en Alsace, la lentille principale centrale a été acheminée par des canaux, la mer du Nord, la Manche et des fleuves (avec les difficultés d'écluses étroites). Elle a traversé Paris sur une barge le avant de parvenir à sa destination finale. Elle a été hissée et mise en place en deux heures le , vers trois heures du matin. Élément central (âme que l'architecte nomme peltinée) de la future passerelle, cette lentille en acier pèse 650 tonnes et a une longueur de 105 mètres pour une largeur de 13 mètres.

Calendrier des travaux[modifier | modifier le code]

  • Concours d'architecture lancé en 1998 et remporté par l'architecte Dietmar Feichtinger (spécialiste des passerelles, travaillant depuis sur la future passerelle du Mont-Saint-Michel)
  •  : déviation des réseaux.
  •  : fondations.
  • -  : mise en place progressive de la passerelle.
  •  : essais dynamiques et statiques.
  •  : inauguration et ouverture au public.

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

La passerelle est caractéristique de son temps et se distingue des trois autres passerelles qui franchissent déjà la Seine à Paris (passerelles des Arts, Léopold-Sédar-Senghor et Debilly). La géométrie de ses membrures réduit le cisaillement. C'est une structure lenticulaire (structure arc-catène). Son ancrage rotationnel sur ses appuis ramène sa hauteur structurelle à l'échelle des différences de niveau des quais. Ses cinq travées franchissent le fleuve sans appui dans l'eau et rejoignent les voies sur berge haute (directement sur le parvis de la Bibliothèque François-Mitterrand rive gauche, et directement dans le parc de Bercy rive droite), avec des doubles appuis sur les berges basses (quai François-Mauriac rive gauche, et quai de Bercy rive droite).

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Mention spéciale au Prix de l’Équerre d’argent Passerelle Simone-de-Beauvoir (Paris) », Le Moniteur, Paris, no 5383,‎ (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr+en) Armelle Lavallou, François Lamarre et Luciana Ravanel (dir.) (trad. Nick Hargreaves), Passerelle Simone-de-Beauvoir, Paris : Feichtinger architectes, Ante prima et AAM, , 127 p. (ISBN 978-2-87143-175-6)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :