Sainte-Marguerite-des-Loges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sainte-Marguerite-des-Loges
Sainte-Marguerite-des-Loges
L'église Sainte-Marguerite.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Lisieux
Intercommunalité Communauté d'agglomération Lisieux Normandie
Maire délégué
Mandat
Yohann-Cédric Tellier
2020-2026
Code postal 14140
Code commune 14615
Démographie
Population 178 hab. (2020)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 01′ 07″ nord, 0° 12′ 18″ est
Altitude Min. 85 m
Max. 191 m
Superficie 10,85 km2
Élections
Départementales Livarot
Historique
Commune(s) d'intégration Livarot-Pays-d'Auge
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Sainte-Marguerite-des-Loges
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Sainte-Marguerite-des-Loges
Géolocalisation sur la carte : Calvados
Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 15.svg
Sainte-Marguerite-des-Loges
Géolocalisation sur la carte : Calvados
Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 15.svg
Sainte-Marguerite-des-Loges

Sainte-Marguerite-des-Loges est une ancienne commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, devenue le une commune déléguée au sein de la commune nouvelle de Livarot-Pays-d'Auge.

Elle est peuplée de 178 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Sainte-Marguerite-des-Loges se situe à l'est du Calvados, au cœur du pays d'Auge. Son bourg est à 2,8 km à l'est-nord-est de Livarot, à 14,8 km au sud de Lisieux, et à 15,6 km à l'ouest d'Orbec.

La commune est traversée d'ouest en est par la RD 149, la RD 135 et la RD 4, et du nord au sud par la RD 268[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Lieux-dits[modifier | modifier le code]

Les lieux-dits de la commune de Sainte-Marguerite-des-Loges sont[1] : la Béatière, le Beaudrieu, Beau-Mesnil, la Bie, Blardière, Bois des Loges, Bois du Rouil, Bois Vilain, le Bourg, la Chesnée, la Cogentière, le Côtil, Cour Bénard, Cour Cordier, Cour du Fresne, Cour Dupont, Cour Frémont, Cour Henry, Cour Lozey, Cour Prévost, la Crière, l'Étardière, Folleville, Fontaine au Lièvre, la Fosse, les Fosses, la Grande Vallée, Grands Champs, Hamars, Lieu au Fèvre, Lieu Coutellier, le Lieu Doré, les Lozey, la Maison Rouge, les Mannies, les Marettes, le Moulin, Parc Labonde, le Perré, Petit Rouil, le Rouil, la Vallée, le Vallier et la Valoise.

Topographie[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune est vallonné. Sa superficie est de 10,85 km2. L'altitude minimum est de 85 m au nord-ouest de la commune, près du lieu-dit La Grande Vallée ; l'altitude maximum est de 191 m à l'extrémité sud-ouest de la commune, près de la RD 4, à la limite avec Bellou[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Sancta Margarita de Logiis au XIVe siècle (pouillé de Lisieux, p. 56)[2].

Le toponyme de Sainte-Marguerite-des-Loges tire son origine de la sainte éponyme, patronne des femmes en couches ; et du mot « loge », signifiant « hutte », ce qui rappelle les cabanes pour les lépreux qui venaient se réfugier en ce lieu[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Pendant la bataille de Normandie, le 14 h 30), lors d'un combat aérien entre avions allemands et anglais, un Messerschmitt Bf 109 (R2) de la Luftwaffe a été abattu au-dessus du lieu-dit « le Hamars », au Mesnil-Germain[4]. L'appareil touché, après être passé au-dessus de la maison de la ferme, s'est écrasé à 300 mètres au sud, dans un champ de la propriété, situé à Sainte-Marguerite-des-Loges, commune voisine du Mesnil-Germain[5]. L'avion n'a pas explosé et s'est enfoui dans le sol, des officiers et des soldats allemands sont venus sur place constater l'accident et ont récupéré des documents jetés par le pilote[4]. Soixante et un ans plus tard, le jeudi 3 novembre 2005, les restes du pilote et de l'avion ont été déterrés grâce à l'intervention de l'Association normande du souvenir aérien 1939-1945 Orne-Maine (ANSA)[6] et des propriétaires de la ferme[4]. Il a fallu le secours d'une pelleteuse pour creuser sur plus de cinq mètres de profondeur[4]. Le pilote a pu être identifié[Note 2], ses restes reposent au cimetière militaire allemand de La Cambe[4].

Fusion[modifier | modifier le code]

Le , Sainte-Marguerite-des-Loges intègre avec vingt-et-une autres communes la commune de Livarot-Pays-d'Auge[7] créée sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales. Les communes d'Auquainville, Les Autels-Saint-Bazile, Bellou, Cerqueux, Cheffreville-Tonnencourt, La Croupte, Familly, Fervaques, Heurtevent, Livarot, Le Mesnil-Bacley, Le Mesnil-Durand, Le Mesnil-Germain, Meulles, Les Moutiers-Hubert, Notre-Dame-de-Courson, Préaux-Saint-Sébastien, Sainte-Marguerite-des-Loges, Saint-Martin-du-Mesnil-Oury, Saint-Michel-de-Livet, Saint-Ouen-le-Houx et Tortisambert deviennent des communes déléguées et Livarot est le chef-lieu de la commune nouvelle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
? Janvier 1928[8] Charles Vallée    
Janvier 1928 ? Armand Constant    
avant 1981 ? René Bordeaux    
Juin 1995[9] Mai 2020 Patrice Bellais SE Agriculteur
Mai 2020[10] En cours Yohann-Cédric Tellier SE Technicien
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2020, la commune comptait 178 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2005, 2010, 2015, etc. pour Sainte-Marguerite-des-Loges[11]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 3].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
6225846341 032488477515430446
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
430406424363378327326341329
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
322305316255286296307283251
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
218194184172161163194190175
2018 - - - - - - - -
181--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le manoir du Rouil.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2020.
  2. Il s'appelait Franz Sommer (né à Küstrin en 1922).
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Cartes IGN série bleue, 1713 E Beuvillers, 1713 O Livarot, 1813 O Orbec.
  2. Célestin Hippeau, Dictionnaire topographique du Calvados : comprenant les noms de lieu anciens et moderne, Impr. nationale (Paris, (lire en ligne), p. 259.
  3. « Sainte-Marguerite-des-Loges. Eglise Sainte-Marguerite », sur le site de l'association patrimoniale Le Pays d'Auge, (consulté le ).
  4. a b c d et e « Les débris d'un Messerschmitt abattu en 1944 retrouvé dans un herbage » et « Le pilote était mécano », deux articles de L'Éveil de Lisieux-Côte, novembre 2005.
  5. 49° 01′ 50″ N, 0° 11′ 40″ E
  6. « Fouilles – Fouilles de Sainte-Marguerite-des-Loges », sur ansa.ornemaine.free.fr, Association normande du souvenir aérien 39-45 Orne-Maine (consulté le ).
  7. « Recueil des actes administratifs de décembre 2015 », sur le site de la préfecture du Calvados (consulté le ).
  8. « Sainte Marguerite des Loges », sur villesducalvados.free.fr (consulté le )
  9. « Patrice Bellais repart pour un troisième mandat », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le ).
  10. « Municipales à Livarot pays d’Auge. Yohann-Cédric Tellier, plus jeune maire délégué », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le )
  11. Date du prochain recensement à Sainte-Marguerite-des-Loges, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 20112012201320142015 2016 2017 2018 .
  14. Notice no PA00111695, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  15. Jules Boissière (abbé), Le Ménil-Germain au XVIIIe siècle – Son église, ses curés, ses vicaires, ses nobles, ses inhumés dans l'église, Lisieux, Morière, , 79 p., p. 52, 55, 56-60.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :