Notre-Dame-de-Courson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Notre-Dame-de-Courson
Notre-Dame-de-Courson
L'église Notre-Dame.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Lisieux
Intercommunalité Communauté d'agglomération Lisieux Normandie
Maire délégué Roland Bauchet
Code postal 14140
Code commune 14471
Démographie
Population 366 hab. (2019)
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 59′ 27″ nord, 0° 15′ 44″ est
Altitude Min. 87 m
Max. 214 m
Superficie 19,40 km2
Élections
Départementales Livarot
Historique
Commune(s) d'intégration Livarot-Pays-d'Auge
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Notre-Dame-de-Courson
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Notre-Dame-de-Courson
Géolocalisation sur la carte : Calvados
Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 15.svg
Notre-Dame-de-Courson
Géolocalisation sur la carte : Calvados
Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 15.svg
Notre-Dame-de-Courson

Notre-Dame-de-Courson est une ancienne commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Livarot-Pays-d'Auge[1].

Elle est peuplée de 366 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Au cœur du pays d'Auge et au pied de la vallée de la Touques, Notre-Dame-de-Courson est une commune du Calvados appartenant au canton de Livarot et à l'arrondissement de Lisieux. Elle se situe à une altitude de 110 m environ. Elle est membre de la communauté de communes du Pays de Livarot. Couvrant 1 940 hectares, son territoire est le plus étendu du canton.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Réunion de deux paroisses, la commune porte le nom de la plus étendue des deux, dédiée à la Vierge Marie, et du village réunissant les deux églises d'alors[3]. Le nom de celui-ci serait issu de l'anthroponyme roman Curtius[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

À la création des cantons, Courson (Notre-Dame) est chef-lieu de canton. Ce canton est supprimé lors du redécoupage cantonal de l'an IX (1801)[5].

En 1831, Notre-Dame-de-Courson (1 016 habitants[5]) absorbe Saint-Pierre-de-Courson (180 habitants[6]).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
? 1942 M. Laniel   Révoqué par le Gouvernement de Vichy[7]
? 2001[8] Guy Ribard    
2001[9] 2008 Maurice Lethorey    
Mars 2008[10] Janvier 2012[11] Léone Vincent SE Juriste retraitée
Février 2012[12] Août 2012 Michel Pitard SE Directeur de société de gestion forestière
Août 2012[13] En cours Roland Bauchet SE Retraité de l'agriculture
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[14].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2019, la commune comptait 366 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2005, 2010, 2015, etc. pour Notre-Dame-de-Courson[15]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Notre-Dame-de-Courson et Saint-Pierre-de-Courson ont cumulé jusqu'à 1 370 habitants en 1806, population jamais atteinte par la commune résultant de la fusion en 1831.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0781 2011 2171 2021 0161 1611 0781 0351 010
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
936871902820843796823835793
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
800732706651630626610625614
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
529506441386416357385423407
2018 - - - - - - - -
368--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution démographique de Saint-Pierre-de-Courson
1793 1800 1806 1821 1831
130137153133180
(Sources : EHESS[6])

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Joseph Laniel (1889-1975), maire de la commune en 1922, conseiller général et député du Calvados. Résistant, il fut plusieurs fois ministre puis président du Conseil sous Vincent Auriol puis René Coty. Une rue lui est dédiée dans la commune.
  • Clémence-Annick Burgard (1922-2019), résistante durant la Seconde Guerre mondiale, vivait dans la commune et y est décédée. Un jardin est nommé en sa mémoire à Paris.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2019.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « recueil des actes administratifs du Calvados »
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  3. Arcisse de Caumont, Statistique monumentale du Calvados, t. 5 : Arrondissement de Lisieux, Caen, Hardel, (lire en ligne), p. 731
  4. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-905461-80-2), p. 189
  5. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale : Saint-Pierre-de-Courson », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le ).
  7. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9628875s/f3.image.r=canton?rk=1266100;4
  8. « Élections municipales 2001 », sur municipales2001.ouestfrance.fr, Ouest-France (consulté le )
  9. « Le point sur les municipales dans le canton de Livarot », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le )
  10. « Surprise pour l'élection : Léone Vincent est le nouveau maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le )
  11. « Pour les vœux, le maire Léone Vincent annonce sa démission », Ouest-France, janvier 2012.
  12. « Michel Pitard élu maire de Notre-Dame-de-Courson, près de Lisieux », sur ouest-france.fr, Ouest-France, (consulté le ).
  13. « Roland Bauchet élu maire de la commune », sur ouest-france.fr, Ouest-France, (consulté le ).
  14. « Notre-Dame-de-Courson (14140) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le )
  15. Date du prochain recensement à Notre-Dame-de-Courson, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 2016 2017 2018 .
  17. « Œuvres mobilières à Notre-Dame-de-Courson », base Palissy, ministère français de la Culture.
  18. « Manoir de Courson », notice no PA00111576, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  19. « Manoir de Belleau-Belleau », notice no PA14000004, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  20. « Manoir de la Cauvinière », notice no PA00111577, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  21. « Manoir de la Chapelle », notice no PA14000037, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]