Aller au contenu

Pont aux Meuniers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pont aux Meuniers
Le pont aux Meuniers en 1580
Le pont aux Meuniers en 1580
Géographie
Pays France
Commune Paris
Coordonnées géographiques 48° 51′ 25″ N, 2° 20′ 45″ E
Fonction
Franchit la Seine
Fonction Support de moulins à eau
Caractéristiques techniques
Type pont en bois
Longueur Env0,100 m
Matériau(x) Bois
Construction
Mise en service 1300 environ
Démolition (à la suite d'un incendie)

Carte

Le pont aux Meuniers, écrit aussi pont-aux-meuniers, est un pont loti de Paris qui, jusqu’en 1597, relie l'île de la Cité à la rive droite, un peu en aval de l'actuel pont au Change.

Histoire et description[modifier | modifier le code]

Depuis l'Antiquité, Paris est traversé du nord au sud par une voie qui coupait la Seine par le Grand Pont, entre la rive droite et l'île de la Cité, et le Petit Pont entre l'île de la Cité et la rive gauche. Le Grand Pont est emporté par une crue en [1].

Il est remplacé par le Pont-aux-changeurs qui deviendra le pont au Change, et le pont aux Meuniers se situait un peu en aval. Ce dernier est une simple passerelle piétonne pour relier jusqu'à 13 moulins [1] En période ordinaire, c'est-à-dire si les ponts alentour ne sont pas en travaux, le pont est réservé à ses riverains [2].

Les moulins ne sont pas fixes mais flottants sur des "moulins-nefs". Ils sont halés sous le pont pour être opérationnels ou stationnés en aval lorsqu'ils sont à l'arrêt. L'encombrement du fleuve est extrême, les piles de ponts non alignées et importantes rétrécissent le goulet et accélèrent le courant, ce dont profitent les moulins. Ce passage jusqu'au pont Neuf est appelé "la vallée de la misère" par les mariniers [1].

Dans la seconde moitié du XVIe siècle, le pont est ouvert aux piétons. Certains moulins sont supprimés et remplacés par des maisons [2]. Le pont devient mal fréquenté et souffre d'une mauvaise réputation. Il pourrait être à l'origine de l'expression "jeter sa cornette par-dessus les moulins" [3]

Le pont aux Meuniers s'effondre le soir du provoquant 150 morts [1],[2].

Il est remplacé par le pont Marchand achevé en , qui disparait lui-même dans un incendie en . Par la suite, seul subsistera le pont au Change.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d peniche.com Bernard KUNTZ, « Pont au Change », sur peniche.com (consulté le ).
  2. a b et c « Le pont aux Meuniers », sur La vie de nos ancêtres - Pour compléter une généalogie, avec l'histoire de nos ancêtres dans les temps passés, vue en photos, ou par écrit, (consulté le ).
  3. Légendes du vieux Paris par Amédée de Ponthieu

Sur les autres projets Wikimedia :